Élection présidentielle slovène de 2022

élection du président de la république de Slovénie
Élection présidentielle slovène de 2022
(1er tour)
(2d tour)
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 876 566
51,73 % en augmentation 8,2
Votants au 2d tour 908 065
53,59 % en augmentation 11,8
PircMusar2022 (cropped).png Nataša Pirc Musar – Indépendante
Voix au 1er tour 234 361
26,88 %
Voix au 2e tour 483 812
53,89 %
124. seja Vlade RS dr Anže Logar.jpg Anže Logar – SDS
Voix au 1er tour 296 000
33,95 %
Voix au 2e tour 414 029
46,11 %
Slovēnijas Nacionālās asamblejas prezidenta vizīte Latvijā (32883421163)-1 cropped (cropped).jpg Milan Brglez – SD
Voix au 1er tour 134 726
15,45 %
Vladimir Prebilič 02.jpg Vladimir Prebilič – Indépendant
Voix au 1er tour 92 456
10,60 %
Sabina Senčar (cropped).jpg Sabina Senčar – Resni.ca
Voix au 1er tour 51 767
5,94 %
Président de la République
Sortant Élu
Borut Pahor
SD
Nataša Pirc Musar
Indépendante
volitve.dvk-rs.si

L'élection présidentielle slovène de 2022 a lieu les et afin d'élire le président de la République de Slovénie.

Ayant effectué deux mandats, le président sortant Borut Pahor n'est plus rééligible. Le premier tour voit arriver en tête le candidat porté par le Parti démocratique slovène, Anže Logar. Il affronte au second tour la candidate indépendante Nataša Pirc Musar, qui obtient le soutien des partis de la coalition au pouvoir dans l'entre-deux-tours.

Nataša Pirc Musar l'emporte au second tour avec près de 54 % des suffrages exprimés, devenant ainsi la première femme élue à la présidence slovène.

ContexteModifier

L'élection présidentielle de 2017 voit la victoire du président sortant, Borut Pahor[1]. Celui ci manque de peu de se faire réélire dès le premier tour avec plus de 47 % des voix, loin devant le second candidat, Marjan Šarec, qui en réunit 25 %[2]. Aucun candidat n'ayant recueilli la majorité absolue au premier tour, un second est organisé 15 jours plus tard, et est remporté par Pahor avec près de 53 % des voix.

L'élection présidentielle de 2022 intervient quelques mois après les élections législatives d'avril. Avec une participation en forte hausse, ces dernières voient la victoire du Mouvement pour la liberté (GS), un parti d'opposition écologiste créé un an plus tôt dont le dirigeant, Robert Golob, devient président du gouvernement. Au pouvoir depuis deux ans, le Parti démocratique slovène de Janez Janša est relégué dans l'opposition[3].

Borut Pahor ne peut se représenter en 2022, la constitution de 1991 interdisant aux présidents de briguer plus de deux mandats consécutifs.

Système électoralModifier

Le président de la République de Slovénie est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois de manière consécutive[4].

Pour pouvoir se présenter, un candidat doit avoir la citoyenneté slovène et obtenir le soutien de 5 000 électeurs ou de dix députés, ou encore le soutien d'un parti cumulé à celui de 3 000 électeurs ou trois députés. Dans ce dernier cas, chaque parti ne peut soutenir qu'un seul candidat à la fois.

CandidatsModifier

Candidat Parti Fonctions ou métiers Source
Anže Logar Parti démocratique slovène (SDS) [5]
Nataša Pirc Musar Indépendante
Soutenue par le Parti pirate et le Parti de la jeunesse - Verts européens
  • Avocate
  • Commissaire à l'information (2004-2014)
  • Présidente de la Croix-Rouge slovène
[6]
Vladimir Prebilič Indépendant
Soutenu par le Parti vert
Milan Brglez Sociaux-démocrates (SD)
Soutenu par le Mouvement pour la liberté
Janez Cigler Kralj Nouvelle Slovénie (NSi)
Miha Kordiš La Gauche (Levica)
Sabina Senčar Resni.ca [7]

SondagesModifier

RésultatsModifier

Résultats de la présidentielle slovène de 2022[8]
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Anže Logar SDS 296 000 33,95 414 029 46,11
Nataša Pirc Musar Indépendante[a] 234 361 26,88 483 812 53,89
Milan Brglez SD[b] 134 726 15,45
Vladimir Prebilič Indépendant[c] 92 456 10,60
Sabina Senčar Resni.ca 51 767 5,94
Janez Cigler Kralj NSi 38 113 4,37
Miha Kordiš Levica 24 518 2,81
Votes valides 871 941 99,47 897 841 98,87
Votes blancs et nuls 4 625 0,53 10 224 1,13
Total 876 566 100 908 065 100
Abstention 817 871 48,27 786 308 46,41
Inscrits / participation 1 694 437 51,73 1 694 373 53,59

AnalyseModifier

 
Nataša Pirc Musar

L'ancien ministre des Affaires étrangères Anže Logar arrive en tête, le candidat conservateur du Parti démocratique slovène (SDS) réunissant un tiers des voix, contre un peu plus d'un quart pour l'avocate et ancienne journaliste Nataša Pirc Musar, dont la candidature sans étiquette est directement soutenue par le Parti pirate et le Parti de la jeunesse - Verts européens[9].

Soucieux de rassembler au delà de son bord politique, Anže Logar mène une « campagne modérée » susceptible de lui permettre de rallier des électeurs au second tour. Nataša Pirc Musar bénéficie cependant d'une importante réserve de voix. Le candidat social-démocrate (SD) Milan Brglez arrive en effet troisième avec un peu plus de 15 % des voix. Le SD faisant partie intégrante de la coalition du Président du gouvernement Robert Golob, Brglez bénéficiait de son soutien au cours de la campagne. Son échec amène Golob à reporter son soutien sur Nataša Pirc Musar, qu'il qualifie de « meilleure candidate », qui partage « des valeurs proches des nôtres ». La position de cette dernière, sans étiquette, lui permet par ailleurs de se positionner en candidate du consensus, au dessus des « querelles de partis ». Une victoire ferait d'elle la première femme à être élue à la présidence de la Slovénie[10].

Le second tour organisé le 13 novembre voit ainsi s'opposer un candidat de l'opposition de droite à une candidate soutenue par le gouvernement de centre-gauche, ce qui conduit le scrutin à être qualifié de tentative de revanche du SDS sur les élections législatives d'avril[11]. Nataša Pirc Musar l'emporte avec près de 54 % des suffrages exprimés, dans ce qui constitue un revers pour le Parti démocratique slovène. Logar reconnaît sa défaite le soir même et appele sa concurrente pour la féliciter[12]. Nataša Pirc Musar devient ainsi la première femme à être élue à la présidence slovène. Son entrée en fonction intervient le 22 décembre 2022[13].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Soutenue par le Parti pirate et le Parti de la jeunesse - Verts européens.
  2. Soutenu par le Mouvement pour la liberté.
  3. Soutenu par le Parti vert.

RéférencesModifier

  1. (hr) « Predsedniške volitve bodo 22. oktobra », RTV SLO,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Slovénie : le président sortant Pahor en tête du 1er tour », sur Le Monde, (consulté le ).
  3. « Législatives en Slovénie : le libéral Robert Golob fait chuter le conservateur Janez Jansa », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  4. Article 103 de la Constitution
  5. (sl) « V tekmo za predsednico države Marta Kos, verjetno tudi Nataša Pirc Musar », sur N1,
  6. (sl) « Zadnji dan za vložitev kandidatur za predsedniške volitve », sur rtvslo.si,
  7. (si) « Sabina Senčar vložila kandidaturo za predsednico države: zavzemala se bo za brezčasne vrednote », sur rtvslo.si,
  8. SRC d.o.o., « Election Results », sur volitve.dvk-rs.si (consulté le )
  9. Courrier international, « Balkans. Élection présidentielle en Slovénie : un test pour la coalition de centre-gauche », sur Courrier international, (consulté le ).
  10. « Slovénie : le conservateur Anze Logar en tête du premier tour de la présidentielle, devant Natasa Pirc Musar ».
  11. « La Slovénie élit son président, les conservateurs rêvent de revanche », sur Le Figaro.fr, Le Figaro, (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  12. « Wahlkommission: Slowenen küren Pirc-Musar zur Präsidentin », sur Zeit (consulté le )
  13. « En Slovénie, une avocate médiatique devient la première femme présidente », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).