Collège Eugène Fromentin

école à La Rochelle (Charente-Maritime)
Collège Eugène-Fromentin
Ancienne chapelle du collège.
Présentation
Type
Architecte
Propriétaire
Patrimonialité
Site web
Localisation
Adresse
18, rue du CollègeVoir et modifier les données sur Wikidata
La Rochelle, Charente-Maritime
 France
Coordonnées
Carte

Le collège Eugène-Fromentin est une institution d'enseignement secondaire situé au 2 Rue Jaillot, à La Rochelle (France). Ouvert au XVIe siècle comme collège municipal, il devient 'collège jésuite' (1629) puis royal (1763), puis lycée impérial (1803) et actuellement collège Eugène Fromentin[1]. Construit entre le XVIe siècle et XIXe siècle son bâtiment principal fut inscrit au titre des monuments historiques en 1969.

Historique modifier

En 1504, deux maisons contigües occupant une partie de l'emplacement de l'hôtel d'Huré, propriété de la famille de l'ancien maire Jehan Mérichon, sont acquises par le corps de ville pour y fonder les Grandes-Écoles[2].

 
Portail du collège (porte Jeanne d'Albret), rue du Collège, selon Émile Couneau dans La Rochelle disparue.

Les locaux devenant insuffisants, le collège s'installe dans le couvent des Cordeliers en 1565. L'année suivante, une porte 'Renaissance' est construite. C'est la 'Porte Jeanne d'Albret'. Jeanne d'Albret et son fils Henri de Navarre ont la volonté de concurrencer directement le collège royal de Paris. D'éminents professeurs y occupent des chaires de grec, de latin ou d'hébreu, contribuant à la renommée de la ville en Europe[3].

Après le siège de la ville, le collège est confié aux jésuites (1629) qui acquièrent auprès du futur duc de Saint-Simon une partie de l'actuel Jardin des plantes de La Rochelle qu'ils relient au collège par un passage souterrain voûté. La chapelle du collège, construite sous la direction du Frère Louis Mercier, est consacrée le 8 août 1638.

À la suite du bannissement des jésuites (1763), le collège est alors confié au clergé séculier jusqu'à sa fermeture en 1792.

Rouvert en 1803, les bâtiments sont reconstruits en 1838, sur des plans d'Antoine Brossard. D'abord 'royal' le collège devient successivement national, départemental puis lycée impérial.

La 'porte Jeanne d'Albret' sur la rue du collège est remplacée en 1869, cette porte 'Renaissance' étant alors réédifiée dans le jardin de la bibliothèque municipale.

En 1974, le lycée redevient collège. Il porte le nom du peintre Eugène Fromentin, originaire de La Rochelle.

Le bâtiment historiquement principal est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 21 novembre 1969[4].

Architecture modifier

Personnalités liées modifier

Professeurs modifier

Élèves modifier

Références modifier

  1. « Collège municipal, puis de jésuites, puis royal, puis lycée impérial, actuellement collège Eugène-Fromentin », notice no IA17000123, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Hôtel dit maison des Grandes-Ecoles, puis hôtel des Durand de la Vaux-Martin, puis couvent des ursulines », notice no IA17000004, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Nancy Lyman Roelker, Jeanne d’Albret, reine de Navarre 1528-1572.
  4. « Lycée Eugène Fromentin », notice no PA00104896, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • H. Hauser, "Jeanne d'Albret et le Collège de la Rochelle", Bulletin historique et littéraire (Société de l'Histoire du Protestantisme Français), Vol. 39, No. 1 (15 Janvier 1890), pp. 17-25
  • Émile Couneau, La Rochelle disparue,

Articles connexes modifier

Liens externes modifier