Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Émile Jamet.

Émile Jamais, né à Aigues-Vives dans le Gard le et mort dans la même ville le (à 37 ans), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Émile Jamais effectue ses études au lycée de garçons de Nîmes, puis à la faculté de droit de Paris, dont il fut le lauréat en droit romain et droit civil. Lauréat du Concours général des facultés de droit de France, il est reçu docteur en 1881.

Il montre un fort engouement pour la vie publique et les idées révolutionnaires : secrétaire de la conférence des avocats de Paris, il s'engage ensuite dans les mouvements d'extrême-gauche. Il devient député républicain du Gard en 1885 (mandat renouvelé jusqu'en 1893).

Nommé à la commission du budget, il devient en 1892 sous-secrétaire d'État aux Colonies du gouvernement Émile Loubet. Il démissionne de ce poste en janvier 1893, prétextant que la politique du gouvernement était insuffisamment révolutionnaire.

Quelques mois plus tard, Émile Jamais meurt, d'un érysipèle facial contracté à la suite d'un refroidissement[1], à l'âge de 36 ans.

Notes et référencesModifier

  1. Le Temps, 11 novembre 1893, p. 4.

SourcesModifier

Liens externesModifier