1612 en philosophie


L’année 1612 a été marquée, en philosophie, par les événements suivants :

ÉvénementsModifier

PublicationsModifier

  • Jakob Böhme : Aurora, oder die Morgenröte im Aufgang (1612). Trad. de l'all. Louis-Claude de Saint-Martin, 1800.

NaissancesModifier

  • à Paris : Antoine Arnauld (décédé le à Bruxelles), surnommé le Grand Arnauld par ses contemporains pour le distinguer des autres membres de sa famille, est un prêtre, théologien, philosophe et mathématicien français, l'un des principaux chefs de file des jansénistes. C'est un ardent opposant aux libertins, aux protestants, à ceux favorables à la scholastique et aux jésuites. Il est mort en Belgique mais son corps post-mortem fut transporté, en 1710, en France, à Palaiseau où il repose désormais.

DécèsModifier

  • à Rome : Antonio Persio (né en 1542 à Matera) est un philosophe et un prêtre italien.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier