Ouvrir le menu principal

65e Bataillon de Chasseurs à Pied
Création 2 août 1914 - 1919
1939 - 1942
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type Régiment d'infanterie
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
Voir étendard unique des chasseurs
Anniversaire Sidi-Brahim
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1917 - Chemin des Dames
Fourragères Croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918 deux palmes
une étoile d'argent

Sommaire

Création et différentes dénominationsModifier

  • 2 août 1914 : formation du 65e Bataillon de Chasseurs à Pied, à Épernay, à partir du 25e BCP
  • Début 1919 : Dissolution
  • 1939 : Recréation du 65e bataillon de chasseurs à pied, comme bataillon de réserve de Série A
  • 1942 : Dissolution en même temps que l'armée d'armistice

Insigne du 65e bataillon de chasseurs à piedModifier

HéraldiqueModifier

SignificationModifier

Devise du 65e bataillon de chasseurs à piedModifier

Drapeau du régimentModifier

Comme tous les autres bataillons de chasseurs ou groupes de chasseurs, il ne dispose pas de son propre drapeau.

La Croix de guerre 1914-1918 deux palmes (deux citations à l'ordre de l'armée) une étoile d'argent (une citation à l'ordre de la division).

Il obtient la fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918

Chefs de corpsModifier

HistoriqueModifier

Première Guerre mondialeModifier

  • Casernement : Épernay, 112e brigade d'infanterie, 6e région, 3e groupe de réserve.
56e division d'infanterie d'août 1914 à septembre 1918
38e division d'infanterie de septembre à novembre 1918

1914Modifier

Pont-à-Mousson, Etain.

Retraite des IIIe et IVe Armées : St-Jean de Buzy, Buzy (22 août), Béchamps (23 août)

Bataille de la Marne (5 au 13 septembre) : L'Ourcq, Montgé-en-goële, St Soupplets, Marcilly (le 10), Acy-en-Multien (le 12), Saint-Soupplet

Aisne : Moulin-sous-Touvent

Artois : Hébuterne

Course à la mer : en Picardie, Tilloloy, Beuvraignes, l'Échelle-Saint-Aurin

1915Modifier

Artois : Monchy-aux-Bois

Offensives de Woëvre : Fey en Haye (5 avril)

Seconde bataille de Champagne : Sainte-Marie à Py, Butte de Souin, Ferme de Navarin, Tranchée des Vandales (25-30 sept.)

1916Modifier

Champagne : Bonnet d'Evêque (12 - 15 février)

Bataille de Verdun : Haudremont, le Bec de Canard, Carrières d'Haudremont (21 mai)

Champagne (Sillery). Somme ().

Bataille de la Somme : Sailly-Sallisel, Cléry, Combles (fin septembre), Morval (22 octobre - 2 novembre)

1917Modifier

Alsace: Metzeral, Südel, Hartmann.

1918Modifier

L'Avre, Fontaines-Montdidier, Montdidier (26-30 mars) lors de l'Offensive du printemps des Allemands. Les 2/3 de ses effectifs (et 11 de ses 13 officiers) seront mis hors de combat durant les cinq jours de sa résistance acharnée pour arrêter l'offensive ennemie.

Lorraine : Bures

L'Echelle-Saint-Aurin, Camp de César, Saint-Mard, Roye, Villiers-les-Roye, Ferme Launoy (8-31 août), Mont d'Origny

Haute-Alsace : Traubach

L'entre-deux-guerresModifier

La Seconde Guerre mondialeModifier

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Les 25e, 65e et 106e bataillons de chasseurs à pied pendant la grande guerre : du 2 août 1914 au 11 novembre 1918, Paris, E. J. Caudron, , 160 p., disponible sur Gallica.
  • André Payan-Passeron, La vie du 65e BCP au jour le jour du 28 novembre 1915 au 26 mars 1919 pages 152 à 276 de l'ouvrage Quelques vérités sur la guerre de 1914-18 - Deux frères, Joseph et Césaire, Morts pour le France [1], éditions L'Harmattan, Paris, 2017, 300 pages, 118 illustrations dont 85 cartes explicatives de l'auteur, (ISBN 978-2-343-12515-2).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier