Ouvrir le menu principal

Basso Cambo

quartier de Toulouse, en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Basso Cambo (métro de Toulouse).

Basso Cambo
Basso Cambo
La rue Roger Camboulives, principale artère du quartier avec la VCSM en son centre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Métropole Toulouse Métropole
Commune Toulouse
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 16″ nord, 1° 22′ 58″ est
Superficie 57,3 ha = 0,573 km2
Transport
Métro Métro de Toulouse Ligne A du métro de Toulouse :
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

Voir sur la carte administrative de Toulouse
City locator 14.svg
Basso Cambo

Basso Cambo est une zone d'activité située dans le quartier 12 de Toulouse. Il est le terminus de la ligne A du métro et est proche du Mirail et de Bellefontaine.

Origine du nomModifier

HistoireModifier

En 1977, la deuxième tranche du Mirail n'est pas encore réalisée. Devant le succès mitigé de la zone à urbaniser en priorité, la mairie a pour ambition de créer trois nouvelles zones résidentielles (Basso Cambo, Pradettes, Mounède) de type pavillonnaire ou de petits collectifs privés avec une forte présence de la nature. Finalement, Basso Cambo est choisi pour devenir une zone d'activité et la zone résidentielle est recentrée sur les Pradettes.

AménagementModifier

La zone d'aménagement concerté de Basso Cambo d'une superficie de 57,3 hectares est créée le . Le choix de la situation de Basso Cambo se fait selon deux critères : le Centre Régional du Mirail (actuelle station Mirail - Basso-Cambo) qui devait constituer le deuxième centre ville de Toulouse en quasi stagnation depuis sa construction au début des années 1970, le but était de créer une dynamique autour du centre en constituant une ZAC technologique à l'ouest du Mirail ; il est aussi choisi en raison de sa proximité des grands axes de communications (périphérique intérieur, rocade arc en ciel), de l'hypercentre (à cinq kilomètres), de l'Aéroport Toulouse-Blagnac (à six kilomètres) et du secteur économique Sud (à six kilomètres).

Vie de quartierModifier

De nombreuses entreprises se sont développées à proximité[1].

EDF Gand Toulouse[2].

Centre AFPA[3].

En , l'Académie Christophe Tiozzo a été inaugurée au sein même du centre commercial.

Météopole

PerspectivesModifier

On ne peut pas encore parler de Basso Cambo comme un pôle de compétitivité, n'étant pas spécialisé dans un domaine précis et n'ayant pas une renommée internationale comme AéroConstellation à Blagnac. On voit tout de même se profiler une importance régionale de Basso Cambo. En témoignent la construction de nouveaux bâtiments et infrastructures, la réorganisation de la station Mirail-Basso Cambo (proposée par la Fabrique) afin d'optimiser la place parkings souterrains, les espaces aux abords du métro deviendraient un lieu de rencontre et d'échange agréable justifiant son statut de deuxième centre de Toulouse),; la requalification de l'Avenue Eisenhower, au Sud, entre la rocade Arc-en-ciel et Bellefontaine, par le développement de l'activité électronique avec Electronic Avenue qui constituerait un technopole.

Voies de communications et transportsModifier

Transports en communModifier

 
La station Basso Cambo du métro, terminus de la ligne A.

Le quartier est le terminus de la ligne A du métro de Toulouse et est également desservi par plusieurs stations de la voie du canal de Saint-Martory.

Axes routiersModifier

La rocade Arc-en-Ciel se termine à l'entrée du quartier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier