Ouvrir le menu principal

1841 en littérature

événements liés à la littérature en 1841
Chronologies
Années :
1838 1839 1840  1841  1842 1843 1844
Décennies :
1810 1820 1830  1840  1850 1860 1870
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain
Années de la littérature :
1838 - 1839 - 1840 - 1841 - 1842 - 1843 - 1844
Décennies de la littérature :
1810 - 1820 - 1830 - 1840 - 1850 - 1860 - 1870

ÉvénementModifier

 
Caricature de Victor Hugo par Benjamin Roubaud, 1841.
  • 7 janvier : Victor Hugo est élu à l'Académie française au fauteuil de Népomucène Lemercier au premier tour par 17 voix contre 15 pour Ancelot.
  • 28 janvier : Léopoldine Hugo va à son premier bal.
  • Janvier : début de la publication de la revue Le Moscovite, organe slavophile de Mikhaïl Pogodine.
  • 25 février : Ancelot est élu à l'Académie française.
  • 30 mars : la Chambre rejette le projet Lamartine sur la propriété littéraire par 154 voix contre 108.
  • 15 avril : la Revue des deux Mondes publie enfin l'article de Gobineau sur Capo d'Istria. Il y fait le procès d'un philhellénisme niais qui prétend voir dans les Grecs modernes les héritiers et les descendants des Grecs antiques. Article non dépourvu de lucidité politique ni de générosité, où Gobineau fonce contre Capo d'Istria, considéré comme l'artisan de la politique russe en Orient, et sert assez curieusement ainsi la politique de Guizot.
  • 19 avril :Victor Hugo termine la rédaction de son Discours de réception à l'Académie.
  • 24 mai : Gobineau va commencer « un ouvrage assez long en prose ». « Ce serait l'histoire des capitaines italiens du XVIe siècle. […1 J'ai toujours raffolé des condottieri. J'ai déjà marqué dans ma pensée Piccinino, Strozzi, Sforza, Trivulzio, Jean de Médicis et surtout le trois fois illustre César de Valentinois si calomnié de nos jours et des siens. »
  • 3 juin : Victor Hugo est reçu à l'Académie française. Son Discours est résolument politique : « dévouer sa pensée au développement continu de la sociabilité humaine ; avoir les populaces en dédain et le peuple en amour. » Salvandy, dans sa réponse, lui dénie toute importance politique et ne cite que ses premiers ouvrages.
  • 9 juin, Bordeaux : Baudelaire, qui vit une vie de bohème à Paris est embarqué quasi de force par son beau-père le général Aupick sur le Paquebot-des-Mers-du-Sud, pour un long voyage à destination des Indes. Il revient le .
  • 9 juin : Baudelaire s'embarque sur le Paquebot-des-Mers-du-Sud en direction de Calcutta.
  • 15 juin : dans la Revue des deux Mondes, à propos du discours de Victor Hugo, Magnin parle d'un véritable « programme de ministère ».
  • 24 juin : à l'Académie, Charles Nodier est nommé directeur et Victor Hugo chancelier.
  • 17 juillet :Gobineau a achevé la biographie de l'Alviane et écrit pour le journal des Débats un article sur la question de Candie. Il n'a aucune confiance dans le comité légitimiste : « Que faire de ces gens-là dans une affaire où il faudrait apporter tant de mesure, de prudence, d'adresse et de fermeté ? ».
  • 30 juillet : répondant aux vœux de la Garde nationale de Boulogne, Victor Hugo écrit pour l'inauguration d'une statue de Napoléon dans cette ville : Hymne pour l'inauguration de Napoléon (repris dans Toute la lyre).
  • 25 septembre - 16 novembre : Chateaubriand écrit la conclusion des Mémoires d'outre-tombe.

EssaisModifier

PoésieModifier

RomansModifier

RécompensesModifier

Principales naissancesModifier

Principaux décèsModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier