Antoine-Joseph des Laurents

prélat catholique

Antoine-Joseph des Laurents
Biographie
Naissance
Avignon Drapeau de la France France
Décès (à 72 ans)
Saint-Malo (France)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Évêque de Saint-Malo
Évêque de Saint-Malo

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Famille fr des Laurents.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Antoine-Joseph des Laurents (1713 - 1785) fut évêque de l'Église catholique française. Ses armes sont d'or à deux branches de palme adossées de sinople.

BiographieModifier

DébutsModifier

Il est né le à Avignon, fils d'Antoine des Laurents, seigneur de Champfort, et de Marie Poule.

Abbé commendataire de abbaye Notre-Dame de Coatmalouen et de Saint-Jacut, il fut nommé vicaire général de Saint-Malo par Mgr Jean-Joseph Fogasses d'Entrechaux de La Bastie le avant que de lui succéder.

Nommé évêque de Saint-Malo le , il est sacré à Compiègne le suivant, ne prenant possession du siège que le .

ŒuvreModifier

Il finança personnellement le portail néo-classique encadrant la porte centrale de la façade de la cathédrale, portail dont la première pierre fut posée le .

Le , il fit exhumer les reliques de son prédécesseur Jean de Châtillon qui opéra le transfert du siège de l'évêché d'Alet à Saint-Malo.

Le de la même année, il fit restaurer le grand orgue et procéda également au remplacement de la chaire à prêcher.

DécèsModifier

Mgr des Laurents décéda subitement d'une hémorragie cérébrale le à Saint-Malo sur le Sillon, de retour de l'assemblée du clergé qui s'était tenue à Paris. Une croix épiscopale gravée dans le parapet indique l'endroit exact du drame.

Il fut le dernier évêque de Saint-Malo inhumé dans sa cathédrale, le , Mgr de Hercé, dernier évêque de Dol ayant présidé la cérémonie.

SourcesModifier

  • Chanoine Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, Rennes, Fougeray et Paris, René Haton, 1880-1886, 6 vol. in-8° br., couv. impr.
  • François Tuloup, Saint-Malo. Histoire Religieuse. Éditions Klincksieck, Paris 1975.

Lien externeModifier