Ouvrir le menu principal

Étienne Rebaudengo

dramaturge français

Etienne Rebaudengo est un écrivain et dramaturge monégasque, d'expression française, né le en Principauté de Monaco et mort le à Tardais (Eure-et-Loir).

Sommaire

BiographieModifier

La famille Rebaudengo, originaire de Mondovi dans le Piémont (Italie), est établie à Monaco depuis le XIXe siècle. Trois générations de maçons et d'entrepreneurs en bâtiments précèdent la naissance d’Étienne Rebaudengo le 9 octobre 1924. À l'âge de dix-huit mois, à la suite du divorce de ses parents, il est confié à la garde de sa grand-mère paternelle. Il ne connaîtra jamais sa mère, qui meurt peu de temps après. En 1934, il est envoyé en pension au collège Saint-Charles à Bordighera,(Ligurie,Italie). Son statut d'orphelin le fait se sentir différent de ses camarades et accroît sa sensibilité et son imagination. À onze ans il compose sa première tragédie : quelques pages maladroites en alexandrins qui lui laissent entrevoir la magie de l'écriture. En 1939, la déclaration de guerre le contraint à abandonner sa scolarité et à intégrer l'Institut Agronomique de Valabre (Bouches-du-Rhône) duquel il sort muni du seul diplôme qu'il ait jamais obtenu. Il rejoint alors l'entreprise familiale, mais en 1948, taraudé par le désir irrépressible d'écrire, il abandonne tout pour s'installer à Paris.

S'ensuivent sept ans d'études en solitaire, tout en commençant un premier ouvrage : Syrna. Il suit en auditeur libre les cours d'esthétique d'Étienne Souriau à la Sorbonne, participe aux tournées théâtrales de Bernard Bimont, et effectue des travaux de secrétariat littéraire pour Georges Le Roy et surtout pour Paul Géraldy.

En 1955, amené à fonder une famille, il entre à Europe 1, toute récente station de radio, où il travaille aux côtés de Michel Tournier à la régie publicitaire.

ŒuvresModifier

Pièces jouéesModifier

Pièces radiodiffuséesModifier

PublicationsModifier

  • 1994 : Molly, Éditions Fixot (collection Rideau Rouge)
  • 1995 : Pôles, Éditions Fixot (collection Rideau Rouge)
  • 1999 : Julius, Éditions Fixot (collection Rideau Rouge)

Liens externesModifier