Baby Doll (film)

film de Elia Kazan, sorti en 1956
Poupée de chair
Description de l'image BabyDollPoster.jpg.

Titre original Baby Doll
Réalisation Elia Kazan
Scénario Tennessee Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production Elia Kazan et Tennessee Williams
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 116 minutes
Sortie


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Baby Doll (Baby Doll) est un film américain réalisé par Elia Kazan, sorti le .

SynopsisModifier

« Baby Doll » Meighan est mariée à Archie Lee, un exploitant de coton au bout du rouleau. Archie a promis à son beau-père de ne pas consommer le mariage avant qu'elle n'atteigne ses vingt ans. Rongeant son frein, Archie tourne autour de sa femme dans l'attente du jour proche de l'anniversaire fatidique.

Mais Archie est aussi au bord de la faillite. En effet, depuis que le gros exploitant Silva Vacarro a installé sa nouvelle machine, les petits producteurs n'ont pratiquement plus de travail. Comme eux, Archie Lee vivote dans une maison qui tombe en ruines et dont les meubles sont en passe d'être saisis. Il décide de mettre le feu à l'égreneuse de coton de Vacarro pour relancer ses affaires au risque de déclencher la fureur de son propriétaire.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

 
Carroll Baker dans le personnage de Baby Doll.
 
Eli Wallach dans le rôle de Silva Vacarro.

Autour du filmModifier

  • Le film est sorti en France sous le titre Poupée de chair, depuis tombé en désuétude.
  • Le film marque la première apparition au cinéma d'Eli Wallach et le premier rôle principal de Carroll Baker (découverte dans Géant), issus tous deux de l'Actors Studio. Karl Malden, lui, jouait déjà dans Un tramway nommé Désir en 1951 et Sur les quais en 1954.
  • C'est le seul scénario original de Tennessee Williams écrit délibérément pour l'écran, bien qu'inspiré par deux pièces en un acte écrites dans les années 1940 : Twenty-seven Wagons Full of Cotton (Vingt-sept wagons remplis de coton) et The Unsatisfactory Supper, aussi connu sous le titre The Long Stay Cut Short (Le Long Séjour interrompu). L'écrivain refondera son scénario en une pièce de théâtre en 1978 qu'il intitulera Tiger Tail.
  • Le , le film est condamné par la Ligue pour la vertu. Kazan refusant toute coupe (contrairement à Un tramway nommé Désir, il a le droit de final cut), les boycotts des salles de cinéma, menés par les catholiques avec, en première ligne, le cardinal Spellman, s'intensifient et le film est finalement retiré des écrans au courant de l'année 1957.
  • Une version théâtrale en français, adaptée par Pierre Laville et mise en scène par Benoît Lavigne, a été montée en 2009 au théâtre de l'Atelier, avec Mélanie Thierry, Xavier Gallais, Chick Ortega, Monique Chaumette et Théo Légitimus.
  • Le film est condamné par les catholiques au Québec en 1956 et le Bureau de la censure lui retire plusieurs minutes[1].

Récompenses et distinctionsModifier

  • Golden Globe 1957 : Meilleur réalisateur.
  • Oscars du cinéma 1957 : sélectionné dans les catégories, meilleure actrice, meilleure actrice de second rôle, meilleure photographie en noir et blanc, meilleur scénario.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Hébert, Pierre, 1949-, Landry, Kenneth, 1945- et Lever, Yves, 1942-, Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma, Fides, (ISBN 2-7621-2636-3 et 978-2-7621-2636-5, OCLC 63468049, lire en ligne), p. 63