Ouvrir le menu principal

Anna Cervinka

actrice belge d'origine tchèque
Anna Cervinka
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Anna Cervinka est une actrice belge d'origine tchèque née en 1980, entrée comme pensionnaire à la Comédie-Française le 1er juin 2014[1].

BiographieModifier

Formation et débuts en BelgiqueModifier

Fille d'un architecte tchèque exilé en Belgique en 1968, Anna Cervinka grandit à Bruxelles. Elle pense un temps devenir journaliste avant d'intégrer le Conservatoire royal de Bruxelles dont elle sort diplômée en 2008. À sa sortie du conservatoire, elle complète sa formation par un mois de stage à l’école de théâtre Demain le Printemps à Minsk en Biélorussie. Elle rejoint par la suite le Centre des arts scéniques à Mons, qui a pour mission de faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes comédiens et metteurs en scène diplômés d’une des cinq écoles supérieures d’art dramatique de la communauté française en Belgique, ainsi que des circassiens diplômés de l’école supérieure des arts du cirque[2].

Elle commence à jouer en Belgique sous la direction de Philippe Sireuil, Emmanuel Dekoninck, Daniel Hanssens, Pascal Crochet, Dominique Bréda, Georges Lini... En 2010, elle est nominée comme espoir féminin au prix de la critique, pour son interprétation dans R.W. (Premier Dialogue), mis en scène par Pascal Crochet[3].

Carrière en France : de La Colline à la Comédie-FrançaiseModifier

Elle commence à jouer en France sous la direction de Galin Stoev, qui la met en scène à deux reprises à La Colline, pour Danse Delhi d’Ivan Vyrypaev en 2011 et Liliom de Ferenc Molnár trois ans plus tard[4].

Le 1er juin 2014, Muriel Mayette l'engage sur « un coup de cœur », suite à sa prestation dans Liliom[5], comme pensionnaire à la Comédie-Française. Son premier rôle au Français est celui de la jeune Marianne, fille d'Orgon, sœur de Damis et amante de Valère dans Tartuffe de Molière, mise en scène par le même Galin Stoev. La même année, elle tient le rôle-titre dans La Petite Fille aux allumettes de Hans Christian Andersen, mis en scène par Olivier Meyrou au Studio de la Comédie-Française.

Dans La Demande d'emploi de Michel Vinaver, mise en scène en 2016 par Gilles David, elle interprète la fille perturbée et mythomane d'un couple dépassé par un monde en pleine mutation : « Un rôle tout en tension incarné avec justesse par Anna Cervinka, confrontant sa grâce juvénile à la gravité du monde adulte », écrit le critique Hadrien Volle[6].

Vie privéeModifier

Anna Cervinka pratique couramment le ski alpin[7].

ThéâtreModifier

Hors Comédie-FrançaiseModifier

Carrière à la Comédie-FrançaiseModifier

CinémaModifier

RadioModifier

  • Musiq’3 : feuilleton radiophonique L’Ultime Voyage de Gustav Mahler : narratrice

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Anna Cervinka », sur Comédie-Française (consulté le 1er février 2017)
  2. Armelle Héliot, « Cinq acteurs à la loupe », sur Le Figaro,
  3. « Anna Cervinka », sur theatreonline.com (consulté le 1er février 2017)
  4. « Liliom », sur colline.fr (consulté le 1er février 2017)
  5. Philippe Chevilley, « Théâtre : le retour en grâce de la Comédie-Française », sur Les Échos,
  6. Hadrien Volle, « « La Demande d'emploi », cette tragédie... », sur Les Échos,
  7. « Anna Cervina », sur Agence Callback (consulté le 1er février 2017)
  8. Marie Baudet, « Anna Cervinka ou la profondeur de la présence », sur La Libre Belgique,
  9. « Danse Delhi », sur colline.fr (consulté le 1er février 2017)
  10. « Nadia C. », sur Comédie-Française (consulté le 1er février 2017)
  11. « Le Python », sur Unifrance (consulté le 1er février 2017)

AnnexesModifier