Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand

L’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand est une société savante fondée à Clermont-Ferrand en 1747. Elle fait partie de la Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts, qui, sous l’égide de l’Institut de France, regroupe vingt-huit académies de province. Elle a notamment pour but de favoriser et de diffuser les recherches de toute nature sur l'Auvergne et de valoriser le patrimoine historique et scientifique de l'Auvergne.

Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand
Image dans Infobox.
Sceau de l'Académie
Histoire
Fondation
1747
Cadre
Type
Siège
Pays
Langue
Organisation
Président
Philippe Auserve
Secrétaire général
Claude Mathevet
Affiliation
Site web

HistoireModifier

La Société littéraire de Clermont naît en 1747. En 1750, elle est reconnue par le roi. Elle se compose alors de trente membres ordinaires, plus cinq membres honoraires et cinq étrangers. En 1780, des lettres patentes l'érigent en académie.

Elle est supprimée, en 1793, par la Convention, comme toutes les autres académies. La Société est reconstituée sous la Restauration en 1824-1825, à l'initiative du préfet d'Allonville. Le , une ordonnance de Charles X la reconnaît d'utilité publique et l'autorise à porter le nom d'académie. Le premier président de l'académie ainsi reconstituée est, de 1825 à 1838, le comte de Montlosier.

 
Plaque en latin sur le monument de Gergovie rappelant le rôle de l'Académie

En 1865, elle lance le projet et la recherche de financement pour l'érection d'un monument commémoratif à Vercingétorix, sur le plateau de Gergovie, monument qu'elle ne fera ériger qu'en 1900 (une des trois plaques sur le monument rappelle le rôle de l'académie).

ActivitésModifier

L'académie compte soixante membres titulaires et un peu moins de 400 associés correspondants.

L'académie a aujourd'hui son siège 19, rue Bardoux à Clermont-Ferrand. Elle tient ses réunions, le premier mercredi du mois (sauf les mois d'été), dans la salle Michel-de-L'Hospital de l'Hôtel de ville.

Elle distribue des prix qui sont remis à l'occasion d'une séance publique solennelle en janvier : le prix Fernand-Mège[1] récompense tour à tour un scientifique, un littéraire ou un artiste ; des prix reconnaissent la valeur d'ouvrages d'intérêt régional : prix Louis-Achard, Achard-Gardette, Grellet de la Deyte, Gandois (tous les 4 ans) ; le prix Camille-Vigouroux[2] distingue une œuvre présentée au Salon des artistes d’Auvergne ; un prix de bienfaisance est destiné à aider une association à but humanitaire ; un prix va à des étudiants méritants de la faculté de droit.

Elle organise en juin une excursion permettant de visiter des sites d'intérêt historique, artistique ou scientifique.

OrganisationModifier

PrésidentsModifier

[...]

[...]

[...]

[...]

[...]

[...]

  • 1999-2004 : Anne Courtillé
  • 2004 : Josiane Teyssot et Jacques Girard
  • 2004-2005 : Josiane Teyssot
  • 2005-2007 : Jean-Claude Laroche
  • 2007-2009 : Jean-Paul Sérandon
  • 2010-2019 : Philippe Auserve[3]
  • depuis 2020 : François-Dominique de Larouzière[4]

Secrétaires perpétuelsModifier

AcadémiciensModifier

PatrimoineModifier

L'académie dispose d'un patrimoine important, immobilier et mobilier, qui lui est venu par legs et dons.

Patrimoine immobilierModifier

  • L'immeuble du 19 rue Bardoux, siège de l'académie, légué par Alphonsine Ledru, veuve Drudin, fille de l'architecte Agis-Léon Ledru, maire de Clermont-Ferrand et président du Conseil général du Puy-de-Dôme.
  • L'immeuble du 13, rue du Onze-Novembre (legs Sauzet)[5].
  • La Tour de Montpeyroux (legs Mme Pierre Rougier).

Patrimoine mobilierModifier

Le patrimoine mobilier est composé d'une importante bibliothèque, déposée à la bibliothèque communautaire et inter-universitaire de Clermont-Ferrand, de tableaux (comme les Laveuses de François Boucher, en dépôt au Musée d'Art Roger-Quilliot) et de meubles (par exemple, le bureau de l'intendant Chazerat).

PublicationsModifier

  • Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, 4 numéros par an.
  • Collection des « Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand », parution irrégulière (environ deux titres par an).

Notes et référencesModifier

  1. Fernand Mège (1847-1925), avocat à Clermont-Ferrand puis à Paris, a été député du Puy-de-Dôme de 1889 à 1893.
  2. Ancien président de l'académie (1957-58).
  3. a et b Liste des présidents.
  4. Centre France, « Culture - L'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand change de président », sur www.lamontagne.fr, (consulté le 23 novembre 2020)
  5. Maison natale d'Armand Sauzet, qui fut secrétaire général de l'académie.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Francisque Mège, L'Académie des Sciences, Bellles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand : ses origines et ses travaux, Clermont-Ferrand, Typographie Ferdinand Thibaud, , 312 p.
  • Guy Lemaître, « Les Belles Lettres de l'Académie », La Montagne, , p. 17.

Liens internesModifier

Liens externesModifier