BB Midi est une dénomination qui regroupe plusieurs séries d'anciennes locomotives électriques françaises.

GénéralitésModifier

BB : ce sont des machines de type BB, plus exactement Bo'Bo', ce qui signifie qu'elles reposent sur deux bogies à deux essieux moteurs ; la motorisation de chaque essieu est indépendante, il y a donc 4 moteurs par machine.

Midi : les premières séries ont été commandées par la Compagnie des chemins de fer du Midi pour l'électrification de ses lignes du piémont pyrénéen en 1500 V continu.

Principales caractéristiques électriques et mécaniques :

  • Utilisation de moteurs de traction à pleine tension (1500 V) installés dans les bogies, les réalisations antérieures ayant utilisé des moteurs à demi tension (couplage permanent en série de deux) ou montés dans la caisse ;
  • Utilisation d'une transmission à réducteur à engrenages avec moteur semi-suspendu sur l'essieu (dite "suspension par le nez") ;
  • Utilisation de bogies attelés (attelage et tamponnement sont portés par les bogies). La caisse de la motrice ne supporte que la moitié de l'effort de traction et peut être de construction plus légère.

Locomotives d'origine MidiModifier

Les BB midi proprement dites comprennent trois générations, à diviser chacune en plusieurs séries :

  • les E 4000 et E 4500 ; elles ont fait l'objet de modifications croisées avant de devenir en phase finale respectivement BB 1500 et BB 1600 à la SNCF ;
  • les E 4100 et E 4600 ; elles ne diffèrent que par leur rapport d'engrenages (donc leur vitesse limite et leur effort de traction) et ont aussi fait l'objet de modifications croisées ; réimmatriculées respectivement BB 4100 et BB 4600 par la SNCF ;
  • les E 4200 et E 4700 ; elles ne diffèrent aussi que par leur rapport d'engrenages (donc leur vitesse limite et leur effort de traction) et ont aussi fait l'objet de modifications croisées ; réimmatriculées respectivement BB 4200 et BB 4700 par la SNCF puis BB 4730 pour certaines en fin de carrière comme machines de manœuvre.

L'ensemble de ces séries de locomotives a été construit par une entreprise régionale, les Constructions électriques de France (CEF), reprises par Alsthom, à Tarbes, où l'on trouve d'ailleurs un engin préservé (BB 4216 devenue BB 4732).

Une seconde machine est préservée à la Cité du train de Mulhouse. Il s'agit de la BB 1632 "restaurée" sous le n° E 4002 Midi dans la livrée blanche qu'elle avait à sa sortie d'usine en novembre 1922.

Locomotives dérivéesModifier

En FranceModifier

Considérées comme une grande réussite technique par leur fiabilité et leur rusticité (gage de simplicité de maintenance), elles ont eu une descendance hors Midi. Ces « cousines » ne sont pas à proprement parler des BB « du Midi », mais des BB « type Midi » :

La production des locomotives s'est faite à l'usine Alsthom de Belfort après 1945.

Toutes ces séries (Midi et dérivées) ont eu comme point commun de terminer leur (longue) carrière à la manœuvre, en province (régions Sud-Ouest et Sud-Est) ou à Paris dans les environs des gares d'Austerlitz, de Lyon et Montparnasse.

À l'étrangerModifier

 
Locomotive E 501.

Différentes séries de locomotives de technologie identique aux BB MIDI ont circulé sur des réseaux de chemins de fer à l'étranger. Elles ont été livrées par la France ou construites sur place sous licence.

Les pays suivants sont concernés :

Notes et référencesModifier