Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour Akulivik (terre réservée inuit), voir Akulivik (terre réservée inuit).

Akulivik
ᐊᑯᓕᕕᒃ
Akulivik
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Nord-du-Québec
Subdivision régionale Administration régionale Kativik
Statut municipal Village nordique
Chef Adamie Alayco
2012 -
Constitution
Démographie
Gentilé Akulivimmiuq, miuq
Population 633 hab. ()
Densité 8,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 48′ nord, 78° 12′ ouest
Superficie 7 463 ha = 74,63 km2
Divers
Code géographique 99125
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Akulivik
ᐊᑯᓕᕕᒃ

Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec

Voir la carte administrative de la zone Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Akulivik
ᐊᑯᓕᕕᒃ

Géolocalisation sur la carte : Nord-du-Québec

Voir la carte topographique de la zone Nord-du-Québec
City locator 14.svg
Akulivik
ᐊᑯᓕᕕᒃ
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Akulivik (inuktitut : ᐊᑯᓕᕕᒃ) est un village nordique du Nunavik de l'administration régionale Kativik situé dans la région administrative du Nord-du-Québec, au Québec[1].

Akulivik est également le nom d'une terre réservée inuite.

GéographieModifier

Dans le Kativik


HistoireModifier

Le village a été créé le 29 décembre 1979. Cependant, la colonisation des terres d'Akulivik a commencé en 1922, avec l'arrivée de trois familles inuites installant un campement sur l'île Smith, à 100 km de Puvirnituq. À l'approche de l'hiver, le campement dut se déplacer sur la terre ferme. En fait, le territoire occupé en hiver est une pointe rocheuse souvent représentée comme un trident, d'où le choix du nom Akulivik qui signifie en inuktitut pointe centrale d'un trident ou pointe de terre entre deux baies[2]. Par la suite, cinq autres familles vinrent s'installer, encouragées par l'abondance du gibier, puis la Compagnie de la Baie d'Hudson procèda à l'ouverture d'un poste de traite en 1924. Du fait des difficultés de ravitaillement, la compagnie déplaça son poste sur l'Île Smith en 1928. Mais l'absence d'installations dotées de services essentiels et la maladie qui suivit décima une partie de la population. Le village est abandonné en 1955.

En 1973, un pasteur nommé Simon Aliqu revint sur le site du village pour y passer l'hiver. Par la suite, d'autres familles décidèrent de revenir, mais durent transporter leur maison sur des bateaux de fortune. La naissance de la municipalité de village nordique devint officielle, en 1979, des suites de la signature de la convention de la Baie James. Akulivik fut l'un des premiers villages à ratifier la convention à la suite de son adoption.

Aujourd'hui, les activités traditionnelles font toujours partie intégrante de la vie et la sculpture sur stéatite fait également la renommée du village.

ChronologieModifier

  • 1922 : Début de la colonisation du territoire
  • 1924 : Ouverture d'un poste de traite par la Compagnie de la Baie d'Hudson.
  • 1928 : Fermeture du poste de traite
  • 1955 : Le village est complètement abandonné
  • 1973 : Repeuplement du territoire
  • 1979 : Signature de la Convention de la Baie James et création de la municipalité de village nordique d'Akulivik

DémographieModifier

PopulationModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
411472507615633

LanguesModifier

À Akulivik, selon l'Institut de la statistique du Québec, la langue la plus parlée le plus souvent à la maison en 2011[3] sur une population de 615 habitants, est l'inuktitut à 93,50%, le français à 0,81% et l'anglais à 4,88%.

AéroportModifier

Akulivik possède un aéroport (code AITA : AKV).

Service de policeModifier

Le service de police à Akulivik est assuré par le Corps de police régional Kativik.

ÉducationModifier

Le Conseil scolaire Kativik (en) administre l'École Tukisiniarvik[4].

Notes et référencesModifier

  1. Répertoire des municipalités : Village nordique d'Akulivik (Administration régionale Kativik) sur le site des Affaires municipales, régions et occupation du territoire.
  2. Toponymie : Akulivik
  3. Institut de la statistique du Québec. Population selon la langue parlée le plus souvent à la maison, municipalités et TE du Nord-du-Québec et ensemble du Québec, 2011
  4. « Our Schools. » Conseil scolaire Kativik (en). Consulté le 23 septembre 2017.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier