Éric Blanc (humoriste)

acteur français
Éric Blanc
Naissance (56 ans)
Cotonou, Dahomey
Nationalité Française
Béninoise
Profession Humoriste
Acteur

Éric Blanc, de son vrai nom Éric Degbegni, né le à Cotonou, est un imitateur, humoriste et acteur français d’origine béninoise.

BiographieModifier

Né à Cotonou (Bénin) d’un père magistrat et d’une mère puéricultrice, il y vit jusqu’en 1975 où il s’exile avec sa famille pour Paris après le coup d’État du général Kérékou. Il abandonne assez rapidement ses études de droit pour se consacrer à la scène. En 1986, il débute au Caveau de la République avec des imitations de Valéry Giscard d’Estaing, Frédéric Mitterrand ou Yannick Noah et enchaîne rapidement par des prestations régulières à la télévision dont La Classe sur France 3.

Il crée son premier one-man show au Bataclan puis à Bobino. Dans la deuxième moitié des années 1980, il connaît une période de succès grâce à ses numéros d'imitateur : les médias français le présentent alors comme le seul Noir qui imite les Blancs célèbres. En 1988, il tient la vedette du film Black Mic-Mac 2, et l'année suivante celle du film L'Invité surprise, dans lequel il donne la réplique à Victor Lanoux.

La carrière d'Éric Blanc connaît cependant un coup d'arrêt en raison de démêlés judiciaires avec le critique de cinéma Henry Chapier : l'humoriste avait effectivement imité ce dernier lors de la cérémonie des Césars et lors de l'émission Bains de minuit, présentée par Thierry Ardisson, le [1], en se moquant de l'homosexualité du journaliste[2]. Éric Blanc se trouve alors, à partir de 1988, « interdit » de télévision[3]. Il poursuit néanmoins ses activités, apparaissant au théâtre et, plus rarement, au cinéma[4].

SpectaclesModifier

  • 1988 : Le Noir qui imite les Blancs
  • 2004 : Itinéraire d'un Noir gâté
  • 2009 : Éric Blanc sort du noir
  • 2013 : Mon frère blanc

ThéâtreModifier

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier