Magnus d'Anhalt-Köthen

Magnus d'Anhalt-Köthen (né en 1455 mort le 29/), fut un prince allemand de la maison d'Ascanie corégent nominal d'Anhalt-Köthen de 1473 à 1508.

Magnus d'Anhalt-Köthen
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Famille
Père

BibliographieModifier

Magnus est le 3e fils mais l'ainé des garçons survivants d'Adolphe Ier d'Anhalt-Köthen et de son épouse Cordula, fille d' Albert III, comte de Lindow-Ruppin.

En 1471 Magnus fait clairement connaitre à son père son intention de devenir prêtre pendant que son frère cadet Guillaume devient franciscain et renonce à tous ses droits sur la principauté et que le benjamin Adolphe II d'Anhalt-Köthen rejoint lui aussi le clergé séculier. Ils obligent ainsi leur père à conclure un accord de succession avec son cousin de la lignée d'Anhalt-Dessau de la maison d'Ascanie.

Quand Adolphe Ier meurt en 1473 il a comme successeurs conjoints son demi-frère Albert VI et Valdemar VI d'Anhalt-Dessau le fils de Georges Ier qui s'était substitue à son père. Quinze mois plus Albert VI meurt à son tour et laisse comme successeur son fils unique Philippe.

Magnus devenu chanoine de Magdebourg et son frère Adolphe II héritent de droits sur Köthen et deviennent nominalement corégents; tous deux utilisent d'ailleurs le titre de « Seigneur de Zerbst » en 1475 afin de rappeler la partie de la principauté qui est à leur charges. Magnus de manifeste aucun intérêt pour le gouvernement d'Anhalt-Kothen. En 1496 il devient Grand-Juge à la Chambre impériale en 1512 il est le représentant de l'archevêque de Magdebourg à la Diète impériale de Cologne et en 1516 il devient Grand Prévôt de Magdebourg .Après un règne nominal il renonce à tous ses droits sur la principauté en 1508 comme son frère Adolphe II. Il meurt en octobre 1524 et il est inhumé dans la cathédrale de Magdebourg.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, réédition 1966 éditions Brill Leyde , volume 3 publié en 1890-1893, chapitre VIII « Généalogie de la Maison d'Anhalt, II » et tableau généalogique n° 126 (suite).

Article connexeModifier

Lien externeModifier