Agent Provocateur (entreprise)

(Redirigé depuis Agent Provocateur)

Agent Provocateur
logo de Agent Provocateur (entreprise)
illustration de Agent Provocateur (entreprise)

Création 1994
Dates clés 2007
Fondateurs Joseph Corré
Siège social LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Kim Winser
Actionnaires 3iVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie textile
Société mère 3i
Site web Agent Provocateur.com

Agent Provocateur est une entreprise britannique de lingerie, créée en 1994 par Joseph Corré et Serena Rees. Le nom indique le concept que cherchent à exprimer les deux créateurs avec cette marque de lingerie suggestive.

HistoriqueModifier

 
Boutique Agent Provocateur à Soho

Joseph Corré[n 1], fils de Vivienne Westwood[1] et de Malcolm McLaren, et sa femme de l'époque Serena Rees[2] ont ouvert la première boutique Agent Provocateur en , à Soho (Londres) au 6, Broadwick Street. Dès le commencement, Agent Provocateur s'affiche avec une image « porno doux »[3]. Puis les années suivantes la marque ouvre dans plusieurs endroits, dont plusieurs boutiques en Suisse[4], à New York[5], et jusqu'à 6 points de vente à Moscou[6]. Quelques années plus tard, la marque ouvre simultanément deux boutiques à Paris, Rive droite et Rive gauche[3].

Entre-temps en 2000, Agent Provocateur commercialise son premier parfum aux senteurs de rose et de jasmin, et réalise une collection intitulée « Salon Rose » pour Marks & Spencer[6].

La marque lance une gamme de soutien-gorge spéciale maternité[7] (en 2006), et réalise également des maillots de bain ainsi qu'une ligne mariage.

Depuis 2007, après que le couple s'est séparé[8], la marque appartient au groupe d'investissements 3i[9].

Agent Provocateur utilise très majoritairement du noir et du rose[10] pour ses collections ne comportant pas seulement les classiques pièces de lingerie (soutien-gorge ou culotte), mais aussi toutes sortes de produits complémentaires moins répandus dans le domaine de la lingerie comme des robes de soirée lancée en 2009[11], des gants, des cravaches, des chaussures[12], des menottes[6], des masques, ou des valises. Depuis fin 2011, la marque réalise aussi une gamme de linge de maison[13].

PublicitésModifier

Bien avant la tendance de mode du « porno chic » des années 2000, et surtout une quinzaine d'années avant l'utilisation du Fétichic, la marque a développé immédiatement dès sa première année une image de lingerie luxueuse, glamour, séductrice, et sexy[14].
Les différentes campagnes de publicité considérées comme provocantes[15] ont souvent été relayées par la presse, et surtout sur Internet (comme la campagne de publicité photographique intitulée Pirates et Season of the witch[16] en 2008,) qui reste un média important pour la marque afin d'augmenter sa notoriété. Associant dans certains cas des personnalités mondialement connues à leur marque, les campagnes trouvent un large écho :

Également les actrices françaises Vahina Giocante en 2008[24], Joséphine de La Baume[25],[n 2] pour l'année 2011, et Mylène Jampanoï pour le printemps-été 2012[26]. Pour la campagne de fin 2012, la marque s'inspire du roman érotique Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey) et met en scène Mónica Cruz[27]. Deux ans plus tard, le photographe Miles Aldridge réalise une campagne, décalée et un peu kitsch, mettant en scène une ménagère fantasmée et sexy, très maquillée, inspirée des années 1950 ; celle-ci lessive, passe l'aspirateur, repasse des chemises, caricaturant avec humour le stéréotype de la femme parfaite[3].

Lily Allen[28], pressentie un temps pour 2008, n'a finalement pas participé à une campagne de publicité.

Notes et référencesModifier

Notes de contenuModifier

  1. Joseph Corré s'est retiré de sa marque en 2009 alors qu'il avait conservé jusque-là la responsabilité du style après le rachat de 2007.
  2. Cette campagne de publicité avec Joséphine de La Baume est considérée par les médias comme la campagne « la plus sexy » de la marque.

RéférencesModifier

  1. « Agent Provocateur », Tendances de Mode, 22 mars 2007.
  2. « Anglomania » Joseph Corre & Serena Rees, Madame Figaro [image]
  3. a b et c Théodora Aspart, « Hot spots », Vogue Paris, no 945,‎ , p. 254 (ISSN 0750-3628)
  4. « Agent provocateur débarque à Lausanne  », 24 heures, 2011.
  5. (en) « Lingerie Wars » Vogue édition anglaise, 17 août 2009
  6. a b et c Interview de Joseph Corré « Agent Provocateur, une révolution sexuelle en dentelle », Le Temps, 29 septembre 20100
  7. « Produits Agent provocateur  » puretrend.com
  8. Anne-Laure Allain, « Agent Provocateur : Joseph Corré quitte la direction de sa marque de lingerie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Fashion Daily News, (consulté le )

    « Mais en 2007, suite à la séparation du couple, la majeure partie des actions de la société de lingerie a été revendue au fonds d’investissement britannique 3I pour un montant estimé à l’époque à 84 millions d’euros. Joseph Corré, qui était resté pour diriger le style, détient encore une toute petite partie »

  9. Anne-Laure Allain, « Agent Provocateur : Kim Winser nouvelle présidente de la marque de lingerie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Fashion Daily News, (consulté le )

    « Rappelons qu’en mai 2007, la marque de lingerie Agent Provocateur a été rachetée par le fonds d’investissement 3I pour un montant estimé à l’époque à 84 millions d’euros. En octobre 2009, Joseph Corré le fondateur de la marque, resté après le rachat pour diriger le style, a décidé de quitter la maison. »

  10. « Strip-poker Agent Provocateur », Elle, 12 décembre 2007.
  11. « Agent Provocateur / soirée » Petite Coquette.com
  12. Claire Mabrut, « Mules provocantes », Madame Figaro, 11 janvier 2007.
  13. (en) « Secret Agent », Vogue édition anglaise, 4 octobre 2011.
  14. Katell Pouliquen, « Agent provocateur 15 ans de subversion », L'Express Styles, 11 décembre 2009.
  15. a et b « Agent Provocateur Aautomne/Hiver 2011 », Lingerissima, 5 septembre 2011.
  16. « Luxe et luxure », sur lemodalogue.fr, (consulté le )
  17. « Kylie Minogue [Best Cinema Ad »], timrubber.com, 27 janvier 2009.
  18. Gilles Médioni, « Sept choses à savoir sur Kylie Minogue », L'Express, 5 juillet 2010.
  19. « Kate Moss remet le couvert avec Agent Provocateur », 20min.ch, 14 avril 2008.
  20. Lauren Milligan, « Rosie Huntington-Whiteley », Vogue édition anglaise, 11 mai 2011.
  21. (en) « Maggie Gyllenhaal's steamy Agent Provocateur campaign revealed », Daily Mail, 3 septembre 2007.
  22. Carine Bizet, « Alice Dellal, glam-punk princesse », Madame Figaro, 5 novembre 2011.
  23. « Les égéries célèbres d'Agent Provocateur », L'Express Styles, 11 décembre 2009.
  24. « Vahina Giocante chez Agent Provocateur », Tendances de Mode, 24 janvier 2008.
  25. « Joséphine de la Baume, nouvelle égérie Agent Provocateur ! », Be, 5 février 2011.
  26. Morgane Paulissen, « Mylène Jampanoi : un agent d’exception », Paris Match, 25 janvier 2012.
  27. Olivier Wicker, « Le business du "Mommy Porn" », Le Nouvel Observateur, no 2494,‎ , p. 23 (ISSN 0029-4713)
  28. « Lily Allen chez Agent Provocateur ? », Tendances de Mode, 7 novembre 2007.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier