Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour le chanteur, voir Lingerie (chanteur).
Lingerie féminine.

Lingerie est le terme utilisé pour désigner l'ensemble des sous-vêtements et des vêtements de nuit féminins[1]. Elle se caractérise par des tissus fins, lavables, brodés ou garnis de dentelles.

HistoriqueModifier

Autrefois appelée linge de corps parfois qualifiée de dessous, le terme « lingerie » a longtemps désigné les sous-vêtements féminins, même si depuis les années 1990 certains sous-vêtements masculins peuvent aussi entrer dans cette définition.

La lingerie sexy doit résoudre le paradoxe : cacher ce que l'on montre et montrer ce que l'on cache.[réf. nécessaire]

FabricationModifier

La lingerie est un des vêtements usuels les plus difficiles à réaliser. Elle peut être constituée de 15 à 30 éléments différents[2] (bretelles, armatures, agrafes, dentelles, broderies, ornements...) et nécessiter 15 à 20 fibres naturelles ou synthétiques. En fonction de sa complexité, la réalisation d'un soutien-gorge peut prendre de 9 à 20 minutes pour un(e) mécanicien(ne) expérimenté(e), ou dans les usines de la grande distribution (travail à la chaîne).

TendancesModifier

Différentes tendances peuvent être distinguées en matière de lingerie dans les collections, tendances qui se croisent :

  • Les imprimés ou la couleur, se rapprochant des collections de maillots de bain ;
  • la lingerie rétro, inspirée d'ancien modèles, avec une prédominance pour les années 1950 ;
  • la lingerie confort, par l'utilisation de matières douces et coupes agréables ;
  • la dentelle, comme la broderie, composant classique de la lingerie qui n'a jamais disparu des collections ;
  • la lingerie dite « intelligente » qui se veut soit hydratante, soit amincissante, etc.

Lingerie françaiseModifier

Après avoir visité les six ateliers artisanaux de fabrication de dentelle qui constituent la route de la Dentelle Normande (Alençon, Argentan, Villedieu, Bayeux, Caen et La Perrière), Laura Julia Fiquet porte en 2016 le projet de créer le premier site consacré à l'univers de la lingerie française. En 2017, elle est lauréate de la Fondation de la Deuxième Chance et obtient le financement d'un petit stock qui lui permet de créer l'entreprise. Fin 2017, elle devient membre de la Fédération indépendante du Made In France (FIMIF) et lance en 2018 une pétition adressée au ministre de l’Économie Bruno Le Maire afin que le terme « lingerie française » devienne un label réservé uniquement à la lingerie fabriquée en France[3].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Bertrand Machet, Sandrine Merle, Instants volés, éditions de la Martinière, coll. « Mode », 2005 (ISBN 2732432431)
  • Béatrice Obergfell, Patricia Bernheim, L'Année Lingerie 2006, Chronosports, coll. « Airelles », 2005 (ISBN 288468056X)
  • Véronique Marbot, Julia Roman, Cyril Davillerd, L'Année Lingerie 2007, Chronosports, coll. « Airelles », 2006 (ISBN 2884680586)
  • Simon Marie, Les dessous, Le Chêne, coll. « Carnets de la Mode », 1998 (ISBN 2842771095)
  • Claire Mabrut, Vincent Le Bee, Les dessous chics, Hugo & Compagnie, 2005 (ISBN 2755600489)
  • Fabienne Falluel, Muriel Barbier, Les Dessous féminins, Parkstone, coll. « Temporis », 2005 (ISBN 1859958095)
  • Farid Chenoune, Les dessous de la féminité, Assouline, coll. « Assouline Hors », 2005 (ISBN 2843236878)
  • Inconnu, Lingerie, Parkstone, 2005 (ISBN 1859959687)
  • Caroline Cox, Lingerie : Langages du style, Éditions du Collectionneur, 2000 (ISBN 290945066X)
  • Gil de Bizemont, Corinne Robinson, Rêves de soie : Les dessous de la lingerie, Presses de la Cité, coll. « Hors collection », 2005 (ISBN 2258067790)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Définition du Petit Larousse.
  2. Anne-Sophie Jarrige, « Les dessous prennent le dessus », sur Le Point, (consulté le 9 janvier 2018).
  3. « Pétition : Pour que "lingerie française" devienne un Label réservé uniquement à la lingerie fabriquée en France ! », sur lesite mesopinions.com (consulté le 2 février 2019).