Ouvrir le menu principal

Bassin de la Somme
Image illustrative de l’article Bassin de la Somme
La Somme dans le Nord de la France
icône image Image externe
selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme
bassin versant de la Somme

icône image Image externe
selon l'AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme & EPTB
Périmètre EPTB de la Somme
Situation
Image illustrative de l’article Bassin de la Somme
Carte du Bassin versant de la Somme
Pays Drapeau de la France France
Caractéristiques
Déversoir Manche
Principaux cours d'eau Somme, Avre, Selle, Ancre, Omignon
Superficie 5 560[1] km2
Débit 34,7[2] m3/s (Abbeville)

Le bassin de la Somme s'étend sur la région Hauts-de-France, et sur quatre départements l'Aisne, l'Oise la Somme et le Pas-de-Calais et se déverse dans la Manche.

GéographieModifier

 
La Somme à Amiens : ici le quai Bélu.
 
La baie de Somme

Sa source est située sur la commune de Fonsomme dans le département de l'Aisne à 86 mètres d'altitude. Sa vallée forme un ensemble complexe de cours d'eau, de marais, d'étangs et de canaux. Le fleuve conserve sur toute sa longueur une orientation vers l'Ouest ou l'ouest-nord-ouest, mais il décrit de nombreux méandres.

La longueur de son cours d'eau est de 245 km[3],[1],[notes 1]

La Somme se jette dans la Manche par la baie de Somme entre le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme. Le cours naturel de la Somme donnait un estuaire au Crotoy, mais la situation dans la baie de cette plage exposée au Sud a donné lieu à un détournement artificiel de la Somme canalisée vers le port de Saint-Valery-sur-Somme. (voir chapitre Canal de la Somme)

Le bassin versant s'étend sur le Pas-de-Calais avec l'Ancre qui jouxte la commune de Pisieux et avec la Tortille qui prend source sur la commune d'Étricourt-Manacourt, juste à la limite du Pas-de-Calais.

Plusieurs rivières affluentes de la Somme viennent de l'Oise dont le principal affluent l'Avre (rivière de Picardie).

HydrologieModifier

Le débit de la Somme est de 34,7 m3/s à Abbeville[2] et le bassin versant couvre 5 560 km2[1].

La Somme est un cours d'eau typique des pays de craie caractérisé par une pente très faible, des eaux lentes et un débit régulier, alimenté par un suintement ininterrompu. En aval d'Amiens, son tracé correspond à un synclinal; mais, en amont, son réseau est inadapté à la structure, ce qui explique de fréquents changements de direction.

Sa vallée encaissée est un ruban de verdure et d'humidité à travers l'aride plateau picard. Sur le fond plat de cette vallée alluviale aux versants raides, tantôt le fleuve se divise en plusieurs bras jalonnés de saules et de peupliers divaguant parmi les jardins et les prés, tantôt les eaux s'étalent en de nombreux étangs argentés, tourbières noirâtres ou marais (dont le « marais d'Isle », réserve naturelle au cœur de Saint-Quentin, et les « Hortillonnages » à Amiens). Ces espaces, autrefois exploités pour la tourbe, sont maintenant utilisés pour la pêche et la chasse. La tourbe, qui remplit le fond de la vallée de la Somme sur plusieurs mètres, absorbe l'eau en cas de crue. Le niveau du fleuve et des étangs reste étale au pied des alignements des peupliers.

CruesModifier

En 2001, la vallée de la Somme a été touchée par des inondations d'une ampleur exceptionnelle, dues en grande partie à la remontée de la nappe phréatique ( voir le rapport de la commission d'enquête sénatoriale).

Principaux affluentsModifier

 
Réalimentation de la Tortille par le canal du Nord entre Moislains et Étricourt-Manancourt

Liste des affluents de l'amont vers l'aval, de la source à l'embouchure[4].

  • Rive gauche
  1. la Sommette
  2. la Beine
  3. l'Allemagne
  4. l'Ingon et Petit Ingon
  5. l'Avre avec Echaut, gué du Nil, rivière de Rouvroy, Luce, Trois Doms, Braches, Noye et ru Saint Firmin
  6. la Selle avec canal de Lamoricière, Évoissons, petis Évoissons, rivière de Poix et rivière des Parquets
  7. le Saint-Landon
  8. l'Airaines
  9. la Trie
  10. l'Amboise et l'Avalasse
  • Rive droite
  1. la Germaine
  2. l'Omignon
  3. la Cologne
  4. la Tortille
  5. l'Ancre, avec Canal, Fossé, et Boulangerie
  6. l'Hallue et la Nœlle
  7. la Nièvre avec Domart et Fieffe
  8. le Scardon avec Drucat et Novion
  9. le Dien et la Rivière des Iles

Canal de la SommeModifier

 
La Somme canalisée près de Saint-Valery-sur-Somme.
Article détaillé : canal de la Somme.

La construction du canal de la Somme débute en 1770 pour s'achever en 1843, avant une mise au gabarit Freycinet en 1880. D'une longueur de 156 km[5],[6] ou 170 km selon le SANDRE[5] et entrecoupé de 18 écluses, 4 ponts tournants et 3 pont-levis, le canal débute à Saint-Simon où il touche au canal de Saint-Quentin et débouche dans la baie de Somme. De Saint-Simon à Froissy le canal est latéral à la Somme ; de Voyennes à Péronne, il se confond d'ailleurs avec un tronçon du Canal du Nord. De Froissy à la mer, la Somme est soit une rivière, soit canalisée en dérivation d'Abbeville jusqu'à Saint-Valery-sur-Somme où le canal maritime, autrefois dénommé canal du Duc d'Angoulême, se jette dans la Manche.

Aujourd'hui, le canal de la Somme n'est guère plus utilisé que pour la plaisance.

Aménagement durable, SAGE et SDAGEModifier

Le bassin versant de la Somme est découpé en deux parties pour les SAGE et les SDAGE :

  • SAGE Haute Somme
  • SAGE Somme aval et cours d'eau côtiers

Selon CARMEN, la majorité des affluents ont un SAGE en état émergent.

  Image externe
  état d'avancement des SAGE dans le bassin Artois-Picardie par CARMEN et le développement durable

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. il s'agit du cours avec le canal maritime d'Abbeville à Saint-Valery-sur-Somme fait pour protéger la plage orientée au sud, la plus au nord de France métropolitaine, du Crotoy
Références
  1. a b et c AMEVA - syndicat mixte d'aménagement et de valorisation du bassin de la Somme, « Le Bassin versant - Présentation » (consulté le 18 novembre 2012)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Somme à Abbeville (E6470092) » (consulté le 16 décembre 2012)
  3. conseil général de la somme, « Découverte de la vallée » (consulté le 18 novembre 2012)
  4. syndicat mixte d'Aménagement Hydraulique du bassin versant de la Somme, « bassin versant de la Somme » (consulté le 8 mai 2008)
  5. a et b SANDRE, « Fiche cours d'eau - La Somme Canalisée (E6--009-) » (consulté le 25 décembre 2011)
  6. « Navigation fluviale en Picardie », sur encyclopédie.picardie.fr (consulté le 17 mai 2015).