Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Années 840 av. J.-C.

décennie
(Redirigé depuis -849)

ÉvénementsModifier

 
Obélisque noir de Kalah (Nimrud) érigé par Salmanazar III. Il représente la soumission de Jéhu au souverain assyrien, seule image existante d’un ancien roi israélite.
  • 850-825 av. J.-C.[1] (ou 847-823[2]) : règne en Égypte du pharaon Takélot II. À la mort d’Osorkon II, un difficile problème de succession entraîne une dispute des héritiers détenteurs des « apanages » de Thèbes et d’Héracléopolis. On entre dans la période dite de « l’anarchie libyenne » où le pouvoir éclate entre branche aînée et cadette de la XXIIe dynastie, une XXIIIe dynastie concurrente et diverses chefferies militaires autonomes[3].
  • 841 av. J.-C. :
 
Ivoire représentant peut-être Hazaël de Damas
 
Jéhu, roi d’Israël, verse un tribut au roi Salmanazar III. Obélisque noir.
  • 841-814 av. J.-C.. : règne de Jéhu, roi d’Israël[1]. Jéhu, général de Joram oint par le prophète Élisée, prend le pouvoir en Israël après avoir exécuté les rois d’Israël et de Juda, ainsi que Jézabel et la famille royale. Le temple païen est détruit, les prêtres et les adorateurs de Baal sont exterminés. Le coup d’État de Jéhu, qui s’appuie sur les milieux traditionalistes (Elisée et Jonadab) provoque une rupture dans le processus de modernisation d’Israël voulu par la dynastie d’Omri[10].
  • 841-825 av. J.-C.. : règne de Achazyahu (Ochozias), roi de Juda, et régence de sa mère Athalie, fille d’Achab, roi d’Israël, et de Jézabel (841-835 av. J.-C.) ; veuve de Joram, roi de Juda, elle fait massacrer les descendants royaux à la mort de son fils Ochozias, et prend le pouvoir pour empêcher l’extension de la révolution religieuse et nationaliste au royaume de Juda. Elle continue la politique de Josaphat et d’Achab : alliance avec la Phénicie et ouverture aux cultes étrangers (Baal)[10].

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d et e Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil, (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)
  2. Institut de papyrologie et d'égyptologie, Études sur l'Égypte et le Soudan ancien, Presses universitaires de Lille (ISBN 9782402049580, présentation en ligne)
  3. Nicolas Grimal, Histoire de l’Égypte ancienne, Fayard, (ISBN 9782213640013, présentation en ligne)
  4. a et b Gérard Degeorge, Damas : des origines aux Mamluks, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782738452337, présentation en ligne)
  5. Josette Elayi, Histoire de la Phénicie, (ISBN 9782262043254, présentation en ligne)
  6. John H. Hayes, Paul K. Hooker, A New Chronology for the Kings of Israel and Judah and Its Implications for Biblical History and Literature, Wipf and Stock Publishers, (présentation en ligne)
  7. A Warkentin, A Harmony of the Kings, Wipf and Stock Publishers, (ISBN 9781556357541, présentation en ligne)
  8. Tan Koon San, Dynastic China : An Elementary History, The Other Press, (ISBN 9789839541885, présentation en ligne)
  9. Josette Elayi , op. cit, p. 160.
  10. a et b André Lemaire, Histoire du peuple hébreu, Presses Universitaires de France, (ISBN 9782130730057, présentation en ligne)