Abdelmajid Dolmy

footballeur marocain

Abdelmajid Dolmy
Image illustrative de l’article Abdelmajid Dolmy
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Naissance
Lieu Casablanca
Décès (à 64 ans)
Lieu Casablanca
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. 1971-1991
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1964-1971Drapeau : Maroc Raja Club Athletic
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1971-1987Drapeau : Maroc Raja Club Athletic 568 (5)
1987-1990Drapeau : Maroc CLAS Casablanca 72 0(3)
1990-1991Drapeau : Maroc Raja Club Athletic 18 0(1)
1971-1991 Total 658 (8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1975-1988Drapeau : Maroc Maroc 760(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 26 janvier 2017

Abdelmajid Dolmy, né le à Casablanca au Maroc et mort le à Casablanca[1],[2], est un footballeur international marocain qui évoluait au poste de libéro puis milieu de terrain au sein du Raja Club Athletic.

Surnommé le « Maâllem » (Maestro), « l'oustade » (le professeur) ou encore « l'mitale » (l'exemple), il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football marocain. D'ailleurs il a refusé des offres de grands clubs européens comme le Bayern Munich ou l'Inter de Milan pour rester au sein de son club de cœur le Raja .

Il est le joueur le plus capé de l'histoire du Raja CA avec 586 matchs, club où il a été jusqu'à son décès en 2017, un de ses conseillers techniques[3].

BiographieModifier

Carrière en clubModifier

Jeunesse et débutsModifier

Abdelmajid Dolmy voit le jour le au quartier populaire de Derb Fokara dans la capitale économique du Royaume chérifien, Casablanca. Il commence à pratiquer le football dans le terrain du «Chili», terrain mitoyen du quartier de l’Hermitage. En 1969, ses prestations ne laissaient personne indifférent jusqu’au jour où Mohamed Rahimi alias ''Youâari'', chargé du matériel et du Raja Club Athletic et Mustapha Choukri alias ''Petchou'' illustre joueurs des Verts et des Lions de l'Atlas, le découvrirent. Quelques jours après, Dolmy signe son premier contrat avec le Raja à l'âge de 16 ans[4].

Il est convoqué à l'équipe première pour la première fois durant la saison 1971-1972 pour un match de championnat contre le Raja de Béni Mellal. Il fait sa première apparition lors du championnat de la saison suivante contre le Hassania d'Agadir en entrant en seconde mi-temps au poste de libéro.

Il est titularisé pour la première fois par l'entraîneur espagnol Francisco Ruiz Paco contre le Maghreb de Fès au Stade Mohamed V. Le Raja achève la saison en 3e position[5].

Légende du Raja CA (1971-1987)Modifier

Ses prestations et son lui assurent une place de titulaire dans le dispositif de Mohamed Tibari malgré son jeune age, aux côtés de grands noms tels que Mustapha Choukri, Houmane Jarir ou Saïd Ghandi.

Il inscrit son premier but contre le Tihad Athletic Sport au titre du championnat 1973-1974 que le Raja termine en 2e position derrière le Raja de Béni Mellal[6].

Le au Stade Mohammed V, se joue la finale de la Coupe du Trône 1974 qui oppose les vainqueurs des demi-finales, le Raja qui avait battu le Wydad AC aux tirs au but, contre le Maghreb de Fès qui avait éliminé le Mouloudia d'Oujda. Grâce à un but de Mohamed El Arabi dans les cages d'un certain Hamid Hazzaz, les Verts s'adjugent le titre. Dolmy fait donc partie de cette génération qui a levé le premier trophée de l'histoire du club[7].

Le , le Raja se déplace à Rabat où il rencontre le Difaâ d'El Jadida au Stade du FUS au titre de la finale de la Coupe du Trône 1977. Les Verts remportent le match sur le score de 1-0 grâce à un penalty de Abdellatif Beggar pour s'adjuger la compétition pour la seconde fois.

En 1978, lors d'un Derby opposant le Raja au Wydad au Stade Père Jégo, le gardien des Verts Najib Mokhles est expulsé suite à un contact très controversé avec Mustapha Chahid alors que le score affiche un nul 1-1 à la 83e minute. À la surprise générale, Dolmy se porte volontaire pour le remplacer dans les cages. Un des joueurs du Wydad essaie de lui refiler un maillot rouge, un geste que le joueur du Raja M'hamed Fakhir voit comme une humiliation. Les coéquipiers de Dolmy ne voulant plus poursuivre le match, ce dernier est arrêté et le penalty sifflé avant le carton rouge, n'est pas tiré. Quelques jours après, la FRMF déclare le Wydad vainqueur sur le score de 1-0, mettant ainsi fin à une série d'invincibilité conservé par le Raja durant 11 rencontres depuis 1973, record absolu du Derby[8],[9].

En 1980-1981, le Raja finit troisième du championnat, puis cinquième en 1981-1982, toutefois, l'équipe ne sort pas les mains vides cette saison[10],[11]. Le 14 mars 1982 au Stade Roches noires à Casablanca, se joue la finale de la Coupe du Trône opposant le Raja et la Renaissance de Kénitra. Et comme en 1977, c'est Abdellatif Beggar qui marqua le seul but de la rencontre sur penalty, et offrit au Raja son troisième titre de la compétition[12].

Cette saison sera aussi témoin de la première apparition de Dolmy avec le Raja sur la scène africaine, plus précisément en Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, en s'opposant lors du premier tour aux sénégalais de l'AS Police, les verts s'inclinent au Sénégal (1-0), et ne parviennent pas à rattraper ce retard au match retour à Casablanca qui se s'achève sur un score nul (0-0). Ainsi, le Raja CA, équipe encore inexpérimentée en compétitions continentales, est éliminé au premier tour[13].

En 1982-1983, le Raja finit encore cinquième du championnat, et atteint pour la deuxième fois consécutive la finale de la coupe du trône, cette fois face à l'Olympique de Casablanca[14]. La finale se déroule le 21 août 1983 au Stade Mohamed V, le Raja perd le titre cette fois-ci aux tirs au but (4-5), après que le match s'est soldé sur match nul (1-1)[15].

Le Raja termine vice-champion lors du championnat 1985-1986, derrière son rival du Wydad, qui le devance de 2 points lors de le dernière journée. En revanche, Il est éliminé en coupe par les Far de Rabat aux huitièmes de finale (2-0)[16]. La saison 1986-1987 s'achève pour les Rajaouis par une cinquième position aux plays-off après avoir finis troisièmes de leur groupe[17].

Transfert à l'Olympique (1987-1990)Modifier

À l'été 1987, Abdelmajid Dolmy est transféré à l'Olympique de Casablanca. Fouad Filali, président du COC à l’époque, président de l’ONA également, a dû débourser la somme de 400.000 dirhams, transfert record de l'époque[18].

Retour au Raja (1990-1991)Modifier

En juin 1990, il est annoncé que Abdelmajid Dolmy fait son retour au sein du Raja Club Athletic. Ce retour est vivement acclamé par les supporters qui voient l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du club refiler le maillot vert et blanc à nouveau.

Au titre du championnat 1990-1991 contre l'Union sportive de Sidi Kacem au Stade Mohamed V, il marque le premier but de la rencontre sur penalty avant que le ghanéen Koffi n'inscrit un doublé, victoire 3-0. Ça sera le dernier but de sa carrière[19]. Cependant, l'équipe réalise une saison en demi-teinte et finit neuvième du championnat, et sort des quarts de finale de la coupe du trône par le Kénitra Athlétic Club[20].

À l'été 1991, après une carrière prolifique affichant près de 750 rencontres qui s'étalent sur 20 saisons professionnelles, Abdelmajid Dolmy raccroche les crampons à l'âge de 38 ans.

Le , avant le match du Raja contre le FUS (victoire 1-0, succès de Oustad), l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) décerne à Abdelmajid Dolmy le “prix du fair-play”, pour récompenser un “joueur dont la moralité et la courtoisie exemplaires le font unanimement considérer par ses partenaires ou adversaires comme un ambassadeur de football”, Dolmy compte à son actif plus de 750 matchs et aucun carton rouge[21].

Carrière internationaleModifier

En 1971, il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale junior où il joue jusqu'en 1973. Il est appelé en équipe nationale seniors pour un match amical contre le Sénégal le 17 février 1973, mais suit la rencontre des tribunes du Stade Hassan-II et ne joue aucune minute.

Il dispute son premier match avec les Lions de l'Atlas sous la houlette de Gheorghe Mărdărescu, le 23 février 1975 contre la Libye au titre des éliminatoires pour les Jeux olympiques de Montréal 1976 (victoire 2-1).

La sélection marocaine se déplace en Éthiopie pour sa seconde participation en Coupe d'Afrique des nations. Lors de cette édition, la confédération africaine de football applique une nouvelle formule qui qualifient les deux premières équipes des groupes A et B pour la poule finale. Le Maroc débutent alors la compétition le 1er mars 1976 et décrochant un nul face au Soudan, avant de triompher face au Zaïre grâce à une réalisation de Abdelâali Zahraoui à la 80e minute permettant aux marocains d'empocher deux points en plus. Vient ensuite le match décisif contre le Nigeria, leader du groupe. Mené au score dès la 5e minute, les marocains parviennent a renverser la score et de remporter le match 3-1. Grâce à cette victoire, le Maroc finit se qualifient pour la poule finale suivi du Nigéria. Abdelmajid Dolmy s'impose comme un élément indispensable au sein du dispositif de Mărdărescu en disputant tous les matchs[22].

En phase finale, le Maroc triomphe pour son premier match de l’Égypte, alors double champion d'Afrique, grâce à un but tardif de Abdelâali Zahraoui (2-1). En second tour, les Marocains croisent le fer une seconde fois avec les Nigériens. Dans cette rencontre comme celle du premier tour, c'est le Nigéria qui ouvre le score avant que Ahmed Faras et Redouane Guezzar n'inscrivent deux buts. Pratiquement champion avec 4 points, le Maroc joue son ultime match décisif le 14 mars 1976 face à la Guinée qui dispose de 3 points, et qui doit gagner pour remporter le titre. Mais la finale tournera rapidement à l'avantage des Guinéens qui marquent le premier but à la 33e minute, avant que Ahmed Makrouh n'égalisent d'un tir lointain à la 86e minute, offrant donc aux Lions de l'Atlas leur premier sacre continental[23].

Décès et hommagesModifier

Abdelmajid Dolmy décède le suite à un malaise cardiaque, alors qu'il ne souffrait d'après ses proches d'aucune maladie grave et s'apprêtait même à aller en pèlerinage[24].

Sa mort soudaine provoque une vive émotion au sein du public. Plusieurs personnalités marocaines et étrangères expriment leur soutien à la famille de Dolmy en se rappelant les vertus du joueur et aussi de la personnalité effacé et serviable qu'il avait[25],[26].

HistoriqueModifier

  • 1971 : première participation avec l'équipe du Maroc junior
  • 1973 : première sélection avec l’équipe du Maroc
  • 1974 : victoire en Coupe du Trône
  • 1975 : première participation avec les Lions de l'Atlas et participation aux jeux Méditerranéens en Algérie
  • 1976 : champion d’Afrique avec l’équipe du Maroc de football
  • 1977 : deuxième victoire en Coupe du Trône
  • 1978 : participation à la CAN au Ghana
  • 1979 : participation aux jeux Méditerranéens de split en Yougoslavie
  • 1982 : troisième victoire en Coupe du Trône
  • 1983 : participation aux jeux Méditerranéens de Casablanca
  • 1986 : participation à la CAN en Égypte et à la Coupe du monde au Mexique
  • 1987 : transfert à l'Olympique de Casablanca
  • 1988 : participation à la CAN à Casablanca
  • 1990 : retour au Raja Club Athletic
  • 1991 : fin de carrière

Sélections en équipe nationaleModifier

Caps Date Match Lieu Score Compétition But
1
17/02/1973
Maroc – Sénégal
Fès
3 - 1
Amical --
X 23/02/1975 Maroc - Libye Casablanca 2 - 1 Elim. JO 1976 --
X 14/03/1975 Libye - Maroc Benghazi 0 - 1 Elim. JO 1976 --
2
22/03/1975
Maroc – Sénégal
Fès
4 - 0
Elim. CAN 1976 --
3 14/03/1975 Sénégal - Maroc Kaolack 2 - 1 Elim. CAN 1976 --
4
01/03/1976
Soudan - Maroc
Dire Dawa
2 - 2
CAN 1976 --
5
04/03/1976
Zaire - Maroc
Dire Dawa
0 - 1
CAN 1976 --
6
06/03/1976
Nigeria - Maroc
Dire Dawa
1 - 3
CAN 1976 --
7
09/03/1976
Egypte - Maroc
Addis Abeba
1 - 2
2°Tour CAN 1976 --
8
11/03/1976
Nigeria - Maroc
Addis Abeba
1 - 2
2°Tour CAN 1976 --
9
14/03/1976
Guinée - Maroc
Addis Abeba
1 - 1
2°Tour CAN 1976 --
10
26/02/1978
Maroc – URSS
Marrakech
2 - 3
Amical --
11
06/03/1978
Tunisie - Maroc
Kumasi
1 - 1
CAN 1978 --
12
11/03/1978
nigeria - Maroc
Kumasi
3 - 0
CAN 1978 --
13 18/02/1979 Mauritanie - Maroc Nouakchott 2 - 2 Elim. CAN 1980 --
14 08/04/1979 Maroc - Mauritanie Casablanca 4 - 1 Elim. CAN 1980 --
X
15/04/1979
Maroc - Sénégal
Casablanca
1 - 0
Elim. JO 1980 --
15 24/06/1979 Maroc - Togo Mohammedia 7 - 0 Elim. CAN 1980 --
16 16/07/1979 Togo - Maroc Lomé 2 - 1 Elim. CAN 1980 --
X
21/09/1979
Grèce - Maroc
Zadar
1 - 1
J.M 1979 1x
17
23/09/1979
Egypte - Maroc
Zadar
0 - 0
J.M 1979 --
X
25/09/1979
Yougoslavie - Maroc
Zadar
2 - 1
J.M 1979 --
X
09/12/1979
Maroc - Algérie
Casablanca
1 - 5
Elim. JO 1980 --
18
16/11/1980
Maroc - Zambie
Fès
2 - 0
Elim. CM 1982 --
19
15/02/1981
Maroc – Syrie
Fès
3 - 0
Amical --
20 08/03/1981 Maroc - Irak Fès 1 - 1 Amical --
21
22/03/1981
Maroc - Liberia
Fès
3 - 1
Elim. CM 1982 --
22 04/04/1981 Liberia - Maroc Monrovia 0 - 5 Elim. CAN 1982 --
23
26/04/1981
Maroc - Egypte
Casablanca
1 - 0
Elim. CM 1982 --
24
08/05/1981
Egypte - Maroc
Le Caire
0 - 0
Elim. CM 1982 --
25
16/08/1981
Maroc - Zambie
Fès
2 - 1
Elim. CAN 1982 --
26 30/08/1981 Zambie - Maroc Lusaka 2 - 0 Elim. CAN 1982 --
27
01/11/1981
Sénégal - Maroc
Dakar
2 - 0
Amical --
28
15/11/1981
Maroc - Cameroun
Kénitra
0 - 2
Elim. CM 1982 --
29
03/10/1982
Arabie Saoudite - Maroc
Ryad
2 - 1
Amical --
30
23/03/1983
Tunisie – Maroc
Sousse
1 - 0
Amical --
31
10/04/1983
Maroc - Mali
Casablanca
4 - 0
Elim. CAN 1984 --
32 24/04/1983 Mali - Maroc Bamako 2 - 0 Elim. CAN 1984 --
33 14/08/1983 Nigeria - Maroc Benin City 0 - 0 Elim. CAN 1984 --
34
04/02/1984
Maroc - Bulgarie
Casablanca
1 - 1
Amical --
X
11/02/1984
Nigeria - Maroc
Nigeria
0 - 0
Elim. JO 1984 --
X
26/02/1984
Maroc - Nigeria
Maroc
0 - 0( 4 - 3 )
Elim. JO 1984 --
35
30/06/1984
Sierra Leone - Maroc
Freetown
0 - 1
Elim. CM 1986 --
36
15/07/1984
Maroc - Sierra Leone 
Rabat
4 - 0
Elim. CM 1986 --
X
30/07/1984
RFA – Maroc
Palo Alto
2 - 0
JO 1984 --
X
01/08/1984
Arabie Saoudite - Maroc
Pasadena
0 - 1
JO 1984 --
X
03/08/1984
Brésil - Maroc
Pasadena
2 - 0
JO 1984 --
37
31/01/1985
Inde - Maroc
Ernakulam
0 - 1
Coupe NEHRU --
38
02/02/1985
URSS - Maroc
Kochi
1 - 0
Coupe NEHRU --
39
21/04/1985
Malawi - Maroc
Blantyre
0 - 0
Elim. CM 1986 --
40
12/07/1985
Egypte - Maroc
Le Caire
0 - 0
Elim. CM 1986 --
41
28/07/1985
Maroc - Egypte
Casablanca
2 - 0
Elim. CM 1986 --
42
25/08/1985
Maroc - Zaire
Maroc
1 - 0
Elim. CAN 1986 --
43
06/09/1985
Zaire – Maroc
Kinshasa
0 - 0
Elim. CAN 1986 --
44
06/10/1985
Maroc - Libye
Rabat
3 - 0
Elim. CM 1986 --
45
18/10/1985
Libye - Maroc
Benghazi
1 - 0
Elim. CM 1986 --
X
29/01/1986
Espagne B - Maroc
Malaga
3 - 0
Amical --
46
19/02/1986
Maroc – Bulgarie
Rabat
0 - 0
Amical --
47
08/03/1986
Algérie - Maroc
Alexandrie
0 - 0
CAN 1986 --
48
11/03/1986
Cameroun - Maroc
Alexandrie
1 - 1
CAN 1986 --
49
14/03/1986
Zambie - Maroc
Alexandrie
0 - 1
CAN 1986 --
50
17/03/1986
Egypte - Maroc
Le Caire
1 - 0
½ finale

CAN 1986

--
51
23/04/1986
Irlande du Nord - Maroc
Belfast
2 - 1
Amical --
52
02/06/1986
Pologne - Maroc
Monterrey
0 - 0
C.M 1986 --
53
06/06/1986
Angleterre - Maroc
Monterrey
0 - 0
C.M 1986 --
54
11/06/1986
Portugal - Maroc
Guadalajara
1 - 3
C.M 1986 --
55
17/06/1986
RFA - Maroc
Monterrey
1 - 0
1/8 Finale

C.M 1986

--
56
09/06/1987
Australie - Maroc
Kangnung
1 - 0
President Cup --
X
19/09/1987
Algérie B - Maroc
Lattaquié
1 - 2
JM 1987 --
X
15/11/1987
Maroc - Côte d’ivoire
Casablanca
2 - 1
Elim. JO 1988 --
X
17/01/1988
Tunisie – Maroc
Tunis
1 - 0
Elim. JO 1988 --
X
30/01/1988
Maroc - Tunisie
Rabat
2 - 2
Elim. JO 1988 --
57
02/02/1988
Autriche - Maroc
Monaco
1 - 3
Tournoi --
58
05/02/1988
France - Maroc
Monaco
1 - 0
Tournoi --
59
23/03/1988
Cameroun - Maroc
Casablanca
1 - 0
½ finale

CAN 1986

--
60
26/03/1988
Maroc - Algérie
Casablanca
1 - 1( 4 - 5 )
Classement

CAN 1988

--

Style de jeuModifier

Commençant sa carrière au poste de libéro malgré sa petite taille (1,68 m), il se repositionne avec le temps au milieu de terrain grâce à une grande aisance technique et un sens du positionnement très prononcé.

Orientant le jeu, sécurisant ses partenaires, assurant les couvertures et la récupération, jouant le rôle du « porteur d’eau », il permet à son équipe, quel que soit l’adversaire, de dominer le milieu de terrain en assurant la jonction entre la défense qu’il contribue à stabiliser et l’attaque qu’il alimente grâce à une excellente relance.

Ainsi, il a rejeté de nombreuses offres importantes de la part de clubs européens prestigieux tels que Valence, Bayern Münich, et l'Inter de Milan[27].

PalmarèsModifier

  Équipe du Maroc:

  Raja Club Athletic :

Notes et référencesModifier

  1. « Décès de la légende nationale Abdelmajid Dolmy », sur bladi.net, 28 juillet 2017
  2. « Fiche d’Abdelmajid Dolmy », sur footballdatabase.eu
  3. Dolmy, Bassir et Rossi désignés conseillers techniques du Raja
  4. Abderrahmane Ichi, LE MATIN, « Le Matin - Abdelmajid Dolmy, éternellement dans nos cœurs », sur Le Matin (consulté le 2 avril 2020)
  5. « Morocco 1971/72 », sur www.rsssf.com (consulté le 1er avril 2020)
  6. « Morocco Cup 1973/74 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 avril 2020)
  7. « Goalzz.com: live sports scores and news », sur www.goalzz.com (consulté le 9 avril 2020)
  8. « مخلص يفجر مفاجأة بخصوص نتيجة ديربي 78 ويوضح أسباب الانسحاب », sur souksport.com (consulté le 3 avril 2020)
  9. y.taleb, « Le derby Raja-Wydad en chiffres », sur www.menara.ma (consulté le 3 avril 2020)
  10. « Morocco 1980/81 », sur www.rsssf.com (consulté le 9 avril 2020)
  11. « Morocco 1981/82 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mai 2019)
  12. « Goalzz.com: live sports scores and news », sur www.goalzz.com (consulté le 9 avril 2020)
  13. « Raja Casablanca 0-0 ASF Police :: African Cup Winners´ Cup 1983 :: Détails du jeu :: leballonrond.fr », sur www.leballonrond.fr (consulté le 27 mai 2019)
  14. « Morocco 1982/83 », sur www.rsssf.com (consulté le 9 avril 2020)
  15. « Morocco 1982/83 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mai 2019)
  16. « Morocco 1985/86 », sur www.rsssf.com (consulté le 3 mai 2019)
  17. « Morocco 1986/87 », sur www.rsssf.com (consulté le 9 avril 2020)
  18. « 5 choses que vous ne savez peut-être pas sur Dolmy », sur Le360 Sport (consulté le 24 juillet 2019)
  19. « Morocco 1990/91 », sur www.rsssf.com (consulté le 9 avril 2020)
  20. « Morocco 1990/91 », sur www.rsssf.com (consulté le 5 juin 2019)
  21. « 5 choses que vous ne savez peut-être pas sur Dolmy », sur Le360 Sport (consulté le 24 juillet 2019)
  22. « CAN – Historique : 1976, le Maroc sur le toit de l’Afrique », sur Orange Football Club, (consulté le 16 avril 2020)
  23. FIFA.com, « Bienvenue dans l'Actu de FIFA.com - 14 mars 1976 : Les Lions de l'Atlas premiers de la classe - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 16 avril 2020)
  24. Zakaria, « Décès du légendaire Abdelmajid Dolmy », sur Lions de l'Atlas : Actualité récente du football et du sport marocain, (consulté le 3 avril 2020)
  25. « Vidéo. Décès de Dolmy : grande émotion mais aussi les quatre vérités des cadres marocains », sur Le360 Sport (consulté le 3 avril 2020)
  26. « Vidéo. Dernière info. Abdelmajid Dolmy est mort, adieu l’artiste », sur Le360 Sport (consulté le 3 avril 2020)
  27. „Moroccan Footballer Abdelmajid Dolmy: Farewell to a ‘Maestro’“

Liens externesModifier