Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Boeck (homonymie).
Auguste De Boeck
Statua in onore di August de Boeck.JPG
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
MerchtemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres
Alphonse Mailly, Hubert Ferdinand Kufferath (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique

Auguste De Boeck[1] est un compositeur, organiste et pédagogue musical belge flamand né le à Merchtem, et qui y décéda le .

Sommaire

BiographieModifier

Dès 1880, il étudia l'orgue au Conservatoire royal de Bruxelles avec Alphonse Mailly, dont il fut l'assistant jusqu'en 1902. En 1889, il rencontra le jeune Paul Gilson, qui devint son ami, professeur pour l'orchestration et motivateur pour la composition.

Il fut organiste dans de multiples églises belges (1892-1894 à Merchtem, 1894-1920 à Ixelles). Sa carrière académique continua en 1907 comme professeur d'harmonie au conservatoire d'Anvers (1909-1920) et de Bruxelles, et comme directeur de celui de Malines (1921-1930). En 1930, il se retira dans sa ville natale.

Son style fut influencé par le Groupe des Cinq (surtout Rimsky-Korsakov) et il introduisit l'impressionnisme musical en Belgique.

ŒuvresModifier

Œuvres orchestralesModifier

Œuvres sacréesModifier

1. Prélude
2. Andante
3. Allegretto

Œuvres profanes vocalesModifier

  • Chansons : 111 sur des paroles néerlandaises, dont 57 chansons pour enfants ; 45 sur des paroles françaises ;
    • Deux nouvelles Stances, pour mezzo-soprano et piano
    • Enfantines, quatre chansons pour mezzo-soprano et piano
    • J'avais un cœur, pour baryton et orchestre
    • In het woud, pour soprano et orchestre (d'après un texte de G. J. P. van Straaten)
    • L'église paysanne, pour baryton et orchestre
    • Mignonne, pour baryton et orchestre
    • Pour tes dents de nacre, pour mezzo et orchestre
    • Six chansons d'après des poèmes de Jeanne Cuisinier, pour mezzo et piano
    • Soirée de septembre, pour baryton et orchestre
    • Stances à Marylyse, six chansons pour mezzo et orchestre
    • Deux chansons d'après des poèmes de Charles van Lerberghe, pour mezzo et piano
  • 12 cantates
    • Gloria Flori, pour chœur et orchestre
  • 38 motets

Opéras et scèneModifier

BalletsModifier

Musique diversesModifier

Musique de chambreModifier

  • 50 compositions pour piano
    • Nocturne, pour piano seul
  • 19 œuvres pour piano et instrument soliste
    • Sonata, pour violoncelle et piano (1894)
    • Cantilene, pour violoncelle et piano

Œuvres pour fanfareModifier

BibliographieModifier

  • August De Boeck (1865-1937), Componist, Jozef De Beenhouwer et Frank Teirlinck, Gemeente Merchtem, 2011, 464 p., (ISBN 978-90-817-7810-7). (en néerlandais).

NotesModifier

  1. Dictionnaire des Belges, sub verbo "Auguste De Boeck".

Voir aussiModifier