Ouvrir le menu principal

André Fossion

Prêtre, jésuite, enseignant
André Fossion
Description de cette image, également commentée ci-après
Henri Derroitte, professeur à l'Université catholique de Louvain, accueille André Fossion et Jean-Paul Laurent lors de la présentation de leur ouvrage Dire saint Jean à la librairie UOPC, le 23 novembre 2018, à Bruxelles.
Naissance (75 ans)
Leuze-Longchamps (Namur)
Nationalité Belge
Diplôme
Licencié en philologie romane de l'Université catholique de Louvain, docteur en théologie de l'Institut catholique de Paris.
Profession
Prêtre, jésuite, enseignant
Activité principale
Professeur (émérite) au Centre international Lumen Vitae, ancien directeur de ce centre.
Autres activités
Recherches et publications en théologie pratique

André Fossion, prêtre jésuite, né le à Leuze-Longchamps (Namur, Belgique) a été professeur au Centre international Lumen Vitae et président de l’Équipe européenne de catéchèse (EEC).

BiographieModifier

Entré dans la Compagnie de Jésus en 1962, André Fossion a obtenu la licence en philologie romane à l'Université catholique de Louvain en 1969. Après un premier cycle de théologie à l'Institut d'études théologiques (IET, Bruxelles), il a été ordonné prêtre en 1976. Il a poursuivi un deuxième cycle de théologie à l'Institut catholique de Paris. Il a débuté son enseignement au Centre international Lumen Vitae comme directeur des études à l'École supérieure de catéchèse. Après l'obtention de son doctorat de théologie[1] à l'Institut catholique de Paris, il a été directeur du Centre international Lumen Vitae de 1992 à 2002. Il a été président de l'Équipe européenne de catéchèse[2] de 1998 à 2006[3]. Il a également assuré un cours de sciences religieuses à l'Université de Namur jusqu'en 2013. Emérite depuis 2009, il demeure responsable du site de documentation et de formation à distance Lumen online[4] qu'il a inauguré en 2004. Il garde une activité partielle d'enseignement au Centre international Lumen Vitae installé depuis 2016 sur le campus universitaire de Namur.

Engagement et œuvresModifier

Le trait essentiel de l’œuvre d’André Fossion est d’allier les sciences contemporaines du langage avec une théologie fondamentale de la communication dans le but d’inspirer de nouvelles pratiques pédagogiques, catéchétiques et pastorales.

Comme licencié en philologie romane, André Fossion s’est d’abord engagé, durant les années 70, dans la formation des professeurs de français dans les matières nouvelles que représentaient à l’époque la grammaire générative et l’analyse structurale des textes. Il a dirigé avec Jean-Paul Laurent des collections de manuels pour les élèves et d’ouvrages de formation pour les professeurs de français[5].

Ses compétences de lecture de textes, il les a particulièrement exercées sur les textes bibliques dès les années 80 jusqu’à ses ouvrages récents qui cherchent dans les Évangiles, de manière méthodique et inventive, du sens inédit, dans une visée catéchétique et pastorale, pour aider à vivre. Dans Lire les écritures. Théorie et pratique de la lecture structurale, il montre notamment « l'évolution de la lecture dans la culture contemporaine » et s'attache à mettre en évidence « le tissu des relations dans le texte »[6].

Il a entrepris une théorisation de la catéchèse en ses divers courants, notamment le courant doctrinal s'appuyant sur le catéchisme, le courant kérygmatique, le courant catéchuménal, le courant anthropologique et le courant historico-prophétique. Sa thèse de doctorat qui envisage la catéchèse dans le champ de la communication[7], a favorisé l’émergence de la « catéchétique »[8] en tant que discipline au sein de la théologie pratique, la théologie qui analyse, évalue, promeut les pratiques ecclésiales.

Son expertise et ses recherches théoriques l’ont conduit à diriger et à rédiger avec des équipes d’auteurs deux collections de manuels pour l’enseignement religieux scolaire aux cycles secondaire et primaire[9]. Engagé dans une réflexion fondamentale sur la mission de l’école, notamment catholique[10], il s’est employé à faire valoir la pertinence de l’enseignement religieux confessionnel dans un contexte pluraliste et sécularisé, en plaidant pour un dialogue interconvictionnel[11].

Les publications d’André Fossion couplées à de nombreuses sessions de formation en Europe et au-delà[12] ont permis d’explorer des perspectives novatrices en matières d’évangélisation, de transmission de la foi et d’initiation à la vie chrétienne[13]. Comme l'a noté Enzo Biemmi, « L'adoption d'une problématique de la communication, fondamentalement inspirée par la confession trinitaire, lui permet de lier harmonieusement les sciences humaines, les théories du texte et les pratiques de lecture, de la Bible notamment, la réflexion théologique et ecclésiologique et la catéchétique comme science de la foi en acte de communication. Cette problématique communicationnelle lui permet un dialogue positif et critique avec la culture actuelle. En retour, celle-ci lui a ouvert la possibilité de relire à nouveaux frais le message chrétien et de proposer avec finesse des pratiques pastorales rénovées[14]. »

Hommage renduModifier

 
Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, André Fossion et Mgr Pierre Warin évêque de Namur, lors de la journée d'hommage au père André Fossion, à Namur, le 14 mars 2016.

Une journée d'études lui a été consacrée et un livre d'hommage lui a été offert le dans les locaux de l'Université de Namur, sous le titre Un christianisme infiniment précieux. Mélanges de théologie pratique offerts au Père André Fossion[15]. Vingt-cinq auteurs[16], professeurs d'Université et experts, de 7 pays différents, de trois continents, ont participé à la rédaction de cet ouvrage.

OuvragesModifier

  • Pour comprendre la grammaire nouvelle, Linguistique et pratique grammaticale, avec Jean-Paul Laurent, De Boeck, Duculot, Bruxelles, 1978.
  • Pour comprendre les lectures nouvelles, Linguistique et pratiques textuelles, avec Jean-Paul Laurent, De Boeck, Duculot, Bruxelles, 1978.
  • Lire les Écritures. Théorie et pratique de la lecture structurale, Coll. « Écritures », Lumen Vitae, Bruxelles, 1980, 220 p. Traduit en italien sous le titre Leggere le scritture, teoria e pratice della lettura strutturale, Editrice, elle di ci, Torino, 1982 (ISBN 88-01-13569-6)
  • La catéchèse dans le champ de la communication. Ses enjeux pour l'inculturation de la foi, coll. « Cogitatio fidei », n° 156, Cerf, Paris, 1990, 540p. (ISBN 2-204-04119-X)
  • Dieu toujours recommencé. Essai sur la catéchèse contemporaine, coll. « Théologies Pratiques », Bruxelles, Lumen Vitae, Cerf, Novalis, Labor et Fides, 1997, 240p. (ISBN 2-87324-089-X)
  • Une nouvelle fois. 20 chemins pour (re)commencer à croire, Éditions Lumen Vitae, Bruxelles, Novalis - Montréal, L’Atelier – Paris, 2004, 176 p. (ISBN 2-7082-3723-3) ; nouvelle édition en 2016. Traduit en italien sous le titre Ri-Cominciare a Credere.20 itinerari de Vangelo, Edizioni Dehoniane, Bologna, 2004, 136 p. (ISBN 978-8810607190). Traduit en espagnol sous le titre Volver a empezar, Veinte caminos para volver a la fe, Collección pastoral, Sal Terrae, Santander, 2005 (ISBN 978-84-293-1586-8)
  • Dieu désirable. Proposition de la foi et initiation, coll. « Pédagogie catéchétique », Lumen Vitae, Novalis, Bruxelles, 2010, 283p (ISBN 978-2-87324-392-0) Traduit en italien Il Dio desiderabile, Ed. De Honianne, Bologne, 2011 (ISBN 978-88-10-20355-2) Traduit en portugais, O Deus desejável, Proposição da fé e iniciação, Edições Loyola, Sao Paolo, 2016 (ISBN 978-85-15-04347-7).
  • Lire pour vivre. Soixante-dix lectures de textes évangéliques, avec Jean-Paul Laurent, Éditions Lumen Vitae, Namur, 2016, 270 p. (ISBN 978-2-87324-539-9)
  • Dire saint Jean. Analyses, lectures, écritures. Pour penser, pour prier, pour désirer, avec Jean-Paul Laurent et Thérèse Gabriel (peintures), Lumen Vitae, 2018, 95 p.

Bibliographie complète 1980-2019

RéférencesModifier

  1. La catéchèse dans le champ de la communication
  2. Équipe européenne de catéchèse
  3. Frans Schreibmayr, « 25 ans d'Equipe Européenne de Catéchèse (de 1950 à 1975) », in Lumen Vitae, 1976,n°4, p. 485-502.
  4. « Lumen Vitae Online », sur www.lumenonline.net (consulté le 4 mars 2019)
  5. Collection « Langages nouveaux, pratiques nouvelles », Éditions Duculot, Gembloux ; collection « Français », Éditions De Boeck, Bruxelles, de 1973 à 1990.
  6. C. Focant, compte rendu de Lire les écritures, Revue théologique de Louvain, 1984, 15-2, p. 250
  7. La catéchèse dans le champ de la communication
  8. La catéchétique est la science de la catéchèse
  9. Pour le cycle secondaire « Passion de Dieu, passion de l'homme », Éditions Lumen Vitae - De Boeck, Bruxelles, 1983 à 2002 ; collection pour le cycle primaire « Champ de grâce », Édition Lumen Vitae, De Boeck, Bruxelles, 1992 à 2006
  10. L’Évangile une source d'engagement pour l'école catholique, Secrétariat général de l'enseignement catholique (Segec), Congrès de Louvain-la-Neuve, 2012.
  11. Cours de religion et citoyenneté à l'heure de l'interconvictionnel, Ed.Lumen Vitae, Bruxelles, 2015.
  12. En France, Belgique, Italie, Suisse, Espagne, au Québec à l'Institut de Pastorale des Dominicains de Montréal, en Colombie au grand Séminaire de Bogota, en Chine, au Séminaire national de Pékin, au Liban à l'Université Saint-Joseph
  13. Gilles Routhier, « André Fossion : une traversée » in Un christianisme infiniment précieux. Mélanges offerts au Père André Fossion, Lumen Vitae, Novalis, Namur, Montréal, 2015, p. 384-387
  14. Enzo Biemmi, André Fossion, in Les grandes signatures de la catéchèse, Henri Derroitte, Théo Kisalu (Dir), vol.1, coll. « Les fondamentaux de la catéchèse », Lumen Vitae, Bruxelles, 2012, p 147-159.
  15. Sous la direction de Henri Derroitte, Jean-Paul Laurent, Gilles Routhier, aux Editions Lumen Vitae, Namur, Novalis,Montréal, 2015.
  16. Un christianisme infiniment précieux. Liste des auteurs

Liens externesModifier