Adolphe Ier d'Anhalt-Köthen

Adolphe Ier d'Anhalt-Köthen (mort à Zerbst, le ), fut un prince allemand de la maison d'Ascanie souverain d'Anhalt-Köthen de 1423 à sa mort.

BiographieModifier

Adolphe Ier est le fils aîné d'Albert IV d'Anhalt-Köthen, et de sa première épouse Elisabeth, fille de Gebhard III, Comte de Mansfeld. À la mort de son père en 1423, Adolphe lui succède en Anhalt-Köthen conjointementa vec son frère cadet Valdemar V comme corégent. le jeune demi-frère Albert VI, encore mineur est écarté de la succession. Après la mort de Valdemar V en 1436, Adolphe Ier devient donc le seul souverain de la principauté avec le titre de « Seigneur de Köthen ».

SuccessionModifier

Les trois fils survivants d'Adolphe Ier Magnus, Guillaume et Adolphe II ayant décident de se consacrer à la vie religieuse les seuls héritiers de la principauté d'Anahlt-Köthen capable de poursuive la lignée se trouvent donc être son demi-frère Albert VI et le jeune fils d'Albert Philippe.

Craignant que se famille ne disparaissent à la génération suivante Adolphe Ier décide en 1471 de contracter à un accord de succession avec son cousin Georges Ier d'Anhalt-Dessau. Aux termes de leur contrat, Georges Ier doit recevoir la moitié d'Anhalt-Köthen comme « Mitherr » (c'est-à-dire: co-régent) et l'autre moitié doit revenir à Albert VI qui avait depuis longtemps été exclu du pouvoir. Peu après, Georges Ier lui-même âgé renonce à ses droits en faveur de son fils aîné Valdemar VI, qui devient ainsi le corégent d'Adolphe jusqu'à la mort de ce dernier en 1473 avant de devenir régulièrement celui d'Albert VI et de Philippe et des deux fils d'Adolphe Magnus et Adolphe II. Vingt cinq années plus tard en 1508, les derniers descendants en ligne masculine d'Adolphe Ier Magnus et Adolphe, renoncent formellement à tous leurs droits sur la principauté d'Anhalt-Köthen dont la lignée s'éteint à leur mort.

Marriage and issueModifier

A Ruppin le Adolphe épouse Cordula ( † ), fille d'Albert III, Comte de Lindow-Ruppin. Ils ont septe enfants:

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, réédition 1966 éditions Brill Leyde , volume 3 publié en 1890-1893, chapitre VIII « Généalogie de la Maison d'Anhalt, II » et tableau généalogique n° 126.

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier