Georges Ier d'Anhalt-Dessau

prince d'Anhalt-Dessau

George Ier d'Anhalt-Dessau
Titre de noblesse
Fürst
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Père
Mère
Jutta von Querfurt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Matilde von Anhalt-Bernburg (d) (après )
Euphémie d'Oleśnica (d) (à partir de )
Euphémie d'Oleśnica (d) (de à )
Sofie von Hohenstein (d) (après )
Anna von Lindau-Ruppin (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Georges Ier d'Anhalt-Dessau ou d'Anhalt-Zerbst (né vers 1390; † à Dessau) (surnommé le Vieux allemand der Ältere) fut un prince d'Anhalt-Dessau de 1405 à 1474. Son long règne de près de 70 ans lui permet de réunir entre ses mains les possessions d'Anhalt qui sont de nouveau partagées par entre ses héritiers.

BiographieModifier

Georges est le second fils du prince Sigismond Ier († 1405) et de son épouse Jutta († après 1411), fille du comte Gebhard de Querfurt. Georges Ier succède à son père conjointement avec son frère aîné Valdemar IV († 1416) et leurs cadets; Sigismond II († 1453) et Albert V († 1469).

Dans le différend sur la broche Zerbst Georg accorde à l'archevêché de Magdebourg en 1415 des droits importants et conclut avec même une alliance de dix ans. Après la mort du prince-électeur Albert III de Saxe-Wittemberg en 1422, et l'investiture par l'Empereur Sigismond de Luxembourg de Frédéric Ier de Saxe à la dignité d'Électeur de Saxe, Georges reçoit la suzeraineté sur la maison de Barby, Walternienbourg et Seyda. À partir de 1435, il adopte la dénomination de « Seigneur de Zerbst et Dessau » et se proclame lui-même « seigneur de Köthen » à partir de 1460. En 1444 il renouvelle l'alliance avec l'archevêché de Magdebourg qui devient « perpétuelle » et qui est étendue à l'ensemble des princes d'Anhalt. Un incendie de la ville de Dessau en 1467 détruit une grande partie du château princier et les archives de l'État.

Fin de règneModifier

Après les disparitions successives de ses trois frères Valdemar IV (1416), Sigismond II (1453) et Albert V (1469), Georges Ier se trouve désormais le seul souverain du patrimoine familial. Après la mort du Prince Bernard VI d'Anhalt-Bernbourg († 1468) une grande partie de ses domaines lui reviennent également mais il doit faire face à un différend de plusieurs années avec la veuve de Bernard Hedwige de Sagan († 1497) portant sur le versement d'une indemnité relative à son douaire. En 1471 le duc Adolphe Ier d'Anhalt-Köthen inquiet de l'avenir de sa principauté à la suite de l'entrée en religion de ses trois fils négocie avec Georges Ier l'accession de l'un de ses fils Valdemar VI à la corégence d'Anhalt-Köthen dans un premier temps avec lui puis après sa mort en 1473 avec son frère Albert VI et enfin avec ses deux fils devenus prêtres: Adolphe II et Magnus. Dès 1471 il délègue le gouvernement de ses possessions à ses quatre fils entre lesquels il répartit ses domaines. Il meurt à Dessau en 1474 où il inhumé quatre ans plus tard

Unions et postéritéModifier

Georges Ier contracte quatre mariages. Sa première union en 1413 avec Mathilde († vers 1432), fille du prince Othon III d'Anhalt-Bernbourg, demeure stérile. De son second mariage en 1432 avec Euphemie d'Oels/Oleśnica († 1444), fille du duc Conrad III d'Oleśnica il a six enfants:

  • Anne († 1492) ∞ 1/ vers 1456/61 le Burgrave Henri II de Plauen († 1484) dont elle se sépare ∞ 2/ en 1467 comte Jean Ier de Hohnstein († 1498)
  • Marguerite († avant 1516)
  • Hedwige († jeune)
  • Marie, Nonne à Brehna
  • Hedwige Nonne à Brehna († avant 1516)
  • Barbara, Nonne à Brehna

Sa troisième épouse après 1442 fut Sophie de Hohnstein († 1451), fille du comte Sigismond de Hohnstein, avec laquelle il a trois enfants:

En quatrièmes noces il épouse avant le Anne († ), fille du comte Albrecht de Lindow-Ruppin, qui lui donne neuf enfants:

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1890-1893, réédition 1966, volume III, chapitre VIII « Généalogie de la Maison d'Anhalt, I » et tableau généalogique n°126.
  • (de) Johann Samuel Ersch: Allgemeine Encyclopädie der Wissenschaften und Künste in alphabetischer Folge. 59, J. f. Gleditsch, 1854, S. 283f.
  • (de) August Benedict Michaelis: Einleitung zu einer volständigen Geschichte der Chur- und fürstlichen Häuser in Teutschland. 1785, S. 573ff. (Digitalisat in der Google-Buchsuche).
  • (de) Anhalt. In: Heinrich August Pierer, Julius Löbe (Hrsg.): Universal-Lexikon der Gegenwart und Vergangenheit. 4. Auflage. Bd. 1, Altenburg 1857, S. 502–508 (online bei zeno.org)

Article connexeModifier

Lien externeModifier

(en) Georg von Anhalt sur site Medieval Lands