Ouvrir le menu principal

Basso Cambo (métro de Toulouse)

Station de métro à Toulouse, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cambo.

Basso Cambo
Bassa Comba
Le parc relais et la station en novembre 2018.
Le parc relais et la station en novembre 2018.
Localisation
Pays France
Ville Toulouse
Quartier Basso Cambo
Adresse Place Édouard Bouillères
Coordonnées
géographiques
43° 34′ 12″ nord, 1° 23′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Basso Cambo Bassa Comba

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Basso Cambo Bassa Comba
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Aérienne
Quais Latéraux
Accessibilité Oui
Transit annuel 3 022 699 (2016)
Historique
Mise en service 26 juin 1993
Artiste(s) Beate Honsell-Weiss
Gestion et exploitation
Propriétaire Tisséo
Exploitant Tisséo
Ligne(s) Métro de Toulouse Ligne A du métro de Toulouse
Correspondances
Linéo de Toulouse​​​​​​​​​​​​​​​ L4
Liste des lignes de bus de Toulouse​​​​​​​​​​​​​​​ 111418214748495053575887117
Réseau Arc-en-Ciel 388
Métro de Toulouse Ligne A du métro de Toulouse

La station Basso Cambo (occitan : Bassa Comba (languedocien) ou Baisha Coma (gascon)), ou Mirail − Basso Cambo, est le terminus sud de la ligne A du métro de Toulouse. La station est située dans le quartier Basso Cambo, au sud-ouest de Toulouse, à proximité du Mirail. Elle est mise en service le 26 juin 1993, en même temps que la première portion de la ligne A, et fait aujourd'hui l'objet de travaux d'agrandissements.

Situation sur le réseauModifier

La station est le terminus ouest de la ligne A du métro de Toulouse, juste avant le dépôt et l'atelier du métro. La station suivante est la station Bellefontaine.

HistoireModifier

La station est mise en service le 26 juin 1993, comme l'ensemble de la première portion (Basso Cambo - Jolimont) de la ligne A.

 
Les quais de la station, étendus à 52m et 12 portes après les travaux de l'été 2018

Des travaux de doublement de la longueur des quais sont actuellement en cours sur la ligne A. Comme les stations Mermoz, Fontaine-Lestang et Patte-d'Oie, la station Basso Cambo possédait des quais courts (de moins de 52 m) : l'adaptation de ces stations pour accueillir des rames à quatre voitures sera par conséquent beaucoup plus importante que pour les autres stations, où des travaux plus légers seront nécessaires[1].

En 2011, le nombre de validations pour la station s'élève à 2 759 059[2], ce qui en fait la 8e station (sur 18) la plus empruntée de la ligne A. Plus tard, en 2016, la station enregistre 3 022 699 validations, ce qui la place toujours à la 8e position sur 20 en termes de validations sur la ligne A et à la 13e position sur les 38 stations de l'ensemble du métro de Toulouse. Elle représente alors 5 % des validations de la ligne A[3].

Services aux voyageursModifier

Accès et accueilModifier

La station est une des deux seules stations du métro de Toulouse, avec Jolimont, à être aérienne.

Le hall d'accueil est accessible par deux doubles portes, situées au niveau des quais d'accès aux bus, et de l'agence Tisséo.

La station est équipée de quais latéraux à douze portes lui permettant de recevoir des rames de 52 m à quatre voitures.

L'entrée du bâtiment se compose d'un grand hall, avec à l'intérieur des guichets automatiques afin d'acheter les titres de transports, des informations en temps réel sur l'état du réseau Tisséo et sur les arrivées et départs des prochains bus du réseau. Il y a également des tourniquets, qui permettent l'accès à un escalator pour monter vers les quais, qui sont situés au-dessus du hall d'accueil.

DesserteModifier

Comme sur le reste du métro toulousain, le premier départ de la station est à 5h15, le dernier départ est à 0h du dimanche au jeudi et à 3h le vendredi et samedi.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 11, 14, 18, 21, 47, 48, 49, 50, 53, 57, 58, 87, 117 du réseau Tisséo, ainsi que par la ligne 388 du Réseau Arc-en-Ciel.

Enfin, la station comprend un parc relais, permettant à 690 véhicules de se garer.

ArchitectureModifier

L'œuvre d'art associée à la station est composée de trois mâts en acier à l'extérieur de la station, portant chacun « une forme géométrique simple en plexiglas coloré (rectangle vert, triangle rouge, ovale doré), formant des signaux lumineux ». Cette installation est l'œuvre de Beate Honsell-Weiss[4].

À proximitéModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Philippe Emery, « Ligne A : on va doubler le métro », sur La Dépêche.fr, (consulté le 11 mars 2009)
  2. http://www.toulouse-metropole.fr/documents/10180/46528/Toulouse+M_tropole+en+Chiffres+2012+-+Version+compress_e.pdf/1776156e-4202-441e-aeea-c5a6adbfaed7
  3. « Métro, tramway, bus : le palmarès des stations et des lignes les plus fréquentées, à Toulouse », Actu Toulouse,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2018)
  4. (fr) « Présentation de la station Mirail – Basso-Cambo », sur Tisséo.fr, (consulté le 11 mars 2009)