Ouvrir le menu principal
Normand Chaurette
Naissance (65 ans)
Montréal, Canada
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Normand Chaurette, né à Montréal, le , est un dramaturge, romancier et nouvelliste québécois.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Normand Chaurette détient un baccalauréat en littérature de l'université de Montréal.

Il enseigne ensuite la linguistique, la grammaire transformationnelle et le français dans un centre d'accueil pour réfugiés asiatiques, centre qu'il a lui-même fondé. Il se consacre désormais exclusivement à l’écriture.

Il commence sa carrière de dramaturge en 1976 quand son premier texte dramatique, Rêve d’une nuit d’hôpital, est diffusé par Radio Canada. Évocation du destin d’Émile Nelligan, l'œuvre obtient le grand prix Paul-Gilson et est présentée sur scène en 1980. En 1982, Chaurette établit sa réputation avec la pièce Provincetown Playhouse, juillet 1919, j'avais 19 ans, un drame à la structure fragmentée qui reçoit un accueil critique très favorable et est repris fréquemment par la suite.

Il connaît un autre grand succès en 1991 avec Les Reines, une variation sur les thèmes de certaines pièces de Shakespeare, notamment Henri VI et Richard III. En 1997, Les Reines devient la première pièce québécoise produite par la Comédie-Française (théâtre du Vieux-Colombier).

En 1996, sa pièce Le Passage de l’Indiana est créée au festival d’Avignon et vaut à Chaurette de recevoir le prix littéraire du Gouverneur général. Il obtient le même prix en 2000 pour Le Petit Köchel.

Parallèlement à ses activités de dramaturge, Chaurette a signé la traduction de nombreuses pièces dont Marie Stuart de Schiller, Hedda Gabler de Henrik Ibsen et certaines œuvres de Shakespeare.

DistinctionModifier

ŒuvreModifier

ThéâtreModifier

RomanModifier

ScénarioModifier

  • 2006 : Roméo et Juliette

EssaiModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Comment tuer Shakespeare », sur Presses de l'Université de Montréal, (consulté le 10 avril 2017)

Voir aussiModifier