Équipe d'Espagne de beach soccer

Équipe d'Espagne de beach soccer
logo
Généralités
Confédération UEFA
Emblème Les armoiries de l'Espagne
Couleurs rouge, bleu (ou noir) et jaune
Surnom Los Hispanos
La Furia
La Furia Roja
Classement BSWW en augmentation 4e (2013)
Personnalités
Sélectionneur Joaquín Alonso
Palmarès
Coupe du monde Médaille d'argent, Coupe du MondeMédaille d'argent, Coupe du Monde Finaliste en 2003, 2004 et 2013
Euro BS League Médaille d'or, EuropeMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, Europe Vainqueur en 1999, 2000, 2001, 2003 et 2006
Euro BS Cup Médaille d'or, EuropeMédaille d'or, EuropeMédaille d'or, Europe Vainqueur en 1999, 2008, 2009
Maillots
Kit left arm esp15h.png
Kit body esp15h.png
Kit right arm esp15h.png
Kit shorts bate1011h.png
Kit socks espanha16h.png

Domicile
Kit left arm espanha1617a.png
Kit body espanha1617a.png
Kit right arm espanha1617a.png
Kit shorts.png
Kit socks esp16a.png

Extérieur

L'équipe d'Espagne de beach soccer est une sélection qui réunit les meilleurs joueurs espagnols dans cette discipline, sous la direction de la Fédération royale espagnole de football.

HistoireModifier

À la fin des années 1990, le beach soccer prend son essor en Espagne. Un tournoi joué à Alicante est la première apparition d’une équipe nationale dirigée par Lobo Carrasco[1] et dans lequel l’ancien footballeur convoque des joueurs réputés comme Abel Resino, Joaquín Alonso, Rafael Gordillo. Après le succès de cette première expérience et déjà avec Joaquín Alonso dans la double fonction d’entraîneur-joueur, d’autres joueurs célèbres s'ajoutent, dont Emilio Butragueño, Quique Setién, Míchel, Manuel Sarabia, Alberto Górriz, Jesús Angoy[réf. nécessaire].

En 2013, la sélection espagnole Coupe du monde après une absence inattendue lors de l'édition 2011. Malgré ses nombreux titres de championne d'Europe, la Roja ne brille pas de la même manière sur la scène mondiale, où sa meilleure performance reste la 4e place décrochée en 2008. Les espagnols valident leur billet pour Tahiti 2013 au terme d'un parcours sans échec lors des qualifications européennes disputées en 2012 à Moscou. En finale, la sélection ibérique bat la Russie, organisatrice de l'épreuve et championne du monde en titre[2].

Forts de leurs multiples sacres continentaux, les Espagnols cherchent à Tahiti à conquérir enfin un titre mondial qui continue de leur résister malgré leur palmarès impressionnant. Sans l'emblématique Ramiro Figueiras Amarelle, la sélection espagnole s'appuie toujours sur deux joueurs présents depuis la première édition de l'épreuve reine de la discipline en 2005, à savoir Nico et l'entraîneur Joaquín Alonso[2].

Pour son retour dans l'épreuve, l'Espagne réalise un parcours parfait. Tombé dans le groupe du pays hôte, Tahiti, des États-Unis et des Émirats arabes unis, les ibériques se qualifient dès la deuxième journée en battant les américains (5-4) et les arabes (5-2), dans la douleur cependant. Lors de la dernière journée, l'Espagne se qualifie à la première place en battant aisément l'hôte tahitien (4-2). En quart, les Espagnols battent le Salvador (2-1) avant de tomber face au multiple champion du monde brésiliens. Après prolongations, ils viennent à bout du Brésil sur le même score (2-1) et se qualifie pour leur troisième finale de Coupe du monde après 2003 et 2004. En finale, il n'y a pas de miracle pour l'Espagne qui doit s'incliner face à la puissance des Russes, qui confirment leur nouveau statut en remportant leur deuxième titre consécutif (5-1)[3].

PalmarèsModifier

Palmarès de l'équipe d'Espagne de beach soccer en compétitions officielles
Compétitions mondiales Compétitions continentales

JoueursModifier

Anciens joueursModifier

Effectif actuelModifier

Effectif retenu pour la Coupe du monde 2013[4]
# Nom Date de naissance Poste Club Taille
1 Dona (40 ans) Gardien   UD Almeria 1,79
2 Jose Cintas (35 ans) Pivot   Melistar CF 1,80
3 Antonio Mayor (39 ans) Pivot   UD Almeria 1,74
4 Francisco Mejias (35 ans) Pivot   Cadiz CF 1,75
5 Juanma (43 ans) Défenseur   CF Ciudad de Murcia 1,87
6 Nico   (46 ans) Défenseur   UD Almeria 1,70
7 Kuman (31 ans) Ailier   Colosseum Roma 1,71
8 Daniel Pajón Gómez (38 ans) Défenseur   CF Ciudad de Murcia 1,76
9 Raul Merida (38 ans) Pivot   UD Almeria 1,78
10 Llorenç Gomez (31 ans) Ailier   Gimnàstic de Tarragona 1,80
11 Sidi (35 ans) Pivot   Melistar CF 1,80
12 Christian Mendez (39 ans) Gardien   CF Ciudad de Murcia 1,80

Notes et référencesModifier

  1. (es) Raúl Paniagua, « 'Jogo bonito' en la arena », El Periódico de Catalunya,‎ (lire en ligne).
  2. a et b Portrait de l'Espagne avant la Coupe du monde 2013, sur le site de la FIFA.
  3. La Russie reste sur son trône (1:5) sur le site de la FIFA, le 28 septembre 2013.
  4. Composition de l'Espagne pour la Coupe du monde 2013, sur le site de la FIFA.