Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
1647 1648 1649  1650  1651 1652 1653
Décennies :
1620 1630 1640  1650  1660 1670 1680
Siècles :
XVIe siècle  XVIIe siècle  XVIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain


L’année 1650 a été marquée, en philosophie, par les événements suivants :

Sommaire

ÉvénementsModifier

PublicationsModifier

  • Comenius :
    • Kšaft umírající matky, Jednoty bratrské, 1650 - déception du fait de la paix de Westphalie;
    • Rebita Laucus, 1650 ;
    • Independentia aeternarum confusionum origo, 1650 .
  • János Apáczai Csere : Disputatio theologica de introductione ad philosophiam sacram. Ultrajecti (Utrecht).
  • Thomas Hobbes :
    • Human Nature, or the Fundamental Elements of Policy. Being a discovery of the faculties, acts and passions of the soul of man, from their original causes, according to such philosophical principles as are not commonly known or asserted (1650).
      • De la Nature Humaine, ou Exposition des facultés, des actions & des passions de l'âme, & de leurs causes déduites d'après des principes philosophiques qui ne sont communément ni reçus ni connus. (1772) Londres, traduit par le Baron d'Holbach. (1971), Paris, Vrin.
    • De Corpore Politico or the Elements of Law Moral and Politick, with discourses upon several heads as : of the law of nature, of oaths and covenants ; of several kinds of government, with the changes and revolutions of them. (1650).
  • Georg Stengel :
    • Liber primus: Vis et virus exemplorum, Hoc est solatia et documenta; haec moribus illa temporibus nostris adhibita. Liber secundus: Exempla in septem capitalium vitorum detestationem, per Quadragesimam. Ingolstadt: Gregor Haenlin 1650.
    • Cibus esurientium hoc est, aequitas et justitia dei homeines punientis, quando in terris fames est. Ingolstadt, Georg Haenlin, 1650. C'est un traité inconnu de nombreuses bibliographies gastronomiques. Placé sous la devise « non in solo pane vivit homo », son livre parle de la faim dans le plus pur style baroque de l'époque. C'est un traité émaillé de citations d'auteurs anciens sur toutes les nourritures terrestres : l'appétit, ce perpétuel supplice de Tantale ; la bonne faim ; la mauvaise (gourmandise), l'abstinence, la faim qui elle seule pousse les hommes à travailler, les nourritures qui servent plus à la volupté qu'à l'alimentation, l'ivrognerie (nombreux exemples pris dans la Bible), la faim dans le monde qui est cause de tant d'atrocités. Plusieurs chapitres sont consacrés au vin qui peut être un excellent médicament mais aussi le responsable de graves désordres. Il propose aussi des règles chrétiennes à respecter pendant les temps de famine : secourir les étrangers par exemple.

NaissancesModifier

DécèsModifier

  • 11 février à Stockholm : René Descartes, né le 31 mars 1596 à La Haye-en-Touraine (aujourd'hui Descartes), est un mathématicien, physicien et philosophe français.
  • 30 juin à Gènes : Niccolo Cabeo, également connu sous le nom Nicolaus Cabeus, né le 26 février 1586 à Ferrare, est un jésuite philosophe, théologien, ingénieur, physicien et mathématicien italien.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier