Ouvrir le menu principal

Alexandre de Comane

Évêque de Comane
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre et Saint Alexandre.
Alexandre de Comane
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Étape de canonisation

Alexandre de Comane ou Alexandre le Charbonnier (IIIe siècle, † entre 270 et 275), était charbonnier puis évêque de Comane dans le Pont, martyr sous Aurélien ; célébré le 11 août par les Catholiques[1] et le 12 août par les Orthodoxes[2].

Selon François de PârisModifier

Alexandre de Comane, surnommé « le Charbonnier ». Évêque de Comane, ville d'Asie dans la Province du Pont. Il avait passé sa jeunesse dans l'étude des sciences. Mais étant touché de la grâce de Jésus-Christ il s'était mis par humilité à exercer le métier de charbonnier dans la ville de Comane. Alexandre voulait par ce moyen se cacher aux yeux des hommes. L'Évêque de cette ville étant mort, Saint Grégoire le Taumaturge, évêque de Néocésarée Métropolitain de Comane y vint pour y faire élire un Évêque, mais le peuple se trouva partagé sur cette élection. Il y en eut un qui voyant qu'on ne pouvait s'accorder, dit en riant qu il n'y avait qu'à prendre ce charbonnier en montrant Saint Alexandre. Saint Grégoire inspiré de Dieu y fit attention. Il prit Saint Alexandre et le tira à part, et sentant en lui-même le mouvement de Dieu, il le consacra Évêque de Comane. Ce fut alors qu'en s'informant plus particulièrement de ce qu'était ce Charbonnier, on sut qu'il était de très bonne famille, on apprit que c'était un glorieux confesseur de Jésus-Christ, qu'il avait souffert pour la foi et qu 'il n'exerçait ce métier que pour être inconnu Saint Alexandre ne reçut ce joug qu'on lui voulut imposer qu'avec une extrême peine. Mais ayant été contraint de céder, il s’acquitta de cette charge avec une humilité un zèle et une charité admirable. Il fit paraître alors ses vertus, son éloquence et toutes les grandes qualités qui étaient renfermées dans sa personne. Saint Alexandre conduisit donc ce troupeau de Jésus-Christ avec une vigilance toute extraordinaire. Il fut enfin martyrisé par le commandement de l'Empereur Dèce. Après avoir été tourmenté il fut condamné à être brûlé vif. C'est ce qui fut exécuté environ l'an de 233[3].

RéférencesModifier

  1. nominis.cef.fr Nominis : Saint Alexandre de Commane.
  2. www.forum-orthodoxe.com Forum orthodoxe francophone : Saints pour le 12 août du calendrier ecclésiastique orthodoxe.
  3. Abbé François de Pâris. Martyrologe: ou, Idée générale de la vie des saints, de leurs vertus, et de leurs principales actions. D. Horthemels, 1691. Lire en ligne