André Le Floch

personnalité politique française

André Le Floch
Illustration.
Fonctions
Maire de Floirac

(16 ans)
Prédécesseur Jean-Raymond Guyon
Successeur Claude Raymond
Député de la Gironde

(2 ans, 11 mois et 6 jours)
Législature IIIe
Successeur Jean-Claude Dalbos
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vannes (Morbihan)
Date de décès (à 94 ans)
Nationalité Française
Parti politique SFIO
PS

André Jean Le Floch, né le  à Vannes (Morbihan) et mort le , est un militant mutualiste et homme politique français.

BiographieModifier

André Le Floch est diplômé de l'École supérieure de commerce et d'industrie de Bordeaux. À 18 ans, il rejoint la SFIO où il exerce le mandat de trésorier national de 1969 à 1971. Il siège par ailleurs au bureau national du parti de 1965 à 1973.

André Le Floch remporte les législatives de 1956 dans la 1re circonscription de la Gironde. Il est ensuite battu lors des législatives de 1958 par Jean-Claude Dalbos.

Lors de son mandat à l'Assemblée nationale, André Le Floch est membre de la commission de l'intérieur et de la commission du travail et de la sécurité sociale, avec lesquelles il déposa de nombreux rapports en faveur du personnel des collectivités locales, de l'assurance-maladie et de la pratique du tiers payant.

André Le Floch est le maire de Floirac de 1961[1] à 1977[2],[3], il rejoint la même année la communauté urbaine de Bordeaux où il occupe le poste de secrétaire général adjoint.

Attaché au mutualisme et à la justice sociale, André le Floch est le président de la Mutuelle nationale territoriale de 1978 à 1995.

André Le Floch meurt le à l'âge de 94 ans[4].

Il est officier de la Légion d'honneur[5].

MandatsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier