Vicaire général

titre en culte

Le vicaire général est un clerc qui, muni du pouvoir exécutif ordinaire général[Quoi ?], seconde un évêque diocésain ou tout autre Ordinaire ecclésiastique qui lui est équiparé[Quoi ?], dans l’exercice de sa direction d'un diocèse ou d’une communauté de l’Église catholique.

Ornement extérieur de l'écu d'un vicaire général.

Étymologie modifier

Le vicaire général était aussi appelé VG, autrefois [Quand ?] grand-vicaire.

Dans un diocèse modifier

Dans le cas d’un diocèse le vicaire général, qui doit être prêtre mais pas nécessairement évêque, est nommé par celui qu’il est appelé à seconder ou remplacer dans ses fonctions. Selon le droit de l'Église, l'évêque lui donne une délégation de ses propres responsabilités. Chaque diocèse catholique doit avoir au moins un vicaire général. Mais deux vicaires généraux sont une exception [Can.475§1]. Le vicaire général ne doit pas avoir de lien de parenté avec l'évêque diocésain (jusqu'au 4e degré).

Le vicaire général doit être prêtre, avoir au moins 30 ans et posséder un doctorat ou licence en droit canon ou théologie, ou faire montre d’une compétence plus qu’ordinaire dans ces sciences ecclésiastiques [Can.478§1]. S’il est évêque il est également appelé « évêque auxiliaire ».

La fonction d'un vicaire général donné prend fin à l'expiration de la période pour laquelle il a été nommé (sauf s'il s'agit d'un évêque auxiliaire), par sa démission, par sa destitution et également par la vacance de la fonction de l'évêque diocésain concerné.

L’évêque d’un diocèse peut nommer également un ou plusieurs vicaires épiscopaux qui ont une juridiction semblable à celle d’un vicaire général mais pour une partie territoriale du diocèse, un secteur apostolique particulier ou un groupe déterminé de fidèles.

Les vicaires généraux ayant souvent une bonne expérience des responsabilités pastorales qu’entraine une charge épiscopale, ainsi que du fonctionnement administratif d'un diocèse, sont les premiers choix lorsqu'il est question de nommer un nouvel évêque.

Dans les ordres religieux modifier

Tout comme un évêque diocésain le supérieur général d’un ordre religieux peut avoir un vicaire général, qui mutatis mutandis, a les mêmes fonctions de substitution ou suppléance. Si l’ordre religieux n’est pas clérical le vicaire général n’est pas nécessairement prêtre. Il n’est pas prélat.

Le général des Chartreux gouverne l'ordre avec des collaborateurs qu'on appelle officiers : le vicaire, le scribe, le sous-scribe, le procureur de la Grande Chartreuse, le coadjuteur. Le prieur d'une chartreuse se fait aider dans son administration, pour le spirituel par le vicaire et pour le temporel par le procureur.

Références modifier

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier