4000e à 3001e millénaires avant le présent

millénaire

Aube de l'humanité |
4000e à 3001e millénaires avant le présent
| 3000e à 2501e millénaires AP | 2500e à 2001e millénaires AP | 2000e à 1501e millénaires AP

Liste de chronologies par périodes


Cet article traite de l’histoire évolutive de la lignée humaine entre 4 et 3 millions d’années avant le présent (AP). Cette époque voit le développement et la radiation évolutive des Australopithèques, en Afrique de l'Est, en Afrique australe et au Tchad. Aucun fossile d'hominine n'est à ce jour connu hors d'Afrique pendant cette période.

ÉvènementsModifier

 
AL 444-2, un Australopithecus afarensis de 3 Ma découvert en 1991 en Éthiopie
  • De 3,9 à 3 millions d’années avant le présent (AP) : Australopithecus afarensis vit en Afrique de l'Est. Découvert en 1974 en Éthiopie, dans la région de l’Afar, et en Tanzanie, à Laetoli, Australopithecus afarensis montre par son bassin et ses membres inférieurs une bipédie affirmée, et par ses membres supérieurs une capacité arboricole encore présente. Il a un cerveau un peu plus gros que celui des chimpanzés (environ 400 à 500 cm3). Chez certains individus, les canines sont un peu plus hautes que celles des hominines plus récents. Aucun outil n’a été découvert associé aux fossiles de cette espèce.
  • 3,9 millions d’années AP : un fragment d'os frontal daté de 3,9 millions d'années est considéré comme le plus ancien vestige fossile connu de l'espèce Australopithecus afarensis[1],[2].
  • 3,8 millions d’années AP : un crâne fossile presque complet découvert en 2016 par Yohannes Haile-Selassie à Woranso-Mille (de), en Éthiopie, et daté de 3,8 millions d'années, est attribué en 2019 à l'espèce Australopithecus anamensis. Ce fossile, identifié par sa mâchoire et par sa denture, montre une faible capacité endocrânienne (environ 370 cm3) et un fort prognathisme. Il confirme l'existence de deux espèces distinctes, A. anamensis et A. afarensis, qui auraient coexisté en Afrique de l'Est pendant au moins 100 000 ans[1],[2].
 
Traces de pas de Laetoli (3,66 Ma)
 
Kenyanthropus (3,5 Ma)

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Fred Spoor, « Elusive cranium of early hominin found », Nature, vol. 201,‎ (DOI 10.1038/d41586-019-02520-9)
  2. a et b (en) Yohannes Haile-Selassie, Stephanie Melillo et al., « A 3.8-million-year-old hominin cranium from Woranso-Mille, Ethiopia », Nature, vol. 201,‎ (DOI 10.1038/s41586-019-1513-8)
  3. (en) Ronald Clarke, Kathleen Kuman, Colleen Goh et Laurent Bruxelles, « Functional Anatomy, Biomechanical Performance Capabilities and Potential Niche of StW 573 : an Australopithecus Skeleton (circa 3.67 Ma) From Sterkfontein Member 2, and its significance for The Last Common Ancestor of the African Apes and for Hominin Origins », bioRxiv,‎ , p. 481556 (DOI 10.1101/481556, lire en ligne)
  4. (en) Robin Crompton et al., « Human-like external function of the foot, and fully upright gait, confirmed in the 3.66 million year old Laetoli hominin footprints by topographic statistics, experimental footprint-formation and computer simulation », Journal of the Royal Society,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Lebatard A.-E., Bourles D. L., Brunet M., et al., 2008, Cosmogenic nuclide dating of Sahelanthropus tchadensis and Australopithecus bahrelghazali: Mio-Pliocene hominids from Chad, Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 105, no 9, pp. 3226–3231
  6. (en) Yohannes Haile-Selassie, Bruce M. Latimer et al., « An early Australopithecus afarensis postcranium from Woranso-Mille, Ethiopia », PNAS, vol. 107, no 27,‎ , p. 12121–12126 (DOI 10.1073/pnas.1004527107)
  7. Jean-Paul Demoule, Dominique Garcia, Alain Schnapp, Une histoire des civilisations : comment l'archéologie bouleverse nos connaissances, Paris/85-Luçon, Éditions La Découverte, , 601 p. (ISBN 978-2-7071-8878-6, présentation en ligne), p. 89
  8. (en) Zeresenay Alemseged, Fred Spoor, William H. Kimbel et al., « A juvenile early hominin skeleton from Dikika, Ethiopia », Nature, vol. 443,‎ , p. 296-301 (DOI 10.1038/nature05047)
  9. Marc Azéma et Laurent Brasier, Le beau livre de la préhistoire : De Toumaï à Lascaux 4, Dunod, , 420 p. (ISBN 978-2-10-075789-3, présentation en ligne)