Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

1993 au Vatican

Chronologie du Vatican

  • 1989
  • 1990
  • 1991
  • 1992
  • 1993
  • 1994
  • 1995
  • 1996
  • 1997

Cette page concerne l'année 1993 du calendrier grégorien au Vatican.

Sommaire

ChronologieModifier

Janvier 1993Modifier

  • Vendredi  : publication du motu proprio : Europae Orientalis par le pape Jean-Paul II. Ce motu proprio supprime la commission pontificale "Pro Russia" qui était dirigée par Mgr Jean-Louis Tauran[Note 1], et institue la commission inter-dicastères permanente pour l'Église en Europe de l'Est, compétente pour les Églises de rite latin et de rite oriental[1].

Février 1993Modifier

Mars 1993Modifier

  • Mardi  : publication du motu proprio : Inde a pontificatus par le pape Jean-Paul II. ce motu proprio fusionne le conseil pontifical pour le dialogue avec les non-croyants avec le conseil pontifical de la culture en devenant le Conseil Pontifical de la Culture. La Commission Pontificale pour la Conservation du Patrimoine Artistique et Historique de l'Église étant renommé en "Commission Pontificale pour les Biens Culturels de l'Église" ne la mettant plus sous la tutelle de la congrégation pour le clergé mais autonome avec son président issu du Conseil pontifical de la culture[2].

Avril 1993Modifier

Mai 1993Modifier

Juin 1993Modifier

Juillet 1993Modifier

Août 1993Modifier

Septembre 1993Modifier

Octobre 1993Modifier

Novembre 1993Modifier

Décembre 1993Modifier

  • Jeudi  : Accord fondamental entre le Saint-Siège et l'État d'Israël sur l'« Accord sur quelques principes fondamentaux » constitué de 15 articles et fruit de l'aboutissement d'une commission de travail bilatérale et permanente constitué le 29 juillet 1992 pour « étudier et définir ensemble les des sujets d'intérêts réciproque, en vue de parvenir à une normalisation des rapports ». Cet accord est signé entre le représentant du Saint-Siège Mgr Claudio Maria Celli sous secrétaire pour les relations entre les états, et M. Yossi Beilin vice ministre des affaires étrangères de l'état d'Israël au ministère des affaires étrangères à Jérusalem[6],[7].

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. il a depuis été créé cardinal

RéférencesModifier

  1. « Une commission inter-dicastères succède à la commission "Pro Russia" », La Documentation catholique, vol. 90, no 2069,‎ , p. 303 (ISSN 0012-4613)
  2. Jean-Paul II, « Le conseil pontifical de la culture et le conseil pontifical pour le dialogue avec les non-croyants sont réunis en un seul conseil », sur vatican.va, (consulté le 1er juin 2014)
  3. (en) H. Reed Sanderson et John L. Koprowski, The Last Refuge of the Mt. Graham Red Squirrel : Ecology of Endangerment, University of Arizona Press, , 427 p., p. 241-242
  4. (la) Angelo Sodano, « INTER PLURIMOS », sur vatican.va, (consulté le 1er juin 2014)
  5. « Jean-Paul II se blesse légèrement à l'épaule droite », La Documentation catholique, vol. 90, no 2084,‎ , p. 1077 (ISSN 0012-4613)
  6. « Accord fondamental entre le Saint-Siège et l'état d’Israël », La Documentation catholique, vol. 91, no 2087,‎ , p. 144 (ISSN 0012-4613)
  7. Carole Roubach, « Reconnaissance diplomatique mutuelle entre Israël et l'État du Vatican », sur live2times.com, (consulté le 1er juin 2014)

Voir aussiModifier