Ouvrir le menu principal
Bastien Brière

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Le Mans, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France France

Carrière
Qualité Pilote automobile


Bastien Brière, né le au Mans est un pilote automobile français. Il compte notamment quatre participations aux 24 Heures du Mans, entre 2003 et 2012.

BiographieModifier

Il commence sa carrière en endurance automobile après une saison compliquée en Formule Renault : « Je cherchais à rebondir après un début de saison difficile en Formule Renault. Je suis entré en contact avec WR. J'ai effectué un essais à Lurcy-Levis et alors que je rentrai chez moi, Gérard Welter m'a appelé et m'a fait une proposition hyper intéressante, pas gratuite mais pas loin, et je n'ai pas réfléchi très longtemps »[1]. Avec Welter Racing, l'équipe de Gérard Welter, il participe aux 24 Heures du Mans en 2003, mais abandonne à la dix-neuvième heure après que le moteur Peugeot ait cassé sur une défaillance de soupape[2].

Il dispute la saison 2007 du championnat de France FFSA GT au volant d'une Aston Martin DBRS9 du Hexis Racing[3].

En 2012, avec Thomas Dagoneau (lui aussi manceau), il créé la société Sarthe Objectif 24, dont l'objectif est de constituer un équipage composé de pilotes nés au Mans[4].

En mars 2012, à l'occasion des essais officiels de l'European Le Mans Series, Baston Brière pilote l'Oreca 03 (Boutsen Ginion Racing) pour la première fois ; il se retrouve ainsi au volant d'un prototype pour la première fois depuis les Le Mans Endurance Series 2005 où il pilotait la Courage C65 de Noël del Bello Racing[5],[3]. Au mois de juin, il participe une dernière fois aux 24 Heures du Mans[6]. Avec Jens Petersen et Shinji Nakano, il se classe vingt-quatrième du classement général[7].

En 2013, il pilote de nouveau pour Boutsen Ginion Racing pour les deux premières courses de l'European Le Mans Series, tout en continuant le développement de la société Sarthe Objectif 24[8]. À Silverstone, il termine onzième, ce qui lui vaut d'accrocher la cinquième place du championnat[9],[3].

En février 2014, il annonce être en contact avec plusieurs équipes, dont Signatech Alpine, pour piloter en European Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans. Il déclare à ce sujet que « pour le moment, rien n’est finalisé pour moi. Je suis en contact avec plusieurs équipes mais à ce jour rien n’est signé. Mon objectif est de rouler en LM P2 en European Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans. J’ambitionne de prendre part à un programme complet. Je travaille avec mes partenaires pour cela »[10].

Notes et référencesModifier

  1. Stéphane Bois, « Bastien Brière, l'autre pilote manceau », sur ouest-france.fr, (consulté le 3 novembre 2018)
  2. « Bastien Brière », sur 24h-en-piste.com (consulté le 3 novembre 2018)
  3. a b et c (en) « All Results of Bastien Brière », sur racingsportscars.com (consulté le 3 novembre 2018)
  4. « 24H DU MANS - Bastien Brière », sur boutsenginion.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  5. « Test Days ELMS : Le retour de Bastien Brière », sur oreca.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  6. David Bristol, « Bastien Brière : « Tout simplement la plus belle course du monde !» », sur lemans.org, (consulté le 3 novembre 2018)
  7. « Palmares de Bastien Briere aux 24H du Mans », sur les24heures.fr (consulté le 3 novembre 2018)
  8. Laurent Mercier, « Bastien Brière : "So24! se met en place petit à petit." », sur endurance-info.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  9. « Les Sarthois Brière/Dagoneau dans le Top 5 à Silverstone. », sur endurance-info.com, (consulté le 3 novembre 2018)
  10. Laurent Mercier, « Bastien Brière ambitionne un programme ELMS et Le Mans », sur endurance-info.com, (consulté le 3 novembre 2018)

Liens externesModifier