Andrew Robertson (football)

footballeur écossais

Andrew Robertson
Image illustrative de l’article Andrew Robertson (football)
Robertson avec le Liverpool FC en .
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Liverpool FC
Numéro 26
Biographie
Nom Andrew Henry Robertson
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Écosse Écossais
Naissance (27 ans)
Lieu Glasgow (Écosse)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Défenseur
Pied fort Gauche
Parcours junior
Années Club
Drapeau : Écosse Celtic FC
2009-2012 Drapeau : Écosse Queen's Park
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2012-2013 Drapeau : Écosse Queen's Park 043 0(2)
2013-2014 Drapeau : Écosse Dundee United 044 0(5)
2014-2017 Drapeau : Angleterre Hull City AFC 115 0(5)
2017-Drapeau : Angleterre Liverpool FC 173 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2013-2015 Drapeau : Écosse Écosse espoirs 004 0(0)
2014- Drapeau : Écosse Écosse 043 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 8 mai 2021

Andrew Robertson, dit Andy Robertson, né le à Glasgow au Royaume-Uni, est un footballeur international écossais qui évolue au poste de défenseur au Liverpool FC.

Robertson commence sa carrière au Queen's Park en 2012 et rejoint le Dundee United un an plus tard. En 2014, il signe au Hull City AFC et s'impose comme titulaire lors de ses trois années au club.

Ses performances attirent l'œil du Liverpool FC de Jürgen Klopp qui l'engage à l'été 2017. Après une première saison d'adaptation au sein du collectif des Reds, Robertson devient un titulaire indiscutable à partir de l'exercice 2018-19 qui le voit former avec Trent Alexander-Arnold une paire de latéral parmi les plus efficaces d'Europe, participant activement au sacre de Liverpool en Ligue des champions. Robertson remporte la Premier League en 2020, trente ans après le dernier titre du club.

En sélection, Robertson représente l'équipe d'Écosse espoirs de 2013 en 2015. En 2014, il est convoqué avec l'équipe d'Écosse. Devenu au fil des années un membre important de la sélection, Robertson est nommé capitaine de la sélection en . L'Écosse parvient à se qualifier pour l'Euro 2020, son premier tournoi majeur en vingt-deux ans, suite à un succès contre la Serbie au mois de .

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Andrew Henry Robertson naît en à Glasgow, métropole située dans le centre-ouest de l'Écosse. Son père Brian pratique le football au niveau amateur mais une blessure au dos l'empêche d'envisager le sport comme un futur métier[1].

Fan du Celtic FC, club phare de sa ville natale, il rejoint son centre de formation mais est en libéré à ses quinze ans car jugé trop petit[2]. Robertson termine sa formation au Queen's Park de 2009 à 2012. Concentré sur les études, il est sur le point de commencer l'université quand il est intégré en équipe première au début de la saison 2012-13[3].

Queen's ParkModifier

Robertson fait ses débuts professionnels le en étant titularisé par Gardner Speirs en Scottish Challenge Cup contre Berwick Rangers[4]. L'Écossais obtient rapidement une place de titulaire au sein de son club formateur qui évolue en quatrième division. Le , Robertson inscrit son premier but contre le East Stirlingshire durant une défaite 2-1[5].

Dundee UnitedModifier

Le , Robertson s'engage en faveur du Dundee United[6]. Malgré le fait que le club évolue en première division, le jeune arrière reçoit la confiance de son entraîneur Jackie McNamara. Le , Robertson marque son premier but contre Motherwell lors d'un nul 2-2 en championnat[7].

En l'espace d'une saison, il connaît une évolution rapide et prometteuse qui lui vaut d'être convoqué avec l'Écosse. En , il est récompensé du PFA Scotland Young Player of the Year et fait partie de l'équipe-type de la saison en championnat[8].

Hull CityModifier

Le , Robertson rejoint Hull City[9].

Robertson fait ses débuts en Premier League le où il titularisé d'entrée contre Queens Park Rangers. Hull s'impose sur le score de un but à zéro ce jour-là[10]. Il joue 24 matchs lors de sa première saison pour deux passes décisives. Le club est néanmoins relégué en deuxième division.

Robertson devient un titulaire indéboulonnable de la défense de Hull durant la saison 2015-16. Il joue un rôle actif dans la remontée de son club dans l'élite du football anglais[11].

La saison 2016-17 voit l'international écossais confirmer ses bonnes performances et devenir l'une des rares satisfactions de Hull. Le , Robertson inscrit son premier but en Premier League durant une victoire 2-1 contre West Ham. Pourtant, tout comme en 2015, Hull est relégué.

Liverpool FCModifier

Le , Robertson s'engage en faveur du Liverpool FC[12],[13].

Robertson débute en tant que titulaire le contre Crystal Palace lors d'une rencontre de championnat. Ses débuts sont jugés remarquables et son entraîneur Jürgen Klopp se montre satisfait de son arrière gauche[14].

Le , il inscrit son premier but sous le maillot des Reds lors de la dernière journée de Premier League contre Brighton & Hove (4-0)[15]. Liverpool parvient en finale de la Ligue des champions mais s'incline contre le tenant du titre, le Real Madrid (3-1).

Lors de la saison 2018-19, Robertson atteint pour la seconde année consécutive la finale de Ligue des champions le et la gagne 2-0 face à Tottenham à l'Estadio Metropolitano[16]. Il est le premier joueur écossais à remporter cette compétition depuis Darren Fletcher en 2008[17]. Au niveau personnel, le latéral gauche se classe parmi les meilleurs passeurs de la Premier League avec onze passes délivrées, dépassant la plupart des meilleurs ailiers du championnat[18]. Il égale le record sur une saison pour un défenseur qui est dépassé par son coéquipier Trent Alexander-Arnold la même saison avec une unité de plus. Les deux latéraux forment l'une des meilleures paires au monde, très portée vers l'avant et délivrant de nombreux ballons à leurs attaquants. Le journal anglais Daily Mail affirme que le duo est pareil à Batman et Robin, faisant référence à leur efficacité combinée[19]. Robertson est nommé membre de l'équipe-type de la Premier League et de la Ligue des champions 2019.

En équipe nationaleModifier

Robertson est convoqué pour la première fois avec la sélection écossaise à l'occasion d'un match amical contre la Pologne le [20]. Il est titulaire en mai contre le Nigeria durant un nul 2-2.

Le , Robertson marque son premier but international contre l'Angleterre malgré une défaite 3-1[21].

Le , Robertson inscrit un but jugé magnifique par la presse face à la Lituanie et contribue à un succès 3-0 dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018[22].

Au mois de , Robertson est nommé capitaine de la sélection par Alex McLeish, alors âgé de 24 ans[23]. Il se dit honoré et affirme que c'est « probablement le sommet de ma carrière. J'ai hâte d'essayer de ramener ce pays dans de grands tournois. »[23]

Le , Robertson, brassard de capitaine au bras, prend part à la finale des barrages de la Voie de la Ligue C pour l'Euro 2020 contre la Serbie. Le match voit les deux équipes se neutraliser sur le score de 1-1 et aller en séance de tirs au but, remportée par les Écossais suite à un arrêt de David Marshall. Qualifiée pour l'Euro, la sélection retrouve un tournoi majeur pour la première fois depuis la Coupe du monde 1998[24].

Style de jeuModifier

Robertson est l'archétype du défenseur latéral moderne, rapide et porté vers l'avant. Vif, il n'hésite pas à harceler l'adversaire avec un pressing serré et oppressant. L'Écossais est naturellement à l'aise dans les phases offensives et ses combinaisons avec son ailier sont nombreuses. Ses chevauchées le long de son côté prennent souvent de court son vis-à-vis et lui permettent de déborder. Cet apport offensif ne dessert pas sa couverture défensive et Robertson est rarement pris au dépourvu[25]. Aimant jouer en passe courte, il fait peu de déchets dans le jeu. Robertson peut aussi tirer les corners de son équipe.

Robertson est un passeur précis, très adroit dans l'art d'offrir des ballons de but. Il se classe ainsi parmi les meilleurs passeurs du championnat lors de la saison 2013-14 de Scottish Premiership ou les saisons 2018-19 et 2019-20 de Premier League. Le duo de latéraux qu'il forme avec Trent Alexander-Arnold à Liverpool est considéré comme le meilleur de sa période.

Vie privéeModifier

Robertson est en couple avec Rachel Roberts, rencontrée alors qu'ils sont lycéens à St. Ninian's High School à Glasgow. En , le couple accueille leur premier enfant, un garçon nommé Rocco. Deux ans plus tard, au mois de , une fille nommée Aria voit le jour[26].

En , Robertson publie son premier livre, intitulé Robbo: Now You're Gonna Believe Us: Our Year, My Story[27]. Il y raconte son parcours avec le Liverpool FC et le site officiel du club décrit l'ouvrage comme « le récit interne jamais raconté de leur [l'équipe de Liverpool] ascension vers l'immortalité sportive vue à travers les yeux du défenseur charismatique qui a construit un culte parmi les fans du club dans le monde entier[28]. »

StatistiquesModifier

Statistiques détailléesModifier

Statistiques d'Andrew Robertson au 8 mai 2021
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions   Écosse Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2012-2013   Queen's Park STD 34 2 3 2 0 0 3 0 0 - - - - - - - CC+PO 2+2 0 0 - - - 43 2 3
Sous-total 34 2 3 2 0 0 3 0 0 - - - - - - - - 4 0 0 - - - 43 2 3
2013-2014   Dundee United SPL 36 3 6 5 2 0 3 0 0 - - - - - - - - - - - 2 0 0 46 5 6
Sous-total 36 3 6 5 2 0 3 0 0 - - - - - - - - - - - 2 0 0 46 5 6
2014-2015   Hull City AFC PL 24 0 2 0 0 0 0 0 0 - - - - - - - - - - - 4 1 0 28 1 2
2015-2016   Hull City AFC CH 42 2 4 2 0 0 5 1 0 - - - - - - - PO 3 1 0 4 0 0 56 4 4
2016-2017   Hull City AFC PL 33 1 2 2 0 1 4 0 0 - - - - - - - - - - - 5 0 0 44 1 3
Sous-total 99 3 8 4 0 1 9 1 0 - - - - - - - - 3 1 0 13 1 0 128 6 9
2017-2018   Liverpool FC PL 22 1 5 1 0 0 1 0 0 - - - C1 6 0 0 - - - - 7 1 0 37 2 5
2018-2019   Liverpool FC PL 36 0 11 0 0 0 0 0 0 - - - C1 12 0 2 - - - - 8 1 0 56 1 13
2019-2020   Liverpool FC PL 36 2 12 1 0 0 0 0 0 1 0 0 C1 8 1 0 SU+CM 1+2 0+0 0+0 4 0 0 53 3 12
2020-2021   Liverpool FC PL 34 1 5 1 0 0 0 0 0 1 0 0 C1 10 0 0 - - - - 9 0 1 55 1 6
Sous-total 128 4 33 3 0 0 1 0 0 2 0 0 - 36 1 2 - 3 0 0 28 2 1 201 7 36
Total sur la carrière 297 12 50 14 2 1 16 1 0 2 0 0 - 36 1 2 - 10 1 0 43 3 1 418 20 54

Buts internationauxModifier

PalmarèsModifier

En clubModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Martin Greig, « Liverpool's Andy Robertson: The people & places behind Scotland defender's rise », sur bbc.com, .
  2. (en) « Dundee United starlet Andy Roberston: Celtic made a small blunder the day they let me go », sur dailyrecord.co.uk, .
  3. (en) Lee Scott, « GREAT SCOT Progression, movement, and creativity – Why Liverpool star Andy Robertson is one of the best full-backs in the world, helping Sadio Mane, Roberto Firmino and Mohamed Salah », sur talksport.com, .
  4. « Feuille du match Berwick Rangers vs. Queen's Park », sur soccerway.com, .
  5. (en) « Queen's Park 1 East Stirling 2: Shire relishing taking on Rangers after scraping past Spiders », sur dailyrecord.co.uk, .
  6. (en) « Dundee Utd sign Queen's Park's Robertson and Connolly », sur bbc.com, .
  7. (en) Kenny Crawford, « Dundee United 2–2 Motherwell », sur bbc.com, .
  8. (en) « Dundee United’s Andrew Robertson named PFA Scotland young player of the year », sur eveningtelegraph.co.uk, .
  9. (en) Jim Spence, « Andrew Robertson: Dundee United agree fee with Hull City », sur bbc.com, .
  10. « Feuille du match Queens Park Rangers - Hull City », sur transfermarkt.fr.
  11. (en) Jon Moody, « Hull City are promoted to the top flight - and Premier League fans are LIVID », sur mirror.co.uk, .
  12. « Le latéral Andrew Robertson à Liverpool (off.) », L'Équipe, .
  13. Cedric Rablat, « Officiel : Andrew Robertson signe à Liverpool », sur footmercato.net, .
  14. (en) James Carroll, « Jürgen Klopp on Palace victory, Reds' defending and Robertson debut », sur liverpoolfc.com, .
  15. Clément Gavard, « Mohamed Salah record, Liverpool en Ligue des champions, goodbye Wenger : ce qu'il faut retenir de la 38e journée de Premier League », France Football, .
  16. Anthony Clément, « Liverpool éteint Tottenham et remporte une finale décevante », L'Équipe, .
  17. (en) « Scotland captain Andy Robertson, and his Liverpool teammates, join the greats », sur www.glasgowtimes.co.uk,
  18. (en) « Robertson ties Premier League record as Liverpool run riot over Huddersfield », sur goal.com, .
  19. (en) Dominic King, « Dynamic duo Trent Alexander-Arnold and Andrew Robertson are superheroes for Liverpool again », Daily Mail, .
  20. (en) Andy Campbell, « Poland 0 - 1 Scotland », sur bbc.com, .
  21. « Ecosse - Angleterre (1-3) : Wayne Rooney fonce vers le record de Bobby Charlton », Eurosport, .
  22. (en) « Lithuania 0-3 Scotland », sur bbc.com, .
  23. a et b (en) « Andy Robertson named Scotland captain », sur scottishfa.co.uk, .
  24. (en) « Scotland qualify for first major tournament since 1998 after beating Serbia », Sky Sports, .
  25. Loris Belin, « Wijnaldum, Robertson, Shaqiri, Fabinho : Ces flamboyants Reds de l'ombre », Eurosport, .
  26. (en) Paul Farrell, « Rachel Roberts, Andy Robertson’s Girlfriend: 5 Fast Facts You Need to Know », sur heavy.com, (consulté le 28 octobre 2020).
  27. (en) « Robbo: Now You're Gonna Believe Us: Our Year, My Story », sur goodreads.com (consulté le 28 octobre 2020).
  28. (en) « LFC Robbo: Now You're Gonna Believe Us - My Story Book », sur store.liverpoolfc.com (consulté le 28 octobre 2020).
  29. (en) « Fiche de Andrew Robertson », sur national-football-teams.com
  30. « Feuille du match Écosse - Angleterre », sur transfermarkt.fr

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Andrew Robertson, Robbo: Now You're Gonna Believe Us: Our Year, My Story, Reach plc, , 320 p. (ISBN 1911613804)

Liens externesModifier