Bachkirs
Description de cette image, également commentée ci-après
Quelques personnalités bachkires (de gauche à droite et de haut en bas : Mourtaza Rakhimov, Zeki Velidi Togan (en), Chaïkhzada Babitch, Zaïnoulla Rassoulev (en), Zaguir Ismaguilov, Galimian Tagan (ru) et Irek Zaripov (en)).

Populations importantes par région
Drapeau de la Russie Russie 1 673 389[1]
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 49 000
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 23 224
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 9 200
Drapeau du Turkménistan Turkménistan 7 400
Drapeau de l'Ukraine Ukraine 4 253[2]
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan 2 044[3]
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 1 300
Drapeau de la Moldavie Moldavie 500
Drapeau de la Lituanie Lituanie 400
Drapeau de la Lettonie Lettonie 267[4]
Drapeau de l'Estonie Estonie 200
Population totale 2 059 700[5]
Autres
Langues Bachkir et russe
Religions Islam sunnite
Ethnies liées Peuples turcs, en particulier les Tatars

Les Bachkirs, Bašǧirt ou Bashdjirt sont un peuple turc, vivant notamment en Bachkirie, au sein de la Fédération russe. Leur langue est le bachkir, qui appartient au groupe turc de la famille des langues altaïques. C'est la quatrième ethnie de Russie, par le nombre d'individus, après les Russes, les Ukrainiens et les Tatars, avec environ 1 673 000 membres dont une majorité se concentre dans la République de Bachkirie. Les 75 000 autres Bachkirs vivant en dehors du territoire russe, se trouvent essentiellement dans les anciennes républiques soviétiques. Ils sont majoritairement de confession sunnite.

HistoireModifier

Les auteurs arabo-musulmans du Moyen Âge situaient les Bachkirs au nord des Oghouzes, à l’est des Petchénègues et au sud de l’Oural et des Bulgares de la Volga[6]. Al-Istakhrî affirme que les Bachkirs se trouvaient à 25 jours de voyage des terres bulgares, dans une région montagneuse et boisée[6]. Selon Ibn Hawqal, ils étaient environ 2 000 hommes à être soumis aux Bulgares et leurs maisons étaient cachées au milieu de la forêt[7]. Dans sa relation de voyage, Ahmad ibn Fadlân affirme que les Bachkirs vénéraient douze dieux en rapport aux douze tribus bachkires : divinité de l’hiver, de l’été, de la pluie, du vent, des arbres, des hommes, des chevaux, de l’eau, de la nuit, du jour, de la mort et de la terre[8].

DémographieModifier

La population bachkire est estimée à environ deux millions de personnes, dont environ 1,4 million parlent le bachkir, une langue turque du groupe kiptchak. Le recensement russe de 2002 a enregistré 1,38 million de locuteurs du bachkir dans la Fédération de Russie. La plupart des Bachkirs sont bilingues en bachkir et russe.

Le recensement de 2010 a enregistré 1 172 287 Russes bachkirs (29,5 % de la population totale de Bachkirie).

CultureModifier

Les Bachkirs sont majoritairement musulmans de tradition sunnite, de l'école juridique (madhhab) hanafite.

Ils pratiquent de longue date l'agriculture, l'élevage et l'apiculture. Les Bachkirs semi-nomades erraient les montagnes ou les steppes et élevaient du bétail.

Personnalités notablesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Allen J. Frank, Islamic historiography and 'Bulghar' identity among the Tatars and Bashkirs of Russia, Brill, Leiden, Boston, Köln, 1998, 232 p. (ISBN 90-04-11021-6)
  • Xavier Le Torrivellec, Histoire des identités en Russie musulmane : la République autonome du Bachkortostan (1969-2003), École des hautes études en sciences sociales, Paris, 2006, 349 p. (thèse)
  • (de) Christian Noack, Muslimischer Nationalismus im russischen Reich : Nationsbildung und Nationalbewegung bei Tataren und Baschkiren 1861-1917, Steiner, Stuttgart, 2000, 614 p. (ISBN 3-515-07690-5)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. (en) Lewis, M. Paul (ed.), « Ethnologue: Languages of the World, 16e édition. », Dallas, Tex.: SIL International,
  6. a et b André Miquel, La Géographie humaine du monde musulman jusqu'au milieu du XIe siècle, vol. 1, t. 2 : Géographie arabe et représentation du monde : la terre et l'étranger, (ISBN 978-2-7132-2559-8 et 2-7132-2559-0, OCLC 1055246054)
  7. Johannes Hendrik Kramers, Gaston Wiet et André Miquel, La configuration de la Terre — Kitab surat al-ard, Maisonneuve et Larose, (ISBN 2-7068-1509-4, 978-2-7068-1509-6 et 2-7068-1521-3, OCLC 492600499)
  8. Marius Canard et André Miquel, Voyage chez les Bulgares de la Volga, Sindbad, (ISBN 2-7274-0158-2 et 978-2-7274-0158-2, OCLC 417298936)