Éric Amalou

handballeur français

Éric Amalou
Image illustrative de l’article Éric Amalou
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (51 ans)
Lieu Le Lamentin, Drapeau de la Martinique Martinique
Taille 1,87 m
Poste Ailier gauche
Surnom(s) Cook
Situation en club
Club actuel retraite sportive
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
0000-1994 Drapeau : France Vénissieux handball
1994-1996 Drapeau : France OM Vitrolles
1996-1998 Drapeau : France US Ivry
1998-2000 Drapeau : Allemagne VfL Gummersbach
2000-2003 Drapeau : Allemagne ThSV Eisenach
2003-2006 Drapeau : France US Ivry
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1995[1]-1996 Drapeau : France France31 (?)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Éric Amalou, né le au Lamentin en Martinique, est un ancien joueur français de handball évoluant au poste d'ailier gauche.

BiographieModifier

Les parents d'Éric Amalou quitte la Martinique quand il a trois ans pour rejoindre la France métropolitaine[2]. Il grandit à Vénissieux et joue d'abord au football au FC Lyon avant de se tourner vers le handball[2]. Et avec succès puisqu'avec le Vénissieux handball, il devient champion de France en 1992 et remporte deux coupes de France en 1991 et 1992. Avec le club de la banlieue de Lyon, il atteint également la demi-finale de la coupe d'Europe des clubs champions en 1993, mais en proie à d'importantes difficultés financières, il subit la chute du club et rejoint l'OM Vitrolles. S'il y remporte deux nouveaux titres de champion de France en 1994 et 1996, Amalou est à nouveau victime des difficultés financières d'un OM Vitrolles qui disparait en 1996[2].

Malgré tout, ses bonnes performances en club lui ouvre les portes de l'équipe de France et ainsi, il participe aux Jeux olympiques 1996 à Atlanta, terminant à la quatrième place[3] puis remporte la médaille de bronze du championnat du monde 1997[4].

Evoluant désormais à l'US Ivry où il a retrouvé son entraîneur de Marseille et Vénissieux, Sead Hasanefendić[2], il y remporte son quatrième championnat de France en 1997 avant de rejoindre en 1998 l'Allemagne et le VfL Gummersbach[5] où il évolue pendant deux saisons puis le ThSV Eisenach entre 2000 et 2003[6]. Enfin, il retrouve l'US Ivry où il évolue jusqu'en 2006.

Depuis sa retraite sportive, il s'est reconverti en entraîneur, actuellement au Thiais handball club.

ClubsModifier

PalmarèsModifier

En équipe de FranceModifier

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Notes et référencesModifier

  1. « Historique de la LPA Handball - Les internationaux de Provence », sur Ligue Provence-Alpes de Handball (consulté le 10 novembre 2014)
  2. a b c et d « Eric Amalou s'occupait de plantes avant de planter des buts », sur L'Humanité.fr, (consulté le 10 novembre 2014)
  3. a b et c (en) « Eric Amalou », sur sports-reference.com (consulté le 5 juin 2013)
  4. « Profil d'Eric Amalou », sur sportquick.com (consulté le 5 juin 2013)
  5. a et b (de) « Effectif du VfL Gummersbach pour la saison 1998-1999 », sur Archives du THW Kiel (consulté le 18 juillet 2015)
  6. a b et c (de) « Effectif du ThSV Eisenach pour la saison 2002-2003 », sur sport-komplett.de (consulté le 5 juin 2013)
  7. « Le fil de la semaine », sur L'Humanité.fr, (consulté le 10 novembre 2014)
  8. « Eric Amalou en recherche », sur handzone.net, (consulté le 5 juin 2013)

Liens externesModifier