Ouvrir le menu principal

Éléonore de Gonzague

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éléonore de Mantoue.

Éléonore de Gonzague
Illustration.
Éléonore de Gonzague.
Titre
Impératrice du Saint-Empire,
reine de Germanie et de Hongrie et archiduchesse d'Autriche

(15 ans et 11 jours)
Prédécesseur Anne d'Autriche
Successeur Marie-Anne d'Autriche
Reine de Bohême

(15 ans et 11 jours)
Prédécesseur Élisabeth Stuart
Successeur Marie-Anne d'Autriche
Biographie
Dynastie Maison de Gonzague
Date de naissance
Lieu de naissance Mantoue (Mantoue)
Date de décès (à 56 ans)
Lieu de décès Vienne (Autriche)
Sépulture Cathédrale Saint-Étienne de Vienne
Père Vincent Ier de Mantoue
Mère Éléonore de Médicis
Conjoint Ferdinand II du Saint-Empire

Éléonore de Gonzague ou Éléonore de Mantoue (en italien : Eleonora Gonzaga), née le à Mantoue et morte le à Vienne, fut impératrice du Saint-Empire, reine de Germanie, de Bohême et de Hongrie et archiduchesse d'Autriche par son mariage avec Ferdinand II de Habsbourg.

BiographieModifier

Née à Mantoue, Éléonore est la plus jeune fille de Vincent Ier de Gonzague, duc de Mantoue, et de son épouse, Éléonore de Médicis, elle-même sœur aînée de Marie, reine de France.

Peu de temps après sa naissance, Éléonore est baptisée le dans la basilique Sainte-Barbe de Mantoue par Annibale Francesco Gonzaga, évêque de Mantoue.

Le 2 février 1622, elle épouse à Innsbruck l'empereur Ferdinand II, veuf de Marie-Anne de Bavière depuis 1616. Certains conseillers de l'empereur étant opposés à cette union, la famille de Gonzague ne tire aucun bénéfice du mariage et, en 1630, pendant la guerre de Succession de Mantoue, les troupes impériales prennent et ravagent la ville italienne.

Le nonce du pape, Caraffa, décrit Éléonore comme étant aussi belle que pieuse. Elle crée, entre autres, les couvents carmélites de Graz et de Vienne. Le couple n’a pas d'enfant, mais Ferdinand a quatre enfants survivants de son premier mariage.

Éléonore meurt en 1655. Elle est d’abord enterrée au couvent des Carmélites de Vienne, puis, en 1782, son corps est transféré dans la cathédrale de la ville.

GalerieModifier

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Eleonor Gonzaga » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :