Ouvrir le menu principal

Jean-Christophe Devaux

footballeur et entraîneur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Devaux.

Jean-Christophe Devaux
Image illustrative de l’article Jean-Christophe Devaux
Jean-Christophe Devaux en novembre 2014.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France FC Quincieux
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (44 ans)
Lieu Lyon, France
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
0000-1994 Drapeau de la France Olympique lyonnais
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1995-1999Drapeau de la France Olympique lyonnais057 0(1)
1999-2000Drapeau de la Suisse Servette Genève011 0(0)
2000-2007Drapeau de la France RC Strasbourg159 0(2)
2007-2009Drapeau de la France Stade de Reims022 0(0)
2009-2010Drapeau de la France Ain Sud Foot
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1997 Drapeau de la France France espoir
1997 Drapeau de la France France militaire
- Drapeau : France France beach soccer
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2010-2013 Drapeau de la France Ain Sud Foot
2013-2014 Drapeau de la France AS Lyon-Duchère
2014- Drapeau de la France FC Quincieux
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 mars 2014

Jean-Christophe Devaux, né le à Lyon, est un joueur de football français. Sa carrière de joueur débute à l'Olympique lyonnais et s'est notamment poursuivie au RC Strasbourg, club avec lequel il remporte une Coupe de France et une Coupe de la Ligue. Après sa carrière de joueur il devient entraîneur. Il a en particulier entraîné Ain Sud Foot et l'AS Lyon-Duchère.

Sommaire

Le joueur professionnelModifier

Jean-Christophe Devaux commence le football vers cinq ans, à Thil[Note 1],[1] avant de rapidement jouer à l'Olympique lyonnais où il effectue toute sa formation de jeune footballeur jusqu'à la victoire en Coupe Gambardella en 1994[1]. Il intègre le groupe professionnel de l'OL dès la saison suivante, participant d'abord à des matches de coupe de l'UEFA[1] : dès son troisième match, il marque contre la Lazio de Rome[2]. Il joue régulièrement en club jusqu'à 1997 et sa blessure au tendon au retour de compétitions en sélection[1]. Cette blessure marque un coup d'arrêt dans sa carrière ; en effet, il ne reprendra réellement la compétition qu'en 1999[1]. Après quatre mois au Servette de Genève, il signe à Strasbourg où il reste sept saisons et où il gagne la Coupe de France 2001 et la Coupe de la Ligue 2005[1]. En finale de cette dernière compétition, il est d'ailleurs l'auteur du coup franc décisif[1],[3]. Il termine sa carrière professionnelle au Stade de Reims avant de s'orienter vers le football amateur à partir de la saison 2009-2010.

Sélections nationalesModifier

Il est international espoirs français[4] participant notamment aux Jeux méditerranéens de 1997[1]. Il a également été international militaire : il a ainsi obtenu une médaille de bronze à la coupe du monde de football militaire 1997 organisée en Iran[1].

Sa grand-mère Janina Przwara étant polonaise, il a demandé en 2005 à bénéficier également de cette nationalité[5], mais il n'a jamais été sélectionné en équipe de Pologne[6].

Après sa carrière professionnelle, Jean-Christophe Devaux a également fait partie de l'équipe de France de football de plage[7],[8].

L'entraîneurModifier

En fin de carrière, il évolue à partir de 2009 au poste de défenseur à Ain Sud Foot, à Saint-Maurice-de-Beynost en ligue Rhône-Alpes. En 2010, il devient également l'entraîneur du club. Il parvient à faire monter le club de DHR à la DH à l'issue de la saison 2011-2012[9]. La saison suivante, en 2012-2013, Ain Sud Foot termine second avec 84 points à un seul point du premier, le FC Bourgoin-Jallieu. Ain Sud Foot rate donc de peu l'accession à la CFA2[10]. À l'issue de cette saison, il quitte Ain Sud Foot et part entraîner l'AS Lyon-Duchère[11]. Fin janvier 2014, après sept mois passés au club, celui-ci annonce qu'il se sépare de Jean-Christophe Devaux[12],[13],[14]. En août 2014, il devient l'entraîneur du FCRD Quincieux (Football Club Rive Droite)[15].

ClubsModifier

Palmarès du joueurModifier

Bilan des matchs jouésModifier

Le bilan comptable des matchs joués s'établit ainsi[16] :

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. Le club de Thil a depuis fusionné au sein du Football Club Luenaz en 1992.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h et i Pierre Prugneau, « Une défense Devaux-Nesta ? Ç’aurait été bien », sur leliberolyon.fr, .
  2. « (C3) Coupe UEFA 1995/1996. Tour 1/16 de finale Date 17 octobre 1995 », sur footballdatabase.eu.
  3. « Coupe de la Ligue. Top 10 : buts en finale », sur sofoot.com, So Foot,  : « Jean-Christophe Devaux prend ses responsabilités à onze minutes de la fin du match et catapulte son coup-franc sous la barre de Planté. ».
  4. « Équipe de France espoirs saison 1997 / 1998 », sur stat2foot.com.
  5. (pl) « Chce być Polakiem dla babci... », sur sport.wp.pl, .
  6. (pl) Tylko Piłka, « Rozwijający się Obraniak(owski) i reszta niewykorzystanych Polaków », sur sport.interia.pl,  : « Sprawa Devauxa nie znalazła jednak poklasku u ówczesnego selekcjonera "biało-czerwonych", Pawła Janasa. ».
  7. « Beach soccer / Devaux s'éclate », sur lunion.presse.fr, L'Union,  : « L'équipe de France de Beach Soccer - dont fait partie l'ancien joueur du Stade de Reims, Jean-Christophe Devaux - ».
  8. Rémi Tiret, « Beach soccer / Devaux, sous le soleil exactement », sur lunion.presse.fr, L'Union, .
  9. « Honneur Régional - Ain Sud Foot passe enfin le cap », sur footeo.com, .
  10. « La saison d’Ain Sud Foot vue par le président Bourgeon », Journal de la Côtière, no 891,‎ , p. 3.
  11. Amaury Meygret, « AS Duchère : Jean-Christophe Devaux affiche ses ambitions », sur lyoncapitale.fr, Lyon Capitale, (consulté le 21 mai 2013).
  12. « La Duchère se sépare de Jean-Christophe Devaux », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  13. « Jean-Christophe Devaux n’est plus l’entraineur de La Duchère », sur lyonmag.com, .
  14. J.-F.G., « Devaux : « Ces sept mois m’auront servi » », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  15. « Bertrand Paris : « Il fallait passer à autre chose pour que le club évolue » », sur leprogres.fr, Le Progrès, .
  16. « Fiche de Jean-Christophe Devaux », sur footballdatabase.eu.
  17. « Fiche de Jean-Christophe Devaux », sur transfermarkt.fr.

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :