Amine Bannour

handballeur tunisien

Amine Bannour
Image illustrative de l’article Amine Bannour
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Tunisie Tunisie
Naissance (29 ans)
Lieu Mahdia, Tunisie
Taille 1,97 m (6 6)
Masse 90 kg
Poste Arrière droit
Situation en club
Club actuel Drapeau : Roumanie Dinamo Bucarest
Parcours junior
Saisons Club
?-2010 Drapeau : Tunisie CS Hiboun
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2010-2017Drapeau : Tunisie Club africain? (?)
2012 Drapeau : Arabie saoudite Mudhar Club5 (42)
2013 Drapeau : Tunisie Étoile du Sahel5 (12)
2014 Drapeau : Qatar Al-Sadd5 (30)
2017-2018 Drapeau : France Chambéry SMBH16 (54)
2018- Drapeau : Roumanie Dinamo Bucarest
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2010-Drapeau : Tunisie Tunisie34 (116)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Amine Bannour (arabe : أمين بنور), né le à Mahdia, est un handballeur tunisien jouant au poste d'arrière droit au Dinamo Bucarest.

CarrièreModifier

En 2010, il rejoint les rangs du Club africain.

En 2011, il termine avec la Tunisie à la troisième place du championnat du monde junior. Il prend part aux Jeux olympiques d'été de 2012 où l'équipe nationale atteint les quarts-de-finale.

En janvier 2012, il remporte avec la Tunisie le championnat d'Afrique 2012 et finit meilleur buteur tunisien de la compétition avec 28 buts.

En août, il rejoint les rangs de l'équipe saoudienne du Mudhar Club afin de participer à la coupe du monde des clubs, où il finit meilleur buteur de la compétition avec 42 buts en cinq matchs[1].

En janvier 2017, il termine troisième meilleur buteur du championnat du monde en France avec 45 buts (53,6 % de réussite).

Alors que son salaire au Club africain n'est plus payé depuis plusieurs mois[2], il signe pour deux saisons avec Chambéry le [3], où il aura pour mission de pallier les départs de Melvyn Richardson et Marko Panić.

Il est mis à pied par son club le , dans l'attente d'un entretien préalable à un éventuel licenciement. Il lui est reproché d'avoir participé à des paris sportifs concernant le handball[4]. Son coéquipier en équipe nationale Aymen Toumi, qui évolue à Montpellier, est lui aussi concerné par cette affaire. Le licenciement pour faute grave de Bannour est prononcé par le club le , un an avant la fin de son contrat[5].

PalmarèsModifier

ClubsModifier

Équipe nationaleModifier

Jeux olympiques
Championnats du monde
Championnats d'Afrique
Autres

Distinctions personnellesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « 2012 IHF Super Globe in Qatar » [PDF], sur ihf.info
  2. « CA : Amine Bannour : "Nous n'avons pas été payés depuis août 2016" », sur gnet.tn, (consulté le 3 avril 2017)
  3. « Amine Bannour signe deux ans à Chambéry », sur lequipe.fr, (consulté le 4 avril 2017)
  4. « Chambéry : Amine Bannour mis à pied ! », sur lequipe.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  5. « Fin de la collaboration entre Amine Bannour et le Chambéry Savoie Mont Blanc Handball », sur chamberysavoiehandball.com/,
  6. « CAN 2012 : les meilleurs recompensés », sur cahbonline.info

Liens externesModifier