Ouvrir le menu principal

Antiquité romaine en musique

ÉvénementsModifier

La Rome païenneModifier

  • IIe siècle av. J.-C. : influence de la musique hellénistique au fur et à mesure de la domination romaine en Orient
  • IIe siècle : l’Hymne à Némésis, l’Hymne à la Muse et l’Hymne à Helios (attribuées à Mésomède de Crète), datés de 130 ap. J.-C., sont conservés dans plusieurs manuscrits byzantins[1].
  • Catulle (87-54 av. J.-C.)
  • Horace (65-8 av. J.-C.)

L'Église primitiveModifier

L'Église primitive bannit les instruments de musique des offices liturgiques : vers 200, Clément d’Alexandrie dénonce la présence d’instruments de musique pour soutenir la voix dans la musique chrétienne[2].

Notes et référencesModifier

  1. Céline Moretti-Maqua, L'apogée du masque au XVIIIe siècle ou La Sérénissime masquée, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296044449, présentation en ligne)
  2. Edmond de Pressensé, Histoire des trois premiers siècles de l'église chrétienne, C. Meyrueis et Cie., (présentation en ligne)