Ouvrir le menu principal

Abel de Pujol

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pujol.
Abel de Pujol
Alexandre Abel de Pujol.jpg
Abel de Pujol, Autoportrait (1812)
musée des beaux-arts de Valenciennes.
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Paris
Nom de naissance
Alexandre Denis Abel de Pujol
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Élève
Alexandre-Gabriel Decamps
Alphonse Lami
Adrienne Grandpierre-Deverzy
Mouvement
Influencé par
Conjoint
Distinctions
Abel de Pujol photographié par André Adolphe Eugène Disdéri vers 1860.

Alexandre-Denis-Abel de Pujol, dit Abel de Pujol[1], né à Valenciennes le et mort à Paris le , est un peintre néoclassique français.

BiographieModifier

 
Adrienne Grandpierre-Deverzy, L'atelier féminin d'Abel de Pujol, 1822, Musée Marmottan Monet

Il est le fils naturel de Alexandre-Denis Joseph Pujol de Mortry, baron de La Grave (1737-1816), qui était un notable de Valenciennes, dont il a été prévôt de 1782 à 1790 et où il a notamment fondé l'Académie de peinture et de sculpture en 1783 ; graveur, il a laissé entre autres un recueil de portraits (1788)[2].

Royaliste et émigré, il reconnait son fils Abel en 1811[3].

Le premier maître d'Abel de Pujol, à l'Académie de peinture de la ville, est Jacques-François Momal[4]. À Paris il devient ensuite l'élève de Jacques Louis David. Il obtient le prix de Rome en 1811 pour son tableau Lycurgue présente aux Lacédémoniens l'héritier du trône.

Il peint le plafond du grand escalier du palais du Louvre à Paris, ainsi que la galerie de Diane du château de Fontainebleau et le plafond du Palais Brongniart à Paris[5]. Membre de l'Institut, il est promu officier de la Légion d'honneur.

Il décore en trompe-l'œil le salon Pujol au Palais Bourbon à Paris[6], et on lui doit également les peintures à fresque de la chapelle Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle de l'église Saint-Sulpice de Paris.

Il a donné les cartons des vitraux représentant saint Jean-Baptiste, saint Jean l’Évangéliste et saint Joseph, réalisés à partir de 1828 par les verriers anglais Warren-White et Edward Jones, déposés dans le bas-côté droit de l'église Sainte-Élisabeth-de-Hongrie[7].

Il épouse Marie-Claudine Legrand en premières noces le , qui lui donne quatre fils : Adolphe ; Gustave, artiste peintre en Algérie ; Alexandre, dit Abel de Pujol fils, peintre d'histoire, professeur de dessin au lyçée de La Rochelle, chevalier de la Légion d'honneur ; et Raphaël, sous-chef de bureau au ministère des Beaux-arts.

Le , il épouse en secondes noces Adrienne Grandpierre-Deverzy, une de ses élèves à qui l'on doit plusieurs vues des ateliers d'Abel de Pujol en 1822 (Musée Marmottan-Monet) et 1836 (Musée de Valenciennes).

Abel de Pujol est enterré au cimetière Saint-Roch à Valenciennes[8].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Tableau Titre Date Dimensions Notes Lieu de conservation
Autoportrait 1806 71,5 x 55,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
  La clémence de César 1808 246,3 x 307 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
  La colère d'Achille 1810 115 x 145 cm Notre Dame (Indiana), Snite Museum of Art
  Lycurgue présente aux Lacédémoniens l'héritier du trône 1811 114 x 146 cm Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
  Autoportrait 1812 55,2 x 46 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
La mort de Britannicus 1814 354 x 550 cm Dijon, musée des beaux-arts
Saint Étienne prêchant l'Évangile 1817 Paris, église Saint-Thomas d'Aquin
Les Propoétides changées en rocher 1819 130,5 x 185 cm cm Toulouse, musée des Augustins
Sisyphe roulant éternellement son rocher 1819 130 x 212 cm Cahors, musée Henri Martin
La mise au tombeau de la Vierge (esquisse) 1819 60 x 39,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
La Renaissance des Arts (esquisse) 1819 75,5 x 48,3 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
La Renaissance des Arts (esquisse) 1819 76,2 x 47,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Portrait de magistrat vers 1820 100,3 x 81 cm Pasadena, Norton Simon Museum
L'Apothéose de Saint-Roch (esquisse) 1822 114 x 129,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
  Joseph expliquant les songes à Pharaon 1822 263 x 326 cm Lille, palais des beaux-arts
Agamemnon et Ménélas déplorant le sort d'Iphigénie 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
Deux guerriers pleurant la mort d'Iphigénie 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
  Esculape rend la vie à Hippolyte 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
  La vengeance de Diane envers Œnée, roi de Calydon 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
Le Génie de l'Expiation 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
Le Génie de l'Offense 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
  Le Sacrifice d'Iphigénie 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
  La Naissance de Diane et d'Apollon 1822-1825 Fontainebleau, musée national du château
Ixion enchaîné dans le Tartare 1824 Paris, musée du Louvre
Germanicus sur le champ de bataille de Varus 1824 470 x 670 cm La Rochelle, musée des beaux-arts
  L'Égypte sauvée par Joseph 1827 147 x 212 cm Paris, musée du Louvre
Portrait de Mademoiselle L*** 1830 81,1 x 64,7 cm Exposé au Salon Parisien de 1831 Valenciennes, musée des beaux-arts
Portrait d'Henry de Lannoy 1830 65 x 54,2 cm Arras, musée des beaux-arts
Noémi quitte la terre de Moab 1832 340 x 260 cm Rennes, musée des beaux-arts
Portrait présumé d'Auguste-Marie-Henri Picot, comte de Dampierre, maréchal de France 1834 137 x 102 cm Versailles, musée national du château
La Présentation au Temple 1834 300 x 491 cm Cathédrale d'Arras au 14 sept 2017
Le tonneau des Danaïdes 1836 340 x 257 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Le Père éternel, le Christ et la Vierge (esquisse) vers 1838 36,5 x 65,5 cm Paris, musée Carnavalet
Dieu et les vieillards de l'Apocalypse vers 1842 Paris, Palais du Luxembourg
Achille de Harlay dans la journée des barricades du (esquisse) 1842 39,7 x 35,9 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Achille de Harlay dans la journée des barricades du 1842 421 x 376 cm Versailles, musée national du château
Chlodsinde ou L'épreuve de l'eau bouillante 1843 195,5 x 278 cm Amiens, musée de Picardie
  Saint Philippe baptisant l'eunuque de la reine d'Éthiopie 1848 306,8 cm x 240,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
L'Adoration des bergers
(d'après Eustache Le Sueur)
1851 400 x 280 cm La Rochelle, hôpital Saint-Louis
La Science éclairant et instruisant la Jeunesse 1852 400 x 250 cm Paris, École nationale supérieure des Mines
L'Adoration du Christ 1852 389 x 273 cm Avignon, mairie
La Minéralogie et la Géologie 1854 400 x 75 cm Paris, École nationale supérieure des Mines
La Charité 1855 145 x 110 cm La Rochelle, cathédrale Saint-Louis
Saint Paul 1855 320 x 140 cm Paris, église Saint-Thomas-d'Aquin
Saint Pierre 1855 320 x 140 cm Paris, église Saint-Thomas d'Aquin
Apothéose des grands hommes qui se sont distingués dans la géologie et la minéralogie (esquisse) 1856 38,5 x 40,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Apothéose des grands hommes qui se sont distingués dans la géologie et la minéralogie 1856 400 x 380 cm Paris, École nationale supérieure des Mines
Cybèle montrant à Vulcain les trésors de la Terre (esquisse)[9] 1856 26,5 x 40,5 cm Mentionnée dans l'inventaire après-décès de l'artiste des 5 et , n°14 (chambre à coucher). Vente de l'atelier, Paris, Hôtel Drouot, , n°10 bis (25 francs) ;

Collection particulière, Paris

La France présentant ses minerais 1856 400 x 255 cm Paris, École nationale supérieure des Mines
  César se rendant au Sénat aux Ides de Mars (esquisse) 28 x 37 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
  César se rendant au Sénat aux Ides de Mars (esquisse) 40,5 x 32 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
  La mort de Marie Stuart 259,2 x 331,6 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Portrait de Madame Adolphe Blanqui 131,3 x 98,5 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Portrait d'Alexandre-Denis-Joseph Pujol de Mortry 45 x 54 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime
(d'après Pierre-Paul Prud'hon)
200 x 250 cm Laval, palais de justice
Le martyre de saint Georges
(esquisse d'après Paul Véronèse)
81 x 64,2 cm Valenciennes, musée des beaux-arts
Monime, femme de Mithridate, recevant le poison que lui envoie son époux 119 x 143 cm Troyes, musée d'art et d'archéologie
Le Christ mort Issoire, mairie
La Madeleine en prière Paris, église de la Madeleine

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fils naturel d'Alexandre Denis de Pujol de Mortry, prévôt de Valenciennes[réf. nécessaire].
  2. Notice du catalogue général, BNF.
  3. in Georges d'Heylli (1833-1902), Dictionnaire des pseudonymes, Édit. Dentu (Paris), 1887, p2
  4. Gazette des beaux-arts -1861-
  5. in Edmond de Laquelle, "Abel de Pujol", Les Beaux-arts, revue nouvelle éditeur , Paris, 1861-07-01 pp 231- 237
  6. « Salon Pujol », assemblee-nationale.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  7. Paristoric : église Sainte-Élisabeth-de-Hongrie
  8. Martine Kaczmarek, La Voix du Nord, 15 novembre 2009, p. 44.
  9. « Maîtres anciens et du XIXe siècle | Vente n°3857 | Lot n°366 | Artcurial », sur www.artcurial.com (consulté le 28 mars 2019)
  10. Catalogue des tableaux, dessins… exposés dans les galeries du musée de la ville de Rennes, 1876.
  11. La Gazette Drouot no 14, 8 avril 2011, p. 113.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Théodore Pelloquet, Dictionnaire de poche des artistes contemporains, Paris, 1858.
  • Georges Rouget, Notice sur Abel de Pujol, peintre d'histoire, membre de l'Institut, Valenciennes, typographie et lithographie de E. Prignet, 1861-1862 (en ligne).
  • Charles Gabet, « Abel de Pujol », dans Dictionnaire des artistes de l'école française, au XIXe siècle. : Peinture, sculpture, architecture, gravure, dessin, lithographie et composition musicale., Paris, Madame Vergne, , 709 p. (lire en ligne), p. 1

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :