Équipe de France de football de plage

Drapeau : France Équipe de France
logo
Logo de la FFF depuis 2018
Généralités
Confédération UEFA
Emblème Le coq gaulois
Couleurs Bleu, blanc, rouge
Surnom Les Bleus, les Tricolores
Classement BSWW en augmentation 27e (décembre 2019)
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : France Claude Barrabé
Record de sélections Stéphane François
Meilleur buteur Jérémy Basquaise
Rencontres officielles historiques
Premier match (Drapeau d'Italie Italie, 1-4)
Plus large victoire 19–1 Drapeau : Albanie Albanie ()
Plus large défaite 15–5 Drapeau du Brésil Brésil ()
13–3 Drapeau du Brésil Brésil ()
10–0 Drapeau d'Ukraine Ukraine ()
Palmarès
Coupe du monde Médaille d'or, Coupe du Monde 2005
Euro BS League Médaille d'or, Europe 2004
Euro BS Cup Médaille d'argent, EuropeMédaille d'argent, EuropeMédaille d'argent, Europe 2003, 2006 et 2007
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de France de football de plage, créée en 1997, est l'équipe nationale qui représente la France dans les compétitions internationales masculines de football de plage, sous l'égide de la Fédération française de football (FFF). Elle consiste en une sélection des meilleurs joueurs français. Les joueurs sont traditionnellement appelés Les Tricolores ou encore Les Bleus. De nos jours c'est cette dernière appellation qui est la plus usitée.

Jusque dans les années 2000, le palmarès de l'équipe de France reste vierge, avec comme meilleure performance trois finales perdues en Championnat du monde 1998 et 2001 ainsi qu'en Championnat d'Europe 1999. Elle remporte l'Euro Beach Soccer League en 2004 après une quatrième finale concédée, puis la première édition de la Coupe du monde FIFA en 2005. La France reste au haut niveau dans la suite de la décennie, avec trois finales de Championnat et de Coupe d'Europe en 2006 et 2007. Ne parvenant plus à se qualifier pour la Coupe du monde, les Bleus chutent depuis au classement BSWW où ils végètent au-dessus de la 30e place, connaissant même deux relégations en seconde division de l'EBSL.

Depuis 1997, l'équipe de France est marquée par plusieurs générations de joueurs talentueux. Au début, ce sont essentiellement d'anciens footballeurs professionnels sur herbe, emmenés par Éric Cantona, tel que Pascal Olmeta, Jean-Marie Aubry dans les buts, Marc Libbra, Sébastien Perez ou encore Frédéric Mendy qui forment la sélection. Stéphane François, Didier Samoun et Jérémy Basquaise deviennent aussi des cadres tricolores. Dans les années 2010, d'autres ex-professionnels arrivent tels que Sébastien Hamel, Jean-Christophe Devaux et Mickaël Pagis. Des experts de beach soccer s'imposent progressivement : Julien Soares, Anthony Fayos et Anthony Barbotti.

Le coq gaulois est le symbole de l'équipe et ses couleurs sont celles du drapeau national, à savoir le bleu, le blanc et le rouge.

HistoireModifier

Débuts réussis et premières finales perdues (1997-2002)Modifier

L’équipe de France de football de plage est créée en 1997 et participe à sa première compétition internationale dès janvier, à l'occasion du Championnat du monde à Rio de Janeiro. Le premier match de son histoire est perdue contre l'Italie (1-4) mais la France remporte le second contre l'Uruguay (5-4). Un deuxième revers contre l'Argentine fait terminer les Tricolores derniers de leur groupe, à la différence de but[1]. Dans la sélection, Joël Cantona est notamment présent[2]. À l'été, les Bleus jouent le BSWW Mundialito 1997, dont ils ne passent pas non plus le premier tour avec encore deux défaites et une victoire, et la Coupe intercontinentale, terminée en petite finale. En décembre, après la fin de sa carrière de footballeur professionnel, Éric Cantona rejoint son frère et se consacre au football de plage[2].

L'année suivante, la France hausse son niveau de jeu et perd en finale contre le Brésil[3].

Le Championnat du monde 1999 ressemble davantage à la première participation des Bleus avec deux défaites en autant de confrontations, notamment un lourd 15-5 contre le Brésil lors du premier match[4].

De même en 2000, les Bleus sont troisième de leur groupe et éliminés.

Les Tricolores sont à nouveau finalistes en 2001. Pascal Olmeta est élu meilleur gardien de la compétition[5]. Les Bleus sont demi-finaliste de l'Euro BS League et perdent contre l'Italie dans le match pour la troisième place.

Récurrent dans leur alternance de résultat mondial, la France ne passe pas les poules lors de la Coupe du monde 2002. En Championnat d'Europe, l'Espagne élimine les Bleus, éliminés pour la troisième fois consécutives en demi-finale, aux tirs-au-but[6] (6-6 tab 1-2).

L'année suivante, les Français sont éliminés en demi-finale par l'Espagne et perd contre le Portugal lors du match pour la 3e place[7]. Les Espagnols privent aussi les Bleus du titre européen avec un but en or en finale (8-7 ap)[6].

Finales systématiques et premiers titres (2003-2007)Modifier

Les Portugais battent la France en quarts-de-finale du Mondial 2004[8]. Lors de l'Euro Beach Soccer League 2004, la France s'offre son 1er titre en football de plage. Celui-ci le qualifie pour la première Coupe du monde FIFA l'année suivante[9].

Lors de cette Coupe du monde 2005, la France se retrouve dans le groupe D avec l'Argentine (8-2) et l'Australie (5-1) et se qualifie pour les quarts de finale. Les Bleus y dominent l'Espagne (7-4) puis passent l'obstacle japonais en demi-finale (4-1). Ils affrontent en finale le Portugal pour un match serré. Le score, après le temps réglementaire, est de 3 à 3. Au terme de la séance de tirs au but, la France remporte son premier titre de champion du monde.

En 2006, la sélection passe sous le giron de la Fédération française de football, devant être proposée par une fédération pour participer à la seconde Coupe du monde FIFA. Henri Émile intègre l'encadrement de la sélection[10]. La saison 2006 voit la révélation de Jérémy Basquaise. En mai, les Bleus sont finalistes de la Coupe d'Europe. Ils n'obtiennent en parallèle la qualification pour la phase finale du Championnat d'Europe à Marseille, que lors de la quatrième et dernière étape[11]. En super-finale, les Bleus finissent sixième et dernier, pire résultat depuis la première édition en 1998 et ratent la qualification pour la Coupe du monde par ce biais. Les Tricolores doivent passer par le tournoi qualificatif pour obtenir le dernier ticket, compétition qu'ils remportent. En novembre, pour la Coupe du monde 2006, les Bleus sortent facilement de la phase de poule, opposés à l'Espagne (7-4), au Canada[12] (8-1) et à l'Iran (6-3). Contre le Japon en quart de finale, la France se fait peur (3-2, menant 3-0). Les Bleus perdent ensuite contre l'Uruguay en demi-finale (2-2 t. a. b. 0-1). La France termine troisième de la compétition en battant le Portugal (6-4) dans la petite finale. Le jeune Jérémy Basquaise termine meilleur buteur français de la compétition.

Lors du Mondial 2007, l'équipe de France peine en groupe : Émirats arabes unis (6-5), Nigeria (2-2 t. a. b. 2-3) et Argentine (2-2 t. a. b. 2-1). Le quart-de-finale est plus facilement gagné contre le Sénégal (6-2). Avant la défaite en demi-finale contre le futur vainqueur brésilien (2-6). Dans le match pour la troisième place, l'Uruguay[13] l'emporte aux tirs au but (2-2 t. a. b. 0-1).

Relégations en Division B (2008-2013)Modifier

Lors de la Coupe du monde 2008 que la France accueille à Marseille, les Bleus sont dépassés par le Sénégal lors de l'entrée en lice (5-5 t. a. b. 1-2). Le second match est remarquable : les Tricolores mènent 5-1 à la moitié du match, mais l'Iran égalise avant la fin du temps réglementaire (5-5) puis de prendre l'avantage en prolongation et que Jérémy Basquaise égalise, signant un quadruplé. La France l'emporte finalement aux tirs au but (6-6 t. a. b. 2-1)[14]. Les doublés de Didier Samoun et Basquaise contre l'Uruguay lors du dernier match de poule permet aux Bleus de se qualifier (4-3)[15]. En quart contre l'Italie, les Tricolores s'inclinent[16] (2-5), trop dépendant des performances de Didier Samoun et Basquaise[17].

Les Bleus ne se qualifient ensuite pas pour la Coupe du monde 2009[18].

 
Équipe de France à l'Euro Beach Soccer League 2010

En 2010, des joueurs de Championnat de France de football tels que Sébastien Hamel, Jean-Christophe Devaux et Mickaël Pagis intègrent l'équipe. Encore une fois, les Bleus échouent dans l'obtention d'un billet pour la Coupe du monde 2011. Ils participent ensuite comme chaque année à l'Euro Beach Soccer League et les Français sont relégués en seconde division. Éric Cantona quitte son poste à la suite de ce résultat et est remplacé par Stéphane François[16].

Descendu en Division B, les Bleus réussissent à remonter dans l'élite européen dès 2011 en venant à bout de la Turquie en finale de promotion pour une revanche de l'année précédente[19].

L'année suivante, les Tricolores terminent leur saison d'Euro Beach Soccer League 2012 avec aucun point et six défaites. Pour sauver leur place en Division A, ils sont obligés de gagner la finale de promotion[20]. Mais l'équipe échoue et redescend un an après son retour parmi l'élite[16],[21].

Grâce à l'ouverture de la compétition à davantage d'équipe, l'équipe est repêchée en première division pour l'année 2013[16]. Pour renforcer l'attractivité et la compétition, la FIFA décide de passer le groupe A à douze nations. La France, la Biélorussie et l'Allemagne sont donc repêchées et participent à l'Euro Beach Soccer League 2013[22]. Aussi, la France manque de peu[Comment ?] sa place pour la Coupe du monde 2013.

Après six défaites lors des deux étapes de l'Euro Beach Soccer League 2013, les Bleus participent de nouveau à la Super-finale de promotion. Derniers de Division A, les Tricolores sont opposés aux meilleures équipes de Division B et doivent remporter tous leurs matchs pour rester parmi l'élite la saison suivante[23]. La sélection y parvient avec une victoire 2-1 en finale contre la Grèce, grâce à un doublé de Didier Samoun.

Stagnation (2014-2019)Modifier

En 2014, les Bleus ne se qualifient ni pour la phase finale de l'Euro Beach Soccer League 2014, en terminant neuvième (à un seul point de la qualification), ni pour la Coupe du monde 2015.

Mi-, la FFF décide « de mettre fin à l’Équipe de France de Beach Soccer »[24]. Après avoir rencontré Noël Le Graët, président de la FFF, avec Stéphane François, Alain Porcu, président de la Ligue de la Méditerranée et chef de délégation de la sélection, obtient que l'équipe nationale continue au moins d'exister jusqu'à la fin de son mandat à la tête de la Ligue régionale, en 2016[16]. L'année 2015 est une saison de transition sans qualification pour la Coupe du monde. Le sélectionneur intègre et teste de nouveaux joueurs dont Anthony Cianni. L'objectif est de se maintenir en Division A de l'Euro BS League. La France parvient même à se qualifier pour la super-finale, pour la première fois depuis 2008[25], dont elle termine cinquième sur huit nations. Les Bleus participent ensuite aux premiers Jeux méditerranéens de plage et finissent à nouveau cinquième des huit pays participant.

Lors de l'Euro Beach Soccer League 2016, les Bleus s'inclinent pour leur cinq premières rencontres et doivent leur maintien en Division A à une courte victoire contre la Roumanie et un quadruplé d'Anthony Barbotti. Au début du mois de septembre 2016, les protégés de Stéphane François disputent les qualifications pour la Coupe du monde 2017. Après la première place dans la première phase de poule, la seconde phase met un terme aux ambitions françaises de qualification, terminée à la septième place. Cela scelle l'absence de la France à la Coupe du monde FIFA pour la cinquième édition consécutive.

La saison 2017 débute par l'Euro Beach Soccer League 2017 et, pour la première étape, les Français battent la Russie et l'Allemagne et ne cédent que contre l'Espagne d'un seul but. La seconde étape est fatale aux Bleus en raison de trois défaites. La France termine à nouveau neuvième, aux portes de la Superfinale, assurant tout de même le maintien en Division A. À la fin du mois de juillet, les Bleus sont invités au Mundialito, où ils rencontrent le pays hôte portugais, le Brésil et la Russie. Ces trois matchs de prestige, malgré les trois défaites, constituent les dernières sélections du capitaine de la sélection et ancien footballeur professionnel Yannick Fischer.

À l'Euro Beach Soccer League 2018, les Bleus débutent par trois revers. Pour la seconde étape, les Tricolores battent l'Allemagne (4-1) et frôlent la qualification en Super-finale lors du dernier match contre l'Espagne, perdu 3-2 après avoir mené 0-2. La France finit donc encore à la neuvième position.

La saison 2019 débute en mai avec les qualifications pour la première édition des Jeux mondiaux de plage. En quarts-de-finale, les Français sont défaits 10-2 par l'Italie puis terminent à la huitième place après deux nouvelles défaites. Les Bleus disputent ensuite les qualifications pour la Coupe du monde 2019. Deuxième de la première phase de poule, ne cédant que contre le Portugal, les Français sont éliminés en quart de finale par la Biélorussie (4-1), manquant la Coupe du Monde pour la sixième édition consécutive. À l'issue, Stéphane François, sélectionneur depuis 2011, quitte son poste. Gérard Sergent, son adjoint, assure l'intérim jusqu'à la fin d'année. Au milieu du mois d'août, les Français disputent l'EBSL et sont défaits de nouveau par la Biélorussie (4-1) puis l'Italie (6-3). Lors de la dernière rencontre, décisive autant pour la qualification en super-finale q3 pour le maintien en Division A, les Bleus perdent aux tirs au but contre l'Allemagne (7-7 tab 4-5). Les Bleus terminent à la onzième place, laissant seulement la place de barragiste à l'Azerbaïdjan au bénéfice d'une meilleure différence de buts. Pour conclure la saison, les Bleus jouent la deuxième édition des Jeux méditerranéens de plage. En phase de poule, la sélection tricolore bat le record de la plus large victoire de son histoire en battant l'Albanie (19-1). Encore défaits par l'Italie, les Bleus se qualifient pour le match de la médaille de bronze, qu'ils obtiennent en dominant le Maroc (5-1).

Nouveau sélectionneur (depuis 2020)Modifier

Résultats de l'équipe de FranceModifier

PalmarèsModifier

Palmarès de l'équipe de France de football de plage en compétitions officielles
Compétitions mondiales Compétitions continentales

Parcours dans les compétitions internationalesModifier

Coupe du mondeModifier

Parcours de l'équipe de France en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
  1995 -   2002 Premier tour   2009 Non qualifiée
  1996 -   2003 Demi-finale (4e)   2011 Non qualifiée
  1997 Premier tour   2004 Quart de finale   2013 Non qualifiée
  1998 Finaliste   2005 Vainqueur   2015 Non qualifiée
  1999 Premier tour   2006 Demi-finale (3e)   2017 Non qualifiée
  2000 Premier tour   2007 Demi-finale (4e)   2019 Non qualifiée
  2001 Finaliste   2008 Quart de finale   2021

Championnat d'EuropeModifier

Parcours de l'équipe de France en championnat d'Europe de 1998 à 2009
Année 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Résultat 6e Finale 3e 4e 3e Finale Victoire 3e 6e Finale 7e 7e
Parcours de l'équipe de France en championnat d'Europe de 2010 à 2020
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Résultat Relégué Promu Repêché Maintenu 9e 7e 10e 9e 9e 11e

BSWW MundialitoModifier

Parcours de l'équipe de France en BSWW Mundialito de 1997 à 2009[26]
Année 1994 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Résultat NI 1er tr NI 4e 3e 4e NI 1er tr 1er tr 3e 6e - 4e NI
Parcours de l'équipe de France en BSWW Mundialito de 2010 à 2019
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Résultat NI 4e Non invité - NI 4e Non invité

Coupe d'EuropeModifier

Parcours de l'équipe de France en coupe d'Europe
Année Position Année Position Année Position
  1998 Premier tour   2004 Demi-finale (4e)   2009 Quart de finale (6e)
  1999 Demi-finale (3e)   2005 Quart de finale (7e)   2010 Quart de finale (7e)
  2001 Quart de finale (5e)   2006 Finaliste   2012 Quart de finale (7e)
  2002 Demi-finale (3e)   2007 Finaliste   2014 Non qualifiée
  2003 Finaliste   2008 Non qualifiée   2016

Évolution au classement BSWWModifier

Évolution au classement BSWW mondial[18],[27]
Années[note 1] 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Rang mondial >3 >3 >3 7e 7e 24e 27e 21e 30e 30e 27e
Rang européen 4e 6e 12e 9e 9e 11e 10e 8e

Légende du classement mondial :

  • de 1 à 10
  • de 11 à 50
  • de 51 à 120
  • Légende du classement européen :

  • de 1 à 7
  • de 8 à 30
  • de 31 à 40
  • InfrastructuresModifier

    En 2015, le nouveau sélectionneur Stéphane François amène les Bleus dans les installations de Balaruc-les-Bains, découvertes l'année précédente. Elles sont alors ce qui se fait de mieux dans la région. François déclare « Deux terrains de cette qualité dans un cadre aussi magnifique, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu ça ailleurs »[28].

    PersonnalitésModifier

    SélectionneursModifier

    Sélectionneur successifs
    Période Nom
    1997 - 2004 non connu
    2004 - 2010   Éric Cantona
    2011 - 2019   Stéphane François
    2019   Gérard Sergent
    depuis 2020   Claude Barrabé
     
    Éric Cantona en 2010.

    Éric Cantona arrête sa carrière de footballeur professionnel en [2]. Avant la fin d'année, il joue son premier match de beach soccer. Le King ne devient entraîneur-sélectionneur que sept ans plus tard[29], en 2004[30]. Durant ses deux premières années, l'équipe de France remporte ses deux seuls titres : européen en 2004 puis la Coupe du monde 2005. En 2006, Henri Émile prend la responsabilité du football-diversifié à la FFF et intègre la sélection comme intermédiaire entre la fédération et Cantona[10]. Il garde ce rôle jusqu'en 2008, puis devient instructeur pour la FIFA[31]. Entre 2006 et 2009, la France atteint trois finales européennes (deux coupes puis un championnat) et deux fois les demi-finales de Coupe du monde. En 2010, Cantona dirige les Bleus de plage pour la deux-centième fois[30]. À la fin de cette saison, les Tricolores étant relégué en Division B de l'Euro Beach Soccer League, Cantona quitte son poste[16].

    Capitaine de l'équipe, Stéphane François est désigné sélectionneur à partir de [32]. En accord avec les joueurs cadres du moment, il continue aussi d'évoluer sur les terrains. Durant sa première année à leur tête, les Bleus remontent en Division A puis se sauvent en finale de promotion en 2012, avant d'être repêché en 2013. Jamais avec François à sa tête, la France ne se qualifie pour une Coupe du monde. Mais elle atteint la super-finale de l'Euro BS League 2015, pour la première fois depuis 2008 et les qualifications automatiques. Continuant à passer des diplômes et se rapprocher du football à onze, il quitte son poste à l'été 2019 pour intégrer le centre de formation de l'Olympique de Marseille.

    Son adjoint depuis 2015, Gérard Sergent, auparavant sélectionneur d'équipes de France de jeunes, assure l'intérim jusqu'à la fin de saison 2019. À la tête des Bleus, il obtient la médaille de bronze aux Jeux méditerranéens de plage.

    Claude Barrabé est désigné pour devenir sélectionneur en 2020.

    Joueurs emblématiquesModifier

    Joueurs les plus présents
    # Nom Début Fin Période
    1 Didier Samoun 2002 2016 15 ans
    2 Stéphane François 2005 2018 14 ans
    3 Jérémy Basquaise 2006 ... 14 ans
    4 Thierry Ottavy 2001 2011 11 ans
    5 Julien Soares 2010 ... 10 ans
    6 Anthony Fayos 2010 ... 10 ans
    7 Éric Cantona 1997 2005 9 ans
    8 Anthony Mendy 2004 2012 9 ans
    9 Anthony Barbotti 2011 ... 9 ans
    Mise à jour : fin de saison 2019
    Capitaines
    Période Joueur
    Jean-Marc Édouard
    2006-2011 Jérémy Basquaise
    0000-2010 Stéphane François[30]
    2011-2014 Mickaël Pagis
    2014-2017 Yannick Fischer
    2017- Anthony Barbotti

    Les premiers joueursModifier

    Les premiers joueurs de l'équipe de France de football de plage sont d'anciens footballeurs professionnels amis d'Éric Cantona[2]. Ainsi on voit Pascal Olmeta dans les buts français lors du championnat du monde 2001 puis Vincent Guérin, Bruno Germain, Laurent Fournier Jean-Marie Aubry ou encore Claude Barrabé.

    Cantona se souvient en 2005 : « il nous arrivait même de disputer des compétitions juste pour le plaisir d'être ensemble. (...) Nous avions besoin de noms pour attirer le public dans les compétitions »[2].

    Au début des années 2000, le sélectionneur fait le constat que « nous ne pouvions ignorer que nous disposions de joueurs de 25 ans en pleine forme, qui pratiquent régulièrement, et qui ont envie de progresser… Même si mes amis avaient un nom, il fallait laisser la place. Pour que la discipline avance »[2].

    Vainqueurs de la Coupe du monde 2005Modifier

    En vue de la Coupe du monde FIFA 2005, Éric Cantona et la FFF mettent en place des détections. Il rappelle en 2005 : « Nous prospectons, principalement dans le sud de la France. Nous avons construit un centre d'entraînement dans la région de Marseille. Il y a un gros vivier de footballeur à Marseille, de nombreux clubs de quartier. La plupart jouent à onze et se libèrent pour le beach, grâce à des accords avec leur club. En moyenne et par semaine, ils s'entraînent quatre fois avec leur club, et deux fois en beach soccer. Ce sont des athlètes de haut niveau. Souvent même, ils sont d'anciens pensionnaires de centres de formation et regrettent un peu leurs erreurs passées »[2].

    Par la suite, commencent à se développer les structures pour pratiquer le football de plage et des joueurs plus jeunes, généralement footballeurs amateurs d'un bon niveau (CFA, CFA 2), pratiquant sur le sable lorsqu'ils ne sont pas sur herbe, sont appelés à défendre le maillot bleu. Les saisons passent et l'on voit éclore une génération n'ayant jamais connu le haut niveau en football à 11.

    Dans le groupe champion du monde en 2005, on découvre notamment Anthony Mendy, Sébastien Sansoni, Stéphane François et Didier Samoun aux côtés du King toujours entraineur-joueur.

    Apport d'anciens professionnelsModifier

     
    Mickaël Pagis rejoint le sable en 2010, après sa carrière sur herbe.

    En 2010, des joueurs de Ligue 1 tels que Sébastien Hamel, Jean-Christophe Devaux et Mickaël Pagis intègrent l'équipe[16].

    En 2013, Stéphane François, devenu sélectionneur-joueur, décide de renouveler 90 % de l'effectif pour préparer l'avenir. Ainsi de jeunes joueurs découvrent la tenue tricolore, où les cadres sont alors le buteur réunionnais Jérémy Basquaise et le capitaine Mickaël Pagis, accompagnés d'Anthony Fayos et Sébastien Sansoni[34].

    En 2014, François convoque Yannick Fischer et Ronan Le Crom, tous deux anciens footballeurs professionnels[35]. Début 2015, François fait le constat : « pour nous rejoindre, les membres de l’équipe doivent prendre des congés personnels. Nous ne pouvons pas réunir les meilleurs à chaque stage »[36]. Qualifiée pour la super-finale de l'EBSL 2015, la France est alors la seule nation amateure sur les huit qualifiées[37].

    Formation et rajeunissementModifier

    Effectif actuelModifier

    Le sélectionneur national Claude Barrabé convoque dix-sept joueurs pour la rentrée 2020 de l’équipe de France de beach-soccer, une double confrontation amicale mi-août en Suisse, presque un an après la dernière rencontre.

    Effectif et encadrement de l'équipe de France au 23 juillet 2020[38]
    Joueurs     Encadrement technique
    P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
    Gardiens
    999 G Antonini, WilliamWilliam Antonini 9 923 24/8/1993 (27 ans) - - BSC Amnéville 2020
    999 G Fort, DenisDenis Fort 14 721 5/7/1980 (40 ans) 999 999 Grande-Motte PBS 2012
    16 G Prouvost, MathieuMathieu Prouvost 8 472 14/8/1997 (23 ans) 8 1 AS Étaples 2016
    Défenseurs
    999 D Gnepo, FranckFranck Gnepo 13 953 12/8/1982 (38 ans) 999 999 Marseille BT 2012
    12 D Gosselin, QuentinQuentin Gosselin 8 961 12/4/1996 (24 ans) 26 3 AS Étaples 2017
    999 D Huck, SébastienSébastien Huck 11 917 9/3/1988 (32 ans) 999 999 Montpellier HBS 2014
    999 D Leblanc, OlivierOlivier Leblanc 12 215 16/5/1987 (33 ans) 14 4 FC St-Médard-en-Jalles 2018
    999 D Phirmis, SylrickSylrick Phirmis 10 056 13/4/1993 (27 ans) - - Dynamo Le Moule 2020
    Milieux
    999 M Bizot, BaptisteBaptiste Bizot 12 840 29/8/1985 (35 ans) 38 13 FC St-Médard-en-Jalles 2016
    999 M Grandon, LéoLéo Grandon 9 377 21/2/1995 (25 ans) 999 999 Grande-Motte PBS 2014
    999 M Magniez, LucasLucas Magniez 8 108 13/8/1998 (22 ans) - - Calais Jeunes Futsal 2020
    999 M Shillingford, TerryTerry Shillingford 10 294 18/8/1992 (28 ans) - - Gwada BS 2020
    Attaquants
    999 A Lapouge, KévinKévin Lapouge 12 063 15/10/1987 (33 ans) - - BSC Amnéville 2020
    19 A Legal, MaximeMaxime Legal 7 951 17/1/1999 (21 ans) 4 3 AS Étaples 2019
    9 A Santos Dias, DionizioDionizio Santos Dias 7 663 1/11/1999 (20 ans) 10 4 Marseille BT 2019
    Sélectionneur
    Sélectionneur(s) adjoint(s)
    •   Arnaud Proust
    Entraîneur(s) des gardiens
    Kinésithérapeute(s)
    •   Stéphane Laroche
    Médecin(s)
    •   Bernard De Fontenelle

    Chef de délégation

    •   Jean-Claude Printant

    Manager


    Légende


    Effectif sur le site de la fédération 


    Appelés récemmentModifier

    Les joueurs suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été appelés lors des douze mois précédents la dernière sélection[39],[40],[41].

    Pos. Nom Date de Naissance Sél. Buts Depuis Club Dernier appel
    G German Enrique Salazar Medina (30 ans) 7 1 2019 Montpellier HBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    D Anthony Fayos (33 ans) 2010 Montpellier HBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    D Julien Soares (32 ans) 2010 Montpellier HBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    M Stéphane Belhomme (24 ans) 21 16 2016 Grande-Motte PBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    M Lucas Drouillet (25 ans) 9 1 2018 FC Saint-Médard-en-Jalles   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    A Victor Angeletti (25 ans) 38 28 2016 Grande-Motte PBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    A Anthony Barbotti (32 ans) 2011 Grande-Motte PBS   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    A Jérémy Bru (30 ans) 2012 Marseille BT   Jeux méditerranéens, 25-31 août 2019
    A Robin Vernhet (26 ans) 0 0 2019 Montpellier HBS   EBSL, 16-
    G Lorenzo Dupin (24 ans) 34 0 2015 Montpellier HBS   qualif. Mondial 2021, 19-
    D Martin Wallon (24 ans) 8 2 2017 AS Étaples   qualif. Mondial 2021, 19-
    M Jérémy Basquaise (35 ans) 2006 Grande-Motte PBS   qualif. Mondial 2021, 19-
    A Lucas Ségura (23 ans) 3 0 2019 Montpellier HBS   qualif. Mondial 2021, 19-

    Autres équipesModifier

    En 2016, l'équipe masculine des moins de 21 ans voit le jour[42].

    L'année suivante, en 2017, l'équipe de France féminine est mise en place[42].

    AnnexesModifier

    NotesModifier

    1. Le classement pris en compte est celui du mois de décembre.

    RéférencesModifier

    1. (en) Beach Soccer World Cup 1997 sur rsssf.com
    2. a b c d e f et g FIFA.com, « Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005 - Infos - Eric Cantona : "Nous pouvons battre le Brésil" - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 16 avril 2020)
    3. (en) Beach Soccer World Cup 1998 sur rsssf.com
    4. (en) Beach Soccer World Cup 1999 sur rsssf.com
    5. (en) Beach Soccer World Cup 2001 sur rsssf.com
    6. a et b FIFA.com, « Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005 - Infos - Eric Cantona : "Il y a ceux qui abandonnent et ceux qui cravachent..." - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 26 avril 2020)
    7. (en) Beach Soccer World Cup 2003 sur rsssf.com
    8. (en) Beach Soccer World Cup 2004 sur rsssf.com
    9. FIFA.com, « Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005 - Infos - Plateau prestigieux pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005 à Rio de Janeiro en mai - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 26 avril 2020)
    10. a et b « Interview Exclusive Henri Emile: « Le beach soccer est un football spectaculaire » », sur Paperblog (consulté le 17 avril 2020)
    11. OK, « Football : Beach soccer : Basquaise et Taochy au sommet », sur Clicanoo.re (consulté le 26 avril 2020)
    12. (en-GB) FIFA.com, « FIFA Beach Soccer World Cup 2006 - News - France show their class - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 30 avril 2020)
    13. RMC SPORT, « Henri Emile : « Barthez ? Pourquoi pas ! » », sur RMC SPORT (consulté le 17 avril 2020)
    14. (en) FIFA.com, « FIFA Beach Soccer World Cup Marseilles 2008 - Matches - Iran-France », sur FIFA.com (consulté le 30 avril 2020)
    15. (en) FIFA.com, « FIFA Beach Soccer World Cup Marseilles 2008 - Matches - France-Uruguay », sur FIFA.com (consulté le 30 avril 2020)
    16. a b c d e f et g « Que s'est-il passé avec l'équipe de France de beach soccer ? », (consulté le 2 avril 2020)
    17. FIFA.com, « Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2008 - Infos - Plus empereurs, mais toujours rois - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 30 avril 2020)
    18. a et b « Le Beach Soccer à la rescousse du foot français », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2020)
    19. (en) France is back! sur le site de la BSWW, 7 août 2011.
    20. Les Bleus au Tour Final de Promotion sur fff.fr, 5 août 2012.
    21. La France descend en Division B sur fff.fr, 27 août 2012.
    22. La France maintenue dans le groupe A sur fff.fr, le 15 janvier 2013.
    23. Le programme de l'étape de Torredemberra de l'EBSL sur fff.fr, le 5 août 2013.
    24. [PDF]« PV COMEX_16 avril 2015 », sur fff.fr, (consulté le 3 avril 2020)
    25. « Equipes de France - La France domine la Pologne - FFF », sur www.fff.fr (consulté le 17 avril 2020)
    26. « Mundialito de Futebol de Praia », sur www.rsssf.com (consulté le 14 avril 2020)
    27. « Beach Soccer Worldwide », sur beachsoccer.com (consulté le 14 avril 2020)
    28. « BEACH SOCCER: STAGE EQUIPE DE FRANCE / HONGRIE À BALARUC LES BAINS », sur stade-balarucois.footeo.com (consulté le 1er septembre 2020)
    29. « Eric Cantona coache l'équipe de France de beach soccer - Gala », sur youtube.com, Gala, (consulté le 16 avril 2020)
    30. a b et c « Les sentiments d'Eric CANTONA sur l'équipe de France durant cette Coupe du Monde 2010 », sur youtube.com, (consulté le 16 avril 2020)
    31. FIFA.com, « Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2013 - Infos - Un sport en constante évolution - FIFA.com », sur www.fifa.com (consulté le 17 avril 2020)
    32. « Equipes de France - Les responsables des sélections nationales - FFF », sur www.fff.fr (consulté le 13 mai 2020)
    33. « Staff Equipe de France Beach Soccer - FFF », sur www.fff.fr (consulté le 17 avril 2020)
    34. Les Bleus préparent l'avenir sur le site de la FFF, le 7 mai 2013
    35. La liste contre l'Angleterre sur le site de la FFF, le 10 mars 2014.
    36. « Equipes de France - "Un nouveau cycle !" - FFF », sur www.fff.fr (consulté le 8 avril 2020)
    37. « Equipes de France - Entretien avec Stéphane François - FFF », sur www.fff.fr (consulté le 20 avril 2020)
    38. « Staff de la sélection », sur fff.fr (consulté le 14 août 2020)
    39. « La liste pour l'Euro Beach Soccer League », sur fff.fr, (consulté le 14 août 2020)
    40. « Liste pour les qualifications au Mondial », sur fff.fr, (consulté le 14 août 2020)
    41. « La liste pour les Jeux Méditerranéens 2019 », sur fff.fr, (consulté le 14 août 2020)
    42. a et b « Entretien avec Anthony Barbotti ! », sur SportsPlanetWeb, (consulté le 3 mai 2020)

    Liens externesModifier