Ouvrir le menu principal

GéographieModifier

Après 1750, cette entité territoriale était délimitée à l’ouest par le bailliage de Briey, au nord par le bailliage de Thionville, à l’est par le bailliage de Boulay et au sud-ouest par celui de Pont-à-Mousson.

HistoireModifier

Le bailliage de Metz est créé par un édit du mois d’[1]. Cet édit fait suite à celui du mois de qui crée le parlement de Metz[1]. Il supprime la juridiction du maître-échevin, du conseil des Vingt-Cinq et des Treize de Metz[2]. Il crée quatre autres bailliages à Toul, Verdun, Vic (auj. Vic-sur-Seille) et Mouzon et huit prévôtés à Clermont (auj. Clermont-en-Argonne), Gorze, Nomeny, Château-Renaud, Stenay, Varennes (auj. Varennes-en-Argonne), Montzéville et Vienne-le-Châtel[3]. L’entrée en vigueur de l’édit du mois d’août 1634 est différée : il n’est envoyé au parlement de Metz qu’à la fin de l’année et la cour souveraine ne l’enregistre que le [3].

Le ressort du bailliage de Metz ne couvre initialement que l’ancienne République messine, à savoir : la ville de Metz, sa banlieue — le Ban des Treize — et ses dépendances. Il s’accroît successivement de territoires cédés à la France : la Terre de Gorze et seize villages lorrains, cédés en vertu du traité de Vincennes du  ; puis le Ban de la Rotte[4] et le Ban Saint-Pierre[4], cédés en vertu du traité de Paris du .

Le bailliage de Metz était considéré comme district particulier de la province des Trois-Évêchés et du département de Metz. Il était divisé en dix districts qui contenaient ensemble 315 paroisses ou communautés en 1766[5].

La ville de Metz, une grande partie des villages du pays messin, ainsi que la terre de Gorze étaient régis par la coutume de Metz, rédigée en 1611[5].

Le bailliage était composé : d’un bailli, d’un lieutenant-général, d’un lieutenant-général honoraire, d’un lieutenant-général d’épée, d’un lieutenant-général de police, d’un lieutenant-criminel, d’un lieutenant-particulier et d’un assesseur civil et criminel[5].

Les audiences du bailliage se tenaient le mercredi et le vendredi à huit heures[5].

DivisionsModifier

Divisions en 1766 :

Districts[5] Communautés[5] Feux[5]
Le Val de Metz 52 7191
L’Isle 36 975
Le Saulnoy 154 3389
Ban Saint-Pierre (Franc-Aleus) 4 37
Ban de la Rotte 3 89
Ban de Bazaille 3 130
Autres villages régis par la coutume de Metz 19 687
Terre de Gorze 27 1238
Village cédé en 1611 1 108
Villages cédés en 1661 sous le nom de Route 16 475

Dénombrement des communautésModifier

Dénombrement des communautés qui composaient le bailliage de Metz en 1766. Les graphies des localités ne sont pas modernisées.

District du Val de MetzModifier

Article détaillé : Val de Metz.
Communautés[5] Feux[5]
Agondange 31
Amanvillé 40
Amelange 1
Baigneux 6
Ban-St.-Martin (le) 17
Brieux 1
Cense-au-Chêne 1
Cense-de-la-Croix 1
Cense de la Folie 1
Champenoy 5
Chanterenne 7
Châtel-Saint-Germain[6] 74
Chazelle[6] 36
Flavigny 16
Flanclonchamps 1
Grande-Turie 8
Grange d’Envie 5
Gravelotte 39
Habitants-de-Chambieres (les) 15
Habitants-devant-les-Ponts (les) 40
Hauconcourt 47
Hauterive 1
Jussy 60
Ladonchamps 8
Lessy[6] 49
Longeau 12
Longeville-les-Metz[6] 91
Lorry-devant-Metz 115
Maixieres 56
Maxe-la-Grande 21
Maxe-la-Petite 5
Metz (ville) 5827
Montigny-la-Grange 4
Moulins 62
Petite-Turie 2
Plappeville 71
Rozerieulles 92
Scy[6] 109
Semécourt et Fercomoulin 56
St. Baudier 16
St. Eloy et la Petite-Tappe 1
Ste. Agathe 2
Ste. Ruffine 50
Tappe-la-Grande 3
Tignomont 15
Vaux 89
Vernéville 63
Vigneulle 13
Villers-sur-Genivaux 3
Woipy 93

District de l'IsleModifier

Communautés[5] Feux[5]
Augny 90
Blory 1
Bouxieres[Lequel ?] 80
Bradin 1
Burge 1
Cense de Noirville 1
Châtel-St.-Blaise 14
Coin 49
Coin-sur-Seille 23
Cuvry 35
Fey 51
Fristot 1
Grange-le-Mercier 2
Grange-aux-Ormes 1
Horgne-au-Sablon 3
Jouy-aux-Arches 137
Lezérailles 3
Loiville 7
Longeville-les-Cheminot 29
Lorry-devant-le-Pont 91
Mardigny 36
Marieulle 48
Marly 75
Montigny et Grange d’Agnel 56
Olry 1
Pournoy-la-Chetive 33
Prayel 1
Sabrée 1
Sillegny 51
Sommy 2
St. Ladre 6
St. Ladre l’Hôpital 1
St. Privat 7
Vezon 37

District du SaulnoyModifier

Communautés[5] Feux[5]
Alémont 4
Algy et Argancy 75
Antilly et Buys 24
Ars-la-Quennexy 13
Avancy 14
Aube[6] 36
Aubecourt[6] 15
Augny-sous-Grimont 90
Avigy 3
Auvaliere ou Haut-Valiere 1
Ay et Mancourt 34
Besey 17
Berlize 13
Bévoye (haute et basse) 2
Béverie (la) 17
Beux (haute et basse) 24
Borny, la Belle-Tanche
et les Bordes
33
Bruyere (la) 1
Buchy 26
Burtoncourt 30
Cense-de-Châtillon 1
Cense-de-Prayel 1
Cense-de-St.-Pierre 1
Chailly 30
Chailly-sur-Nied 5
Champion 2
Charly 45
Cheny 23
Cherisey[7] 26
Cheuby et Lybauville 25
Chevillon 15
Chieulles 33
Coincy 14
Colombey 13
Courcelles-Chaussy 128
Courcelles-sur-Nied et Champel 23
Crépy et Basse-Bevoye 20
Domangeville 17
Ennery 49
Éply 84
Failly 60
Flanville 11
Fleury 54
Flévy 27
Fourcheux 4
Frécourt 15
Frénoy 2
Frontigny 23
Glattigny et Beuville 17
Grondreville 12
Grange-aux-Bordes 1
Gras 12
Grigy et la Grange-aux-Bois 8
Grimont 18
Habitants-de-Plantiere 41
Hautonnerie (la) 2
Hays 24
Hessange 19
Horgne-à-Ars (la) 14
Horgne-au-Cheval-rouge 14
Horgne-à-Grêve 9
Jury 17
Landonviller 17
Léovillé 7
Liéhon 29
Louvigny, Neuf-Moulin, etc 94
Lué 7
Lupy et Thicourt 40
Magny et St. Thibaut 85
Malleroy 54
Marivaux 7
Marsilly et Aubigny 7
Mêchy et Pavilly 21
Mécleuves 20
Ménil 2
Mercy-le-Haut 11
Mey 31
Mézeroy 23
Mézery 15
Montoy 20
Moulin-de-Bonfey (le) 1
Neuville (la) 18
Noizeville 43
Nouilly et le Moulin-Regnier 51
Ogy, avec Vaudreville et Puche 18
Orny 29
Ottonville et Ricrange 54
Pagny-les-Goin 48
Peltre et la Horgne 36
Pierrejeux 3
Plantiere 16
Plappecourt 4
Pluche 1
Poiche 20
Pommerieux 36
Ponnoy-la-Grasse, etc. 42
Pont-à-Chaussy 7
Pontoy 91
Pouilly 24
Poussillon 1
Puche 1
Quennexy (la) 24
Rabas 2
Raucourt 57
Retonfey 19
Rugy 15
Rupeldange[7] 12
Rupigny 15
Rurange 12
Sanry-sur-Nied 27
Sanry-le-Vigy 9
Schelaincourt 11
Servigny-les-Raville 28
Servigny-les-Ste.-Barbe 43
Silly 13
Silly-sur-Nied 66
Sorbey 41
St. Aignan 8
St. Julien-lez-Metz 55
St. Jure 31
Ste. Barbe 32
Treméry 21
Valliere 71
Vantoux 34
Vany 30
Verny 33
Vieuville (la) 14
Vigny 41
Vigy 64
Villers 42
Villers-l’Orme 32
Villers-la-Quennexy 24
Vrémy 40
Urville 15
Vry 45

District du ban Saint-PierreModifier

En Franc-Aleu :

Communautés[5] Feux[5]
Aoury 7
Stoncourt, avec Villers ?
Vaucremont 11
Villers 19

District du ban de la RotteModifier

Article détaillé : Ban de la Rotte.

En Franc-Aleu :

Communautés[5] Feux[5]
Brulange
Suisse
Tonville
89

District du ban de BazailleModifier

En Franc-Aleu :

Communautés[5] Feux[5]
Bazaille
Boismont
Ville-au-Montoy
130

Autres villages régis par la même coutume de MetzModifier

Communautés[5] Feux[5]
Baudrecourt 23
Bazoncourt 20
Bedestroff 24
Bionville 52
Bourgaltroff 74
Chanville 20
Chênoy[8] 12
Chevalin 2
Flocourt 33
Floville 28
Guébling-près-Bourgaltroff 156
Han-sur-Nied 13
Herny 54
Hollacourt 11
Juville 72
Morville-sur-Nied 31
St. Epvre 24
Voimhaut 17
Yvrelin 21

District de la terre de GorzeModifier

Article détaillé : Terre de Gorze.
Communauté[5] Feux[5]
Cense de la Bauville
Cense d’Hauconville
[9]
Champs 12
Dampvitoux 40
Dornot 65
Gorze 242
Grange-en-Haye 1
Hageville 32
Jonville 59
Marainbois 1
Moiveron 75
Morville 22
Moulin-de-Lannoy 1
Moulin (le petit) 1
Noveant 207
le Château de Noveant 2
Onville 124
Ornel 10
Rezonville 57
Sponville 30
St. Julien-les-Gorze 34
St. Marcel 12
Ste. Catherine 5
Tronville 36
Villecey-sur-Mad 57
Vionville 39
Voizage 1
Waville 73

Village cédé en 1611Modifier

Communauté[5] Feux[5]
Malatour 108

Villages cédés en 1661 connus sous le nom de RouteModifier

Communautés[5] Feux[5]
Adaincourt 9
Allaincourt 22
Ancy-lez-Solgne 28
Delme 40
Donjeux 16
Fresne 72
Hautchâtel 28
Lemoncourt 32
Liocourt 29
Neuville (la) 48
Oriocourt 24
Puisieux 27
Sailly 14
Secourt 42
Solgne 24
Xocourt 20

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-Louis Masson, Histoire administrative de la Lorraine : des provinces aux départements et à la région (monographie), Paris, Fernand Lanore, [1re éd.], 577 p., 25 cm (OCLC 461732472, notice BnF no FRBNF34683566), p. 87 [lire en ligne (page consultée le 9 mars 2016)].
  2. Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), Correspondance du cardinal de Richelieu : le trésor pillé du roi (année 1634), t. 1 (monographie), Paris, L'Harmattan, coll. « Chemins de la mémoire / XVIIe siècle », [1re éd.], 664 p., 24 cm (ISBN 2-343-00052-2 et 978-2-343-00052-7, OCLC 842456344, notice BnF no FRBNF43527951, présentation en ligne), p. 30 [lire en ligne (page consultée le 9 mars 2016)].
  3. a et b Marie-Catherine Vignal Souleyreau, op. cit., p. 31 [lire en ligne (page consultée le 9 mars 2016)].
  4. a et b http://cths.fr/dico-topo/affiche-vedettes.php?cdep=57&cpage=15
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, tome 4, 1766.
  6. a b c d e f et g Pour ce qui est du pays messin.
  7. a et b mi-partie Lorraine.
  8. Un tiers Lorraine ; le surplus de Vic et de Metz.
  9. Dépend de Gorze.

Voir aussiModifier