Arytamas de Sparte

vainqueur olympique du stadion en -636 mais incertain en raison de la contradiction des sources
Arytamas de Sparte
Image dans Infobox.
Monument de la ville moderne de Sparte commémorant tous les vainqueurs lacédémoniens des jeux olympiques antiques et modernes
Arytamas est inscrit sur la 23e ligne dans la colonne de gauche en dépit que l'attribution est controversée.
Biographie
Naissance
Activités
Autres informations
Sport
Distinction
Vainqueur du stadion aux Jeux olympiques antiques (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arytamas de Sparte (grec ancien : Ἀρυτάμας Λάκων) est un vainqueur olympique originaire de la cité de Sparte.

Il est considéré comme vainqueur du stadion d'une longueur d'un stade (environ 192 m) lors des 36e Jeux olympiques, en 636 av. J.-C. Cela pose problème car la liste d'Eusèbe de Césarée, qui se base sur celle de Julius Africanus, donne Phrynon d'Athènes pour vainqueur du stadion cette année.

La source contradictoire est Hyppion (ou Hippias) de Rhêgion, un historien dont l'œuvre est fragmentaire[1], cité à partir de la Collection d'Histoires Curieuses du Pseudo-Antigone de Caryste[2],[3]. Les hypothèses sont discutées par plusieurs philologues sur le résultat divergent donné par Hyppion : de mauvaises informations, une erreur de lecture du tableau des résultats (Arytamas serait en fait le vainqueur du Diaulos ou que Phrynon serait le vainqueur du pancrace[4])[5], la consultation d'une liste antérieure à celle que nous connaissons ou une interpolation[4].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fragmente der griechischen Historiker, 554, F3.
  2. Dimitra ELEFTHERIOU, Pseudo-Antigonos de Carystos : "Collection d'Histoires Curieuses", vol. 1, Thèse doctorale Paris-Nanterre, (lire en ligne), p. 189 [20.6]
  3. (en) Sealey Raphael, « From Phemios to Ion », Revue des Études Grecques, t. 70,‎ , p. 323, n. 30 (lire en ligne)
  4. a et b David Smith, Hippys of Rhegium (BNJ 554), Brill's New Jacoby, (lire en ligne) :

    « "the year Arytamas of Sparta won at the stadion". The Olympic victor list of Julius Africanus (fr. 65.100 Wallraf), names an Athenian, Phrynon, victor in the stadion, but then notes that he was killed in single combat with Pittakos. Diogenes Laertios 1.74 says that the victorious Phrynon was killed by Pittakos in single combat during a war between Athens and Mitylene. Rutgers therefore emended Julius Africanus' list so that Phrynon was the victor rather in the pankration and added Arytamas of Sparta as the stadion victor on the basis of Hippys F 3,but E. Manni, 'Ippi di Reggio, un "logografo" da ricostruire', Mélanges P. Lévêque (Paris 1989), 331 points out that an interpolator would probably have made reference to a better-known athlete. L. Moretti, Olympionikai (Rome 1957),no. 58 thought that Hippys consulted a list that was earlier than and different from that of Hippias »

  5. Robert Develin, Athenian Officials 684-321 BC, 1989, p. 29-30