Ouvrir le menu principal

Air Transat

compagnie aérienne canadienne
Air Transat
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
TSTSCAir Transat
Repères historiques
Date de création 1987
Fondateur Fondateurs principaux : Jean-Marc Eustache, Philippe Sureau, Lina De Cesare, François Legault, Yvon Lecavalier, Pierre Ménard, André Lévesque ,Georges Vacher et un groupe d'employés
Généralités
Basée à Aéroport de Montréal
Aéroport de Toronto
Aéroport de Vancouver
Aéroport de Québec
Autres bases Edmonton, Halifax
Ottawa, Québec
Programme de fidélité Club Enfants, Kids Club
Taille de la flotte 38
Nombre de destinations 67
Siège social Drapeau du Canada Montréal, Canada
Société mère Transat A.T.
Dirigeants Jean-Marc Eustache
Jean-François Lemay
Site web www.airtransat.com


Air Transat (code AITA : TS ; code OACI : TSC) est une compagnie aérienne canadienne basée à Montréal. Elle exploite des vols internationaux, réguliers et charters. La compagnie appartient au groupe Transat A.T. inc spécialisé dans l'organisation de voyages de vacances[1].

Elle dessert quelque 20 destinations dans plus de 30 pays. Ses principales destinations estivales sont l'Europe et le Canada. Durant l'hiver, elle dessert surtout les Antilles, le Mexique, les États-Unis et l'Amérique centrale. La société emploie plus de 2 500 personnes[2]. Meilleure compagnie aérienne en 2019 selon Skytrax en termes de vacances.

Ses principales bases sont l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, l'aéroport international Pearson de Toronto, l'aéroport international de Vancouver et l’aéroport international Jean-Lesage de Québec.

HistoriqueModifier

Fondé en 1986 principalement par deux anciens pilotes de Québecair, Yvon Lecavalier et Pierre Ménard, ainsi que Jean-Marc Eustache et François Legault, Air Transat a réalisé son vol inaugural le entre Montréal et Acapulco à bord d'un Lockheed L-1011, TNC. Les pilotes sont Jean Guertin et Richard Bolduc, le mécanicien-navigant Noël Arsenault. En , Air Transat débute ses activités à l'aéroport de Toronto. Elle effectue également son premier vol pour Paris au mois de . Celui-ci aura une durée de 6 h 45 minutes de l'aéroport Montréal-Mirabel à l'aéroport de Paris-Orly

Le , Transat A.T. inc. signe une entente avec le Fonds de solidarité FTQ de la Fédération des travailleurs du Québec portant sur l'investissement de quatre millions de dollars servant à soutenir la poursuite de son développement. En , la flotte compte cinq appareils de type L-1011.

En , Air Transat est désigné comme second transporteur aérien régulier (avec Air Canada) sur les liaisons entre la France et le Canada. Air Transat, qui opérait déjà des vols nolisés entre le Canada et plusieurs grandes villes françaises, remplace Canadian Airlines qui avait abandonné ces liaisons pour des raisons budgétaires à la fin de l'année 1996[3].

En 1992, Air Transat fête son cinquième anniversaire avec l'ajout de trois Boeing 727-200, l'ouverture de ses activités à Québec ayant commencé dès le début de ses activités durant l'hiver 1987-1988.

Le , Air Transat procède à l'inauguration officielle de ses installations dans la zone aéroportuaire de Montréal-Trudeau. Puis, la même année, ses agents de bord changent d'uniforme et portent désormais des tenues du styliste canadien réputé Simon Chang (en).

Air Transat annonce en avoir signé un accord de gel des salaires avec ses pilotes pour les années 2012 et 2013. La compagnie, en difficulté financière, remplace les augmentations de salaires par des bonus accordés en fonction des résultats financiers de l'entreprise[4].

Air Transat exploite aujourd'hui des vols vers quelque 60 destinations dans 26 pays. Elle est la 4e plus grande compagnie aérienne canadienne et membre fondateur du Conseil national des lignes aériennes du Canada.

Le , Air Transat devient la première compagnie canadienne à opérer une liaison directe entre Montréal et Tel-Aviv avec deux liaisons hebdomadaires en Airbus A330-200 de 332 places[5].

Projet d’acquisition de Transat ATModifier

En , la presse annonce qu'Air Transat est en voie de passer aux mains d'Air Canada[6] pour un prix de 13 $ par action. Mach fait subséquemment une offre de 14 $ par action qui ne sera pas étudiée par Transat A.T.

Le , Air Canada annonce une entente formelle selon laquelle elle pourrait acquérir Air Transat au coût de 520 millions $ si l’entreprise reçoit l’aval du Bureau de la concurrence ainsi que celui des deux tiers des actionnaires[7].

Le , Air Canada annonce augmenter son prix d'achat de 13 à 18 $ par action, ce qui représente un montant total d'environ 720 millions $, contre sa proposition initiale de 520 millions $[8].

Le , le projet d'acquisition par Air Canada est approuvé à 94,7% par l'assemblée des actionnaires[9].

Identité visuelle (logo)Modifier

Chiffres clésModifier

  • Passagers transportés = 4 300 000 (2016)[2]

DestinationsModifier

Les vols de Air transat embarquent dans plus de 19 villes canadiennes vers des destinations de vacances. Principalement dans 15 pays du sud en hiver et 11 pays Européens en été. De plus, il est important de savoir que durant l'année des destinations sont proposées par la compagnie aérienne. Durant la saison de l'hiver par exemple, les destinations principales sont les Caraïbes, Mexique, et l'Amérique centrale. Sachant que la compagnie offrent tout de même de nombreux vols vers l'Europe.


PartenariatsModifier

De 2003 à 2007, Transat A.T. inc. a eu une entente avec la société WestJet, qui permettait aux voyagistes Vacances Air Transat et Nolitour/World of Vacations, qui faisaient partie de Transat, de noliser les appareils de WestJet au départ d'une vingtaine de villes canadiennes en direction d'une vingtaine de destinations soleil[11],[12].

Pour les vols entre le Canada et les États-Unis, Air Transat possédait un accord de partage de codes avec CanJet. Seuls les vols de la série TS 800 à 999 sont exploités par un transporteur autre qu’Air Transat soit CanJet. Messi les vols TS des autres séries sont exploités par Air Transat. L'entente de partenariat entre les deux compagnies aériennes signée en 2009, a pris fin en [13],[14].

L'objectif de Transat est de mettre sur pied une flotte qui sera modulable, selon les besoins saisonniers de son transporteur aérien.

En , Transat a donc annoncé la signature d'une entente de location à long terme pour quatre petits porteurs avec la compagnie Lease Finance Corporation (ILFC). Ces appareils feront partie de la flotte permanente d'Air Transat et entreront en service pour la saison d'été 2014.

Transat a aussi annoncé une seconde entente en , cette fois avec Transavia France pour la location saisonnière de Boeing 737-800 qui seront déployés en hiver sur les destinations soleil du Mexique et des Caraïbes.

IncidentsModifier

À la suite d'une fuite sur l'un des moteurs, le vol 236, un Airbus A330-200 assurant la liaison entre Toronto et Lisbonne le dut se dérouter d'urgence sur les Açores, plus précisément sur la base aérienne de Lajes (Portugal). À court de carburant, le commandant Robert Piché et le premier officier Dirk DeJager effectuèrent les vingt dernières minutes de vol et l'atterrissage en vol plané, en permettant ainsi de sauver la vie des 293 passagers et des 13 membres d'équipage. Robert Piché pilotera encore pour Air Transat malgré l'incident jusqu'au , date de son départ à la retraite.

Cet incident et la vie du commandant Robert Piché ont fait l'objet d'un film québécois, Piché, entre ciel et terre (2010), réalisé par Sylvain Archambault pour un budget de 7 millions de dollars.

À la suite d'une tempête de grêle, le vol 906, un lockheed l 1011 tristar assurant la liaison entre Lyon et Berlin le 6 juillet 2001 dut revenir à Lyon à cause des dégâts provoquer par la grêle, le lockheed atterrit sans problème et aucun des 211 passagers à bord ne fut blessé. Le Lockheed aurait pus être réparé mais l'avion était en fin de vie et Air Transat l'as vendu à l'aéroport, l'avion n'as plus jamais volé il et aujourd'hui abonné dans le parking de l'aéroport.[réf. nécessaire]

FlotteModifier

La flotte permanente d'Air Transat est composée des appareils suivants[15] :

PolémiqueModifier

En mars 2016, le porte parole de Air transat énonce que la compagnie n'offrira plus de repas particulier pour certains clients qui voyagent en classe économique, pour les vols Transatlantiques. Cela a suscité la polémique après la réaction sur les réseaux sociaux d'un grand nombre de clients.

La compagnie peut accommoder les exigences d'un repas cachère pour un client mais pas les intolérants au gluten et à d'autres aliments. Après multiples questions, ce changement soudain reste encore sans réponses actuellement.

Air transat explique que les personnes ayant des allergies peuvent amener leurs propres repas à bord ou demander à être surclassé contrairement à leur concurrent majeur Air Canada, qui eux ont une devise qui vise à offrir une variété de repas pour répondre à la totalité des besoins de chaque passager.

Cet événement a choqué la plupart des personnes. Cette situation est similaire à celle de certains vols en direction de États-Unis avec la même compagnie. Les passagers peuvent acheter des repas au menu mais pas d'accommodements particuliers [1] .

Flotte d'Air Transat
Avions En service Sièges[16] Total place Notes
CLUB éco
B737-700 1 0 148 148 Loué auprès de ASL airlines.
B737-800 7 10 174 184 Loués auprès de CIT, AERCAP, ILFC, Travel Service.
A310-300 6 12 238 250 Écrans individuels uniquement en business. Seront remplacés par 15 Airbus 321LR (en location chez AerCap pendant 12 ans). Livraison entre le printemps 2019 et l'automne 2020.
A321neoLR [17] 2 12 187 199 15 avions commandés, fin des livraisons en 2022.
A321-200 4 8 181 189 Loués auprès de Aéroflot et Thomas Cook (10 hiver 2019)
A330-200 15[N 1] 12 333 345 Nouvelles cabines avec écran individuel sur chaque siège.
A330-300 4[N 2] 12 334 346 Avec 8 ou 9 sièges de front. Nouvelles cabines avec écran individuel sur chaque siège.
12 363 375

Galerie de photographiesModifier

 
Airbus 321-200

Notes et référencesModifier

NotesModifier

Détail des immatriculations

  1. C-GGTS, C-GITS, C-GJDA, C-GPTS, C-GTSI, C-GTSJ, C-GTSN, C-GTSR, C-GTSZ, C-GUFR
  2. C-GCTS, C-GKTS, C-GTSD, C-GTSO

RéférencesModifier

  1. « Transport aérien », sur www.transat.com (consulté le 12 novembre 2015)
  2. a et b « À propos de Transat, Nos activités, nos filiales et produits, Transport aérien »
  3. Les Échos, « Le canadien Air Transat autorisé à desservir la France en vols réguliers », (consulté le 12 juin 2017)
  4. « Air Transat gèle les salaires », sur air-journal.fr, (consulté le 24 juin 2017)
  5. « Air Transat célèbre le premier vol direct de Montréal vers Tel‑Aviv », sur transat.com, (consulté le 24 juin 2017)
  6. ici.radio-canada.ca
  7. « Air Canada acquiert Transat pour 520 millions », sur Le Devoir (consulté le 27 juin 2019)
  8. « Transat: Air Canada fait passer son prix d'achat à 18 $ par action », sur Les Affaires (consulté le 15 août 2019)
  9. « Air Canada achète le joyau québecois Transat », sur Le Figaro (consulté le 26 août 2019)
  10. Emilie Drab, « Le Journal de l'Aviation : premier site d'actualité aéronautique en temps réel », sur www.aerocontact.com, (consulté le 12 novembre 2015).
  11. « Communiqué de presse »
  12. « Communiqué de presse »
  13. « Communiqués de presse »
  14. « Communiqués de presse »
  15. (en) « Air Transat Fleet Details and History », sur www.planespotters.net (consulté le 7 novembre 2018)
  16. « Flotte d'avions: types d'appareils et cabine redessinée », sur Air Transat (consulté le 7 mai 2019)
  17. « Découvrez nos tout nouveaux Airbus A321neoLR », sur AirTransat (consulté le 7 mai 2019)


AnnexesModifier