Nataša Pirc Musar

avocate et journaliste slovène

Nataša Pirc Musar
Illustration.
Nataša Pirc Musar en 2022.
Fonctions
Présidente de la république de Slovénie
(élue)
En attente d'investiture –
Élection 13 novembre 2022
Président du gouvernement Robert Golob
Prédécesseur Borut Pahor
Biographie
Nom de naissance Nataša Pirc
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Ljubljana (République socialiste de Slovénie, Yougoslavie)
Nationalité Slovène
Parti politique Indépendante
Diplômée de Université de Ljubljana
Université de Vienne
Profession Journaliste
Juriste

Nataša Pirc Musar
Présidents de la République de Slovénie

Nataša Pirc Musar, née Nataša Pirc le à Ljubljana, est une avocate, journaliste et femme d'État slovène, élue présidente de la république de Slovénie le .

BiographieModifier

Diplômée en droit de l'université de Ljubljana (1992), elle est admise au barreau en 1997. Elle se lance dans une carrière de journaliste audiovisuelle, d'abord à la télévision publique Radiotelevizija Slovenija, où elle présente le journal télévisé, puis sur la chaîne privée POP TV[1]. Elle obtient un doctorat de l'université de Vienne avec une thèse portant sur l'équilibre entre la vie privée et la liberté de l'information.

En 2003, elle se joint à la Cour suprême de Slovénie en tant que directrice du Centre pour l'éducation et l'information. De 2004 à 2014, elle est commissaire pour l'accès à l'information publique, cumulant ce poste avec celui de présidente de l'Autorité commune de contrôle d'Europol de 2012 à 2014. À la fin de ces mandats, elle fonde son propre cabinet d'avocats, auquel se joint Rosana Lemut Strle en 2016. Le cabinet Pirc Musar & Lemut Strle, qui a pour clients Melania Trump (épouse du président des États-Unis, d'origine slovène), le parti Social-démocrate ou encore l'ambassadeur slovène aux États-Unis, Stanislav Vidovič, se spécialise dans les questions de vie privée[1].

Élection présidentielle de 2022Modifier

En , elle annonce sa candidature à l'élection présidentielle qui doit se tenir à l'automne. Indépendante des partis politiques, se définissant comme « libérale », elle est soutenue par les anciens présidents Milan Kučan et Danilo Türk, ainsi que par le parti Pirate[2].

À l'issue du premier tour, le , elle est créditée de 27 % des voix, contre 34 % à son rival conservateur, l'ancien ministre des Affaires étrangères Anže Logar[2].

Elle recueille près de 54 % des voix au second tour, le , et est élue présidente de la république de Slovénie. Elle est la première femme élue à cette fonction dans l'histoire du pays[3].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier