Ouvrir le menu principal

1er régiment mixte de zouaves et tirailleurs

1er Régiment Mixte de Zouaves et de Tirailleurs
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Zouaves et de Tirailleurs
Rôle Infanterie
Inscriptions
sur l’emblème
L'YSER 1914
VERDUN 1916
LA SOMME 1916
LES MONTS 1917
L'AISNE 1918
MONTDIDIER 1918
Guerres Première Guerre mondiale
Fourragères Aux couleurs du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de guerre 1914-1918
cinq palmes

Le 1er régiment mixte de zouaves et de tirailleurs était un régiment d'infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l'armée de terre française.

Il est créé en 1914 et formé d'un bataillon de zouave et de deux bataillons de tirailleurs algériens.

Création et différentes dénominationsModifier

Chefs de corpsModifier

  • jusqu’au  : Lieutenant-colonel Vreniere
  • -  : Lieutenant-colonel Cazenove (malade évacué)
  • -  : Commandant puis lieutenant-colonel () Lainne 1917 (blessé)
  • du au  : Lieutenant-colonel Moreaux (évacué)
  • du 12 au  : Lieutenant-colonel Alaret
  • du  : Lieutenant-colonel Calmon

Première Guerre mondialeModifier

De 1914 à 1918, les pertes du 1er RMZT s'élèvent à 2 425 morts ou disparus (82 officiers, 216 sous-officiers, 238 caporaux et 1 889 soldats)[1].

1914Modifier

1915Modifier

1916Modifier

1917Modifier

1918Modifier

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2] :

 

DécorationsModifier

DeviseModifier

Citations militairesModifier

Première Guerre mondialeModifier

Texte des citations à l'ordre de l'Armée obtenues au cours de la Première Guerre mondiale 

« La 3e brigade marocaine (9e régiment de marche de zouaves et 1er régiment mixte de zouaves et tirailleurs) : n’a cessé de se distinguer depuis le début de la campagne, vient, sous les ordres du général Cherrier et des lieutenants-colonels Cazenove et Mingasson, de faire preuve de persévérance et d’un entrain héroïque, en enlevant à l’ennemi, par une lutte pied à pied qui a duré plus de seize jours, tous les points d’appui fortifiés qu’il tenait à l’ouest du canal de l’Yser, le rejetant définitivement sur la rive orientale, lui infligeant d’énormes pertes et lui faisant de nombreux prisonniers. »

— 1re citation à l'ordre de l'Armée pour les combats du 25 avril au 16 mai 1915 au nord d’Ypres, Ordre du détachement d’armée de Belgique

« La 153e division d’infanterie (2e et 4e bataillons de chasseurs à pied, 9e régiment de zouaves, 1er régiment mixte de zouaves et tirailleurs, 39e et 60e régiments d’artillerie de campagne, compagnies du génie 9/7 et 9/57) : après avoir montré, sous les ordres du général Deligny, un esprit offensif très remarquable, les 24, 2 et a fait preuve, les jours suivants, d’une ténacité, d’une endurance, d’un entrain, d’une volonté de rien céder à l’ennemi, au-dessus de tout éloge. A tenu pendant onze jours consécutifs nuit et jour, en terrain découvert sans relève possible sous un effroyable bombardement de tous calibres, un secteur dont elle n’a pas perdu un pouce et dont elle ne sortait que pour tenter des contre-attaques en vue d’arrêter l’offensive ennemie. »

— 2e citation à l'ordre de l'Armée pour les combats du 2 au 5 mars 1916 à Verdun, rive droite, Ordre général n° 55 de la 2e Armée, en date du 24 mars 1916

« Régiment d'élite, sous les ordres de son chef, le Lieutenant-colonel Moreaux, le 1er régiment mixte de Zouaves et Tirailleurs a pris, à la bataille du 18 au , la part la plus glorieuse, s'emparant successivement, sur 7 kilomètres de profondeur, de trois positions fortement défendues, capturant 27 canons, 170 mitrailleuses, 1 100 prisonniers et infligeant à l'ennemi de fortes pertes. »

— 3e citation à l'ordre de l'Armée pour les combats du 18 au 21 juillet 1918 dans l’Aisne, région de Vauxbuin lors de la Seconde bataille de la Marne, Décision du GQG du 23 septembre 1918

« À peine retiré d'une glorieuse bataille à laquelle il avait pris la part la plus active après l'avoir préparé par toute une série de combats préliminaires, insouciant de ses pertes récentes, se jette, sous le Commandement du Lieut-Colonel Moreaux dans une nouvelle bataille avec plus d'ardeur encore, marchant en dépit des barrages d'artillerie et de mitrailleuses à une allure d’étapes, brisant les résistances successives sur une profondeur de 20 kilomètres, capturant à l'ennemi défait 300 prisonniers, un nombreux matériel et contribuant, par son avance irrésistible à l'encerclement d'un bien plus grand nombre. »

— 4e citation à l'ordre de l'Armée pour les combats du 8 au 11 août 1918 dans la Somme, au nord de Montdidier, Décision du Général commandant en Chef du 23 septembre 1918

« Régiment d'élite, toujours fidèle à ses belles traditions d'héroïsme. Le , s'est porté à l'attaque des lignes allemandes qu'il a enlevées de haute lutte, capturant 110 prisonniers et un matériel considérable. A bousculé l'ennemi sur le Chemin des Dames et l'a refoulé au nord de l'Ailette. Après 14 jours de combats incessants, a forcé le passage et en deux jours de poursuite a réalisé une avance de 18 kilomètres, délivrant cinq villages, réduisant plusieurs centres de résistance défendus avec acharnement. Le , s'est emparé d'un point d'appui fortement organisé où il a fait 105 prisonniers. Le , d'un nouveau bond victorieux de 3 kilomètres, a brisé la résistance de la Hunding Stellung et atteint la rive de la Souche »

— 5e citation à l'ordre de l'Armée pour les combats de la fin septembre et du mois d’octobre 1918 dans l’Aisne, Décision du GQG du 9 décembre 1918

Sources et bibliographieModifier

  • Anthony Clayton, Histoire de l'Armée française en Afrique. 1830-1962, éd. Albin Michel, Paris, 1994
  • Robert Huré, L'Armée d'Afrique : 1830-1962, éd. Charles-Lavauzelle, Paris, 1977
  • Historique du 1er régiment mixte de zouaves-tirailleurs, Stolberg, Kogel, , 32 p., disponible sur Gallica.

Notes et référencesModifier

  1. Historique du 7e régiment de tirailleurs, Constantine, Lefter, p.37
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussiModifier