Élections sénatoriales de 2014 en Charente-Maritime

Les élections sénatoriales de 2014 en Charente-Maritime ont lieu le dimanche [1]. Elles ont pour but d'élire les trois sénateurs représentant le département au Sénat pour un mandat de six années.

Contexte départementalModifier

Lors des élections sénatoriales du 21 septembre 2008 en Charente-Maritime, trois sénateurs ont été élus au scrutin majoritaire : Claude Belot, Daniel Laurent et Michel Doublet, tous trois issus de l'UMP. Michel Doublet a démissionné du Sénat le 21 avril 2014, laissant un fauteuil vacant jusqu'aux élections de septembre.

Depuis, le collège électoral, constitué des grands électeurs que sont les deux sénateurs sortants, les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux, a été renouvelé en quasi-totalité par les élections législatives de 2012 qui ont vu la gauche gagner une circonscription (trois députés à gauche, deux à droite), les élections régionales de 2010 qui ont conforté la majorité de gauche au conseil régional, les élections cantonales de 2011 à l'occasion desquelles la droite, tout en conservant sa majorité, a également perdu un siège, et surtout les élections municipales de 2014 qui ont vu la gauche perdre Rochefort, Saintes, Saint-Pierre-d'Oléron, Dompierre-sur-Mer, Marans, etc., pertes que ne compensent que très partiellement les gains de Lagord et de Saint-Jean-d'Angély.

Le département de Charente-Maritime, où le PRG est fortement implanté, a également été marqué par les divisions à gauche consécutives à l'opposition entre Ségolène Royal et Olivier Falorni lors des élections législatives de 2012 et toujours vives depuis[2].

Mais l'évolution la plus significative pour ce qui concerne la Charente-Maritime tient au changement de mode de scrutin, les départements élisant trois sénateurs étant dorénavant concernés par le scrutin à la proportionnelle avec listes paritaires, ce qui devrait, mécaniquement, faire perdre un siège à la droite qui détenait jusqu'alors les trois sièges de sénateurs du département.

Rappel des résultats de 2008Modifier

Résultats des élections de 2008
Candidat et parti politique Premier tour
Voix %
Michel Doublet UMP 878 55,01
Daniel Laurent UMP 861 53,95
Claude Belot UMP 804 50,38
Christophe Dourthe PS 554 34,71
Marylise Fleuret-Pagnoux PRG 545 34,15
Emmanuel Arcobelli PS 521 32,64
Xavier de Roux DVD 106 6,64
Michelle Carmouse PCF 62 3,88
Bénédicte Beconnier Les Verts 57 3,57
Jacques Guiard PCF 56 3,51
Esther Quéneudec-Memain PCF 56 3,51
Les Verts 70 4,36
Les Verts 51 3,18
PRG 25 1,56
13 0,81
FN 8 0,50
Inscrits 1 638 100,00
Abstentions 20 1,22
Votants 1 618 98,78
Blancs et nuls 13 0,80
Exprimés 1 605 99,20

Sénateurs sortantsModifier

Sénateurs sortants
Sénateur Parti Autre fonction
Claude Belot UMP Maire de Jonzac
Daniel Laurent UMP Vice-président du conseil général
Siège vacant (Michel Doublet a démissionné en avril 2014 pour se conformer à la loi sur le cumul des mandats[3])

Collège électoralModifier

En application des règles applicables pour les élections sénatoriales françaises, le collège électoral appelé à élire les sénateurs de la Charente-Maritime en 2014 se compose de la manière suivante[4] :

Composition du collège électoral
Délégués des communes
Conseillers municipaux Délégués / commune Communes concernées Délégués % collège électoral
Délégués des communes de moins de 9 000 habitants[N 1]
- communes de < 100 habitants 7 1 17 17 1,00%
- communes de < 500 habitants 11 1 189 189 11,10%
- communes de < 1500 habitants 15 3 178 534 31,36%
- communes de < 2 500 habitants 19 5 37 185 10,86%
- communes de < 3 500 habitants 23 7 19 133 7,81%
- communes de < 5 000 habitants 27 15 11 165 9,69%
- communes de < 9 000 habitants 29 15 14 210 12,33%
Délégués des communes de 9 000 à 29 999 habitants[N 2]
- communes de < 10 000 habitants 29 29 0 0 0,00%
- communes de < 20 000 habitants 33 33 1 33 1,96%
- communes de < 30 000 habitants 35 35 2 70 4,11%
Délégués des communes de 30 000 habitants et plus[N 3]
- La Rochelle (74 880 hab.) 49 105 1 105 4,23%
Délégués des communes bénéficiant des dispositions particulières pour les communes fusionnées[N 4]
Authon-Ébéon, Montendre, Saint-Savinien 3 18 1,06%
Délégués des communes 1 659 95,48%
Conseillers généraux 51 2,99%
Conseillers régionaux 19 1,12%
Députés 5 0,29%
Sénateurs 2 0,12%
Total 1736 100,00%
  1. Dans les communes de moins de 9 000 le conseil municipal élit en son sein des délégués dont le nombre dépend de la taille de la commune.
  2. Dans les communes de 9 000 à 29 999 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués. Il n'y a pas de délégués supplémentaires
  3. Dans les communes de plus de 30 000 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués et, en complément, le conseil municipal désigne des délégués supplémentaires à raison d'un par tranche de 800 habitants au-delà de 30 000 habitants
  4. « Dans le cas où le conseil municipal est constitué par application des articles L. 2113-6 et L. 2113-7 du code général des collectivités territoriales relatif aux fusions de communes dans leur rédaction antérieure à la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le nombre de délégués est égal à celui auquel les anciennes communes auraient eu droit avant la fusion. » (Code électoral, article L284)

Présentation des candidatsModifier

Les nouveaux représentants sont élus pour une législature de 6 ans au suffrage universel indirect par les grands électeurs du département. En Charente-Maritime, les trois sénateurs sont élus au scrutin proportionnel plurinominal. Chaque liste de candidats est obligatoirement paritaire et alterne entre les hommes et les femmes. 5 listes ont été déposées dans le département, comportant chacune 5 noms. Elles sont présentées ici dans l'ordre de leur dépôt à la préfecture et comportent l'intitulé figurant aux dossiers de candidature[5].

Parti socialisteModifier

Liste union républicaine et de progrès[6]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Bernard Lalande PS Conseiller général, maire de Montendre
02 Bérangère Gille PS Adjointe au maire d'Angoulins
03 Pierre Feydeau PS Conseiller général, conseiller municipal de Rochefort
04 Françoise Mesnard PS Maire de Saint-Jean-d'Angély, vice-présidente du Conseil régional
05 Fabrice Barusseau PS Conseiller général, maire de Villars-les-Bois

Front nationalModifier

Liste bleu marine pour nos villes et nos villages[7]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Jean-Marc de Lacoste Lareymondie FN
02 Marie Garnier FN
03 Thierry Rogister FN
04 Élise Somprou FN
05 Gérard Jouy FN

Union du centreModifier

Liste au centre de vos interets[8]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Jean-Pierre Tallieu UDI-MoDem Maire de La Tremblade, vice-président du Conseil général
02 Salomée Ruel UDI-MoDem Conseillère municipale déléguée de La Rochelle
03 Bruno Esoli UDI-MoDem 2e adjoint au maire de Rochefort
04 Josette Riffaud UDI-MoDem Maire de Saint-Romain-sur-Gironde
05 Michel Maitrehut UDI-MoDem Conseiller municipal de Marans

Union pour un mouvement populaireModifier

Liste liste d'union pour la reussite de la charente-maritime[9]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Daniel Laurent UMP Sénateur sortant
02 Corinne Imbert UMP Vice-présidente du Conseil Général de Charente-Maritime, Maire de Beauvais-Sur-Matha
03 Stéphane Villain UMP
04 Brigitte Rokvam UMP
05 Martial De Villelume UMP

Europe Écologie Les VertsModifier

Liste europe ecologie les verts[10]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Christian Couillaud EELV
02 Brigitte Desveaux EELV
03 Jean-Marc Soubeste EELV
04 Laurence Marcillaud EELV
05 Gabriel Delicourt EELV


RésultatsModifier

Résultats des élections de 2014[11]
Tête de liste Liste Voix % Sièges
Daniel Laurent UMP 857 50,80 2
Bernard Lalande PS 473 28,04 1
Jean-Pierre Tallieu UDI-MoDem 238 14,11
Christian Couillaud EELV 84 4,98
Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie FN 35 2,07
Inscrits 1 735 100,00
Abstentions 13 0,75
Votants 1 722 99,25
Blancs 25 1,45
Nuls 10 0,58
Exprimés 1 687 97,97

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier